Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Attentat à Kaboul devant une école, au moins 50 morts

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Attentat à Kaboul devant une école, au moins 50 morts

    "Afghanistan : au moins 50 morts dans une explosion devant une école à Kaboul

    L'explosion s'est produite au moment où les habitants faisaient leurs courses à l'approche de la fête musulmane de l'Aïd el-Fitr qui va marquer la semaine prochaine la fin du mois de jeûne du ramadan.

    Une explosion devant une école pour filles à Kaboul a fait au moins 50 morts et plus d'une centaine de blessés, dont des élèves, a annoncé le ministère de l'Intérieur, samedi 8 mai. L'explosion s'est produite dans le quartier de Dasht-e-Barchi, dans l'ouest de la capitale afghane, au moment où les habitants faisaient leurs courses à l'approche de la fête musulmane de l'Aïd el-Fitr qui va marquer la semaine prochaine la fin du mois de jeûne du ramadan. "J'ai vu des corps ensanglantés dans une nuée de fumée et de poussière, alors que certains des blessés criaient et souffraient", a déclaré à l'AFP Reza, qui a échappé à l'explosion. "J'ai vu une femme chercher entre les corps en appelant sa fille, a-t-elle ajouté. A ce moment-là, elle a trouvé un sac de sa fille ensanglanté et elle s'est effondrée".

    La mission de l'Union Européenne en Afghanistan a fustigé cet "attentat". "S'en prendre à des élèves d'une école primaire dans une école pour filles, fait de cet attentat une attaque contre l'avenir de l'Afghanistan, a déclaré la mission de l'UE sur Twitter. Contre des jeunes gens déterminés à améliorer le sort de leur pays". La mission d'assistance des Etats-Unis en Afghanistan (UNAMA) a, elle, exprimé son "profond dégoût" après l'explosion.

    Une enquête pour "attaque terroriste" ouverte

    Une enquête pour "attaque terroriste" a été ouverte, a déclaré à l'AFP le porte-parole adjoint du ministère de l'Intérieur. L'attentat n'a pas été revendiqué à ce stade et les talibans ont nié y être impliqués. Il a eu lieu dans un quartier peuplé majoritairement par des chiites hazaras, souvent pris pour cible par des militants islamistes sunnites.

    L'explosion de samedi intervient alors que les Etats-Unis et les Européens ont appelé la veille à une reprise "immédiate" et "sans conditions préalables" des négociations en Afghanistan, accusant les talibans de faire régner la violence durant le retrait des forces étrangères et de bloquer le processus de paix.

    Les négociations directes inédites entre le gouvernement de Kaboul et les talibans ont débuté en septembre au Qatar mais elles piétinent. Une conférence spéciale était prévue fin avril en Turquie pour les relancer, mais elle a dû être reportée sine die en raison du refus de participer des talibans pour protester contre le retard du retrait américain, initialement fixé au 1er mai par l'ex-président Donald Trump.

    Depuis le début du retrait des forces étrangères, d'intenses affrontements sont en cours, notamment dans la province méridionale du Helmand. Des avions américains ont aidé à repousser une offensive majeure des talibans, qui a conduit des milliers d'Afghans à fuir leur domicile pour échapper aux violences, dans la région de Lashkar Gah."

    francetvinfo.fr


    20 ans de présence militaire en Afghanistan, les Etats-Unis n'ont pas réussi à éradiquer l'idéologie mortifère qu'ils avaient encouragée durant la guerre froide contre les soviétiques. C'est un énorme échec.

    L'attentat a eu lieu devant une école pour filles dans un quartier peuplé en majorité par des chiites Hazaras.

    Comme d'habitude, peu d'indignations dans le monde occidental. Si c'était en Australie par exemple, c'est non stop médiatique.

  • #2
    Les musulmans devraient vraiment se poser un instant pour se poser la question du bien-fondé du sunnisme, et se demander comment une religion soit disant de paix peut-elle arriver à en produire de tels monstres qui posent des bombes dans des écoles pour tuer des enfants en plein mois de ramadan ?

    Commentaire


    • #3
      Rébi yérhamhoum .....
      le retrait total de l'armée américaine va se faire d'ici le 11 septembre pour mettre fin a "la plus longue guerre des US"

      Les musulmans devraient vraiment se poser un instant pour se poser la question du bien-fondé du sunnisme, et se demander comment une religion soit disant de paix peut-elle arriver à en produire de tels monstres qui posent des bombes dans des écoles pour tuer des enfants en plein mois de ramadan ?
      t3ayii
      وقد طوَّفتُ في الآفاق حتى رضيتُ من الغنيمة بالإيابِ

      Commentaire


      • #4
        Ce sont des arriérés, les mêmes qui tuent les femmes en leur jetant de l'essence où de l'acide parce qu'elles veulent porter un jean où sortir dehors, combien d'Afghans en mode arrêt sur image sont prêt à passer à l'acte dans les pays qui les ont accueilli comme la Suède, l'Allemagne où la France ?
        Dernière modification par zek, 09 mai 2021, 16h51.
        L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par bouberita Voir le message
          Rébi yérhamhoum .....
          le retrait total de l'armée américaine va se faire d'ici le 11 septembre pour mettre fin a "la plus longue guerre des US"



          t3ayii
          Inshallah c'est bientôt la fin du calvaire pour les Afghans, car c'est c'est la présence américaine qui permet le terrorisme, mais quand les américains quitteront l'Afghanistan tu verras que l'état Afghan va mater les talibans, DAESH et autres terroristes en un temps record, et l'Iran les aidera en cela.

