Annonce

Réduire
Aucune annonce.

L’ordinateur quantique de la NASA et de Google double ses capacités

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • L’ordinateur quantique de la NASA et de Google double ses capacités

    Le magazine Wired rapporte que l’ordinateur quantique utilisé par Google, la NASA et l’association universitaire de la recherche spatiale américaine vient de doubler sa puissance, passant de 512 qubits à plus de 1 000. Les qubits ou « bits quantiques » sont l’unité de base de stockage de l’information pour les ordinateurs quantiques, de la même manière que les bits le sont pour les ordinateurs utilisés de nos jours.

    Un bit est soit « allumé », il contient alors la valeur 1, soit « éteint », il contient alors la valeur 0. Ces deux états, 1 et 0, sont exclusifs. C’est tout le contraire pour les qubits : ils peuvent, en même temps, avoir les deux valeurs. Une possibilité qui permet d’envisager des performances spectaculaires dans certains calculs, mais dont les retombées sont encore confinées dans les laboratoires.

    « Nouvelle frontière » technologique

    La technologie quantique est complexe : elle doit être protégée du champ magnétique terrestre et certaines parties réfrigérées à presque 0 °C. Des questions demeurent même sur la nature de l’ordinateur construit par D-Wave, mais des chercheurs de l’université de Californie du Sud ont démontré qu’il se comportait « au-delà de la physique classique », vers une nouvelle frontière technologique.

    Cet ordinateur quantique, nommé « D-Wave », est construit par la société canadienne D-Wave Systems. Il est hébergé dans le centre de recherches Ames de la NASA, à Moffett Field, en Californie, non loin du siège de Google. Cette augmentation de capacité s’est faite sans une augmentation significative de sa consommation énergétique – ce qui serait impossible avec un ordinateur classique.

    Cette modification du D-Wave suient dans le cadre d’un contrat d’une durée de sept ans conclu avec D-Wave Systems pour mettre à jour régulièrement l’ordinateur quantique. Google espère ainsi obtenir une machine beaucoup plus rapide que les ordinateurs qui gèrent aujourd’hui ses recherches sur Internet. L’entreprise californienne met régulièrement en compétition celui-ci contre des ordinateurs classiques pour mesurer ses performances. L’ordinateur quantique gagne parfois, avant que la technologie classique ne rattrape son retard.

    Le Monde
    L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

  • #2
    Puissance de calcul d'un ordinateur quantique

    Pour le physicien Colin Williams, de la société canadienne D-Wawe Systems qui commercialise les premières machines prétendues quantiques, un ordinateur de 300 qubits pourrait effectuer en une fraction de seconde plus d'opérations qu'il y a d'atomes dans tout l'univers ! En extrapolant ce résultat, les scientifiques rêvent même de simuler le Big Bang.

    Un seul ordinateur quantique pourrait ainsi parvenir à craquer en quelques secondes une clef de chiffrage de 700 bits, performance que des scientifiques suisses ont mise presque un an à réaliser en utilisant la puissance de calcul de 400 ordinateurs interconnectés !
    La société D-wave systems est financé par Jeff Bezos, pdg d'Amazon et la branche d'investissement de la CIA.
    L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

    Commentaire


    • #3
      Selon cet article, ce ne sera pas de le science fiction.
      Prochainement, le controle de toute l'informatique et l'électronique d'un adversaire, pour ne parler que de ca, serait aux mains de celui qui maitriserait cette technologie.

      Scénario catastrophe.

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par boussad
        Selon cet article, ce ne sera pas de le science fiction.
        Prochainement, le controle de toute l'informatique et l'électronique d'un adversaire, pour ne parler que de ca, serait aux mains de celui qui maitriserait cette technologie.

        Scénario catastrophe.
        Celui qui maitrisera cette technologie aura fait un saut de géant comme la puce quantique.
        L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

        Commentaire


        • #5
          Aucun prototype n’a été dûment testé par des spécialistes reconnus des ordinateurs quantiques, pour des raisons alléguées de secret industriel (le prototype n’était pas présent durant la conférence)

          La revue Scientific American a consacré en juin 2013 un article (repris de Nature) à D-Wave et à la controverse existant autour de son produit25 ; un autre article plus technique a été publié en 2014 par La Recherche26. En juin et juillet 2014, une critique plus complète a été publiée par Science, montrant que le processeur de D-wave « ne produit pas d'accélération quantique »27. Les chercheurs, conduits par Matthias Troyer de l'École polytechnique fédérale de Zurich, ne trouvèrent « aucun indice de comportement quantique » sur l'ensemble de leurs tests.
          La D-Wave est pour l'instant similaire au remède du sida découvert par Ezzanadani.

          Commentaire


          • #6
            Envoyé par Yous
            La D-Wave est pour l'instant similaire au remède du sida découvert par Ezzanadani.
            Tu peux y croire où non mais les faits sont là.

            L’Université Yale a mis au point le premier microprocesseur quantique à l’état solide.

            L’unité électronique ressemble à n’importe quel dispositif de votre ordinateur traditionnel. Les chercheurs ont pu résoudre avec succès un calcul algorithmique de base en utilisant un bit quantique. Un pas de géant qui nous rapproche encore plus du premier ordinateur quantique, une machine d’une puissance insoupçonnée.

            Cette première a été réalisée en partie grâce aux travaux du chercheur Alexandre Blais, professeur au Département de physique à l'Université de Sherbrooke et membre de l'équipe internationale attachée à l'Université Yale. M. Blais est d'ailleurs l'inventeur du premier bus quantique en 2007, un maillon essentiel dans la chaîne de transmission des données quantiques.
            Article publié dans la revue Nature

            http://epiq.physique.usherbrooke.ca/...rlo2009240.pdf
            Dernière modification par zek, 03 décembre 2015, 15h38.
            L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

            Commentaire

            Chargement...
            X