Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Etats-Unis: à un an il doit répondre seul au juge de l'immigration

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Etats-Unis: à un an il doit répondre seul au juge de l'immigration

    Des enfants entrés illégalement aux Etats-Unis puis séparés de leurs parents par la politique de Donald Trump se retrouvent devant le tribunal. Certains auraient un ou trois ans, selon la presse américaine.

    Des témoignages à peine croyables font surface dans la presse américaine. Alors que l'administration tente de réunir les immigrés clandestins avec leurs enfants, certains médias rapportent que des mineurs sont présentés seuls devant des juges de l'immigration afin d'être envoyés dans leur pays d'origine.


    "Un garçon d'un an, en polo vert buvait son biberon de lait, jouait avec une petite balle violette qui s'allumait quand elle touchait le sol et, de temps en temps demandait de l'agua (de l'eau ndlr.)"

    Cette scène, racontée par Associated Press (en anglais) n'a pas lieu dans une crèche mais dans une cour de justice de Phoenix en Arizona qui décide du sort des immigrés clandestins. Pourront-ils rester sur les territoires des Etats-Unis ou seront-ils renvoyés dans leur pays d'origine?

    Moment de gêne pour le juge quand arrive le temps de demander au petit garçon s'il comprend les tenants et aboutissants de la procédure. "Je suis embêté par la question, parce que je ne sais pas à qui expliquer la procédure, sauf si vous pensez qu'un enfant d'un an puisse apprendre les lois sur l'immigration", aurait dit le juge à l'avocat de l'enfant, rapporte encore AP.

    "Les audiences se tiennent souvent à l'heure de la sieste"

    Un cas qui n'est pas isolé. Début juillet, sur la chaîne d'informations américaine CNN, une avocate témoignait. Maître Lindsay Toczylowski qui a représenté un enfant de trois ans devant l'une de ces "froides cours" d'immigration relatait à l'antenne: "Il n'y a pas de rehausseur, pas d'ours en peluche. Ces enfants sont assis sur des chaises qui sont trop hautes pour eux. Leurs pieds ne touchent même pas le sol [...] Les audiences se tiennent souvent à l'heure de la sieste."

    "Il y a quelques modifications faites à la procédure d'asile quand il s'agit du dossier d'un mineur. Mais les enfants sont censés présenter un dossier de demande d'asile en bonne et due forme", poursuit l'avocate, directrice du centre légal de défense des immigrés.

    Les droits des mineurs reculent

    Ces derniers mois, beaucoup d'enfants entendus seuls par les tribunaux américains ont été sépares de leurs parents par la politique migratoire très dure menée par Donald Trump.

    Le président des Etats-Unis a depuis promis de réunir les familles d'immigrés. En attendant, la loi américaine impose à ces centaines d'enfants de comparaître devant les tribunaux américains. Même s'ils portent encore des couches.

    Selon l'association Kids in need of defense (en anglais), les droits de ces mineurs n'ont cessé de s'amenuiser depuis l'année 2017. Fin de l'obligation de représentation légale, fin du programme qui leur permettait de soumettre une demande d'asile aux Etats-Unis depuis leur pays d'origine en 2017.

    En avril 2018, les mineurs ont été séparés de leurs familles et, en mai, les juges se sont vus obligés de décider du sort des enfants avant d'évaluer le danger qu'ils courraient en rentrant dans leurs pays d'origine.

    Le Dauphiné

  • #2

    Commentaire


    • #3
      Les donneurs de leçons en matière des droits de l'homme et ce salopard de Trump ,'a même pas pitié des gamins.

      Commentaire


      • #4
        ca ne peut etre vraie cette info.
        sont débiles mais pas à ce point
        Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

        Commentaire


        • #5
          salam Bachi
          C'est des faits relatés par les avocats et la presse puis rien ne m'étonne dans ce pays bizarre.
          Déjà, ils avaient séparés les enfants de leurs parents et c'est une réalité qui n'est pas inventé.

          Commentaire


          • #6
            Envoyé par Bachi
            ca ne peut etre vraie cette info.
            L'info est vraie. Il ne faut pas sous-estimer la cruauté du déchet sadique et sanguinaire Donald Trump. La sale ordure sadique Trump n'a absolument aucune conscience morale et il l'a prouvé à de très nombreuses reprises.

            Le terroriste nazi Donald Trump est si cruel et si sadique que pendant la campagne présidentielle 2016, il s'était fièrement engagé à tuer des femmes et des enfants innocents dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

            De la même manière, le terroriste sanguinaire Donald Trump n'hésite pas à terroriser et à emprisonner des bébés pour terroriser les migrants latinos et les décourager de faire des demandes d'asile aux Etats-Unis.

            Commentaire

            Chargement...
            X