          Commentaire


          • #6
            Toute cette horreur , ces guerres subies par l'Afghanistan , l'Irak , la Syrie , l'Iran , avaient pour but l'application du plan du nouveau moyen orient .
            Les américains cherchent a soumettre tout le moyen orient . Heureusement que l'Iran et l'Afghanistan sont la.

            Commentaire


            • #7
              Inshallah c'est bientôt la fin du calvaire pour les Afghans, car c'est c'est la présence américaine qui permet le terrorisme, mais quand les américains quitteront l'Afghanistan tu verras que l'état Afghan va mater les talibans, DAESH et autres terroristes en un temps record, et l'Iran les aidera en cela.

              Drôle de façon de luter pour le recouvrement de sa souveraineté en assassinant son propre peuple, des enfants de surcroit ! ...

              Si pendant la guerre d'Algérie le FLN sacrifié son propre peuple dans des attentats lâches, l'indépendance aurait eue certainement un gout amère ...

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par Hallaj Voir le message
                Les musulmans devraient vraiment se poser un instant pour se poser la question du bien-fondé du sunnisme, et se demander comment une religion soit disant de paix peut-elle arriver à en produire de tels monstres qui posent des bombes dans des écoles pour tuer des enfants en plein mois de ramadan ?
                Faut éviter le amalgames, la religion est parfaite, n'a jamais ordonné de tuer , ce sont les individus qui sont imparfaits
                أصبحنا أمة طاردة للعلماء مطبلة للزعماء

                Commentaire


                • #9
                  Envoyé par infinite1 Voir le message
                  Inshallah c'est bientôt la fin du calvaire pour les Afghans, car c'est c'est la présence américaine qui permet le terrorisme, mais quand les américains quitteront l'Afghanistan tu verras que l'état Afghan va mater les talibans, DAESH et autres terroristes en un temps record, et l'Iran les aidera en cela.

                  Drôle de façon de luter pour le recouvrement de sa souveraineté en assassinant son propre peuple, des enfants de surcroit ! ...

                  Si pendant la guerre d'Algérie le FLN sacrifié son propre peuple dans des attentats lâches, l'indépendance aurait eue certainement un gout amère ...
                  Les terroristes islamistes sont des agents des américains, les américains se servent d'eux pour créer la fitna dans les pays musulmans qui refusent leur ordre ou qui s'orientent vers des Alliés rivaux des américains tels que les russes ou les chinois. Le but des terroristes n'est pas de libérer leur pays mais de contrôler les esprits des gens qui vivent sous leur juridiction, ce sont des tarés irrationnels, il est inutile de chercher à les comprendre.

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par DocRemady Voir le message

                    Faut éviter le amalgames, la religion est parfaite, n'a jamais ordonné de tuer , ce sont les individus qui sont imparfaits
                    La religion n'est pas parfaite, c'est Dieu qui est parfait. La religion n'est qu'un angle de vue humain.

                    Commentaire


                    • #11
                      Nous en avons pas fini avec l'idéologie mortifère engendrée par la real politik mortifère. La religion musulmane dévoyée par des extrémistes fanatiques est victime de tous les enjeux géostratégiques dans cette région, au Moyen-Orient et en Afrique. Certains disent "tampis pour les effets secondaires un peu partout avec le terrorisme international, les contrats avant tout".

                      Situation très complexe en Afghanistan.

                      Y a par exemple un grand projet en attente pour ravitailler le Pakistan et l'Inde en gaz, pays très peuplés.
                      Soit il y a un accord entre tous soit c'est le retour des seigneurs de la guerre.


                      Le monde.fr 2019

                      "Le grand retour des seigneurs de la guerre en Afghanistan

                      Alors que les Etats-Unis négocient leur retrait d’Afghanistan avec les talibans, les seigneurs de la guerre manoeuvrent déjà pour se répartir le pays

                      Le cliché du seigneur de la guerre hirsute, reclus dans son état-major de campagne, n’est plus de mise en Afghanistan. Deux décennies après la chute des talibans, ces féodaux modernes soignent leur mainmise sur telle ou telle province, jouant plutôt sur le clientélisme que sur la violence, et cultivant à l’occasion leur image internationale. Quelles que soient leur appartenance ethnique, ces seigneurs de la guerre observent avec la même appréhension la campagne pour les élections présidentielles du 28 septembre prochain, mais surtout le processus de négociations entre les Etats-Unis et les talibans.

                      LE POUVOIR DE KABOUL TRES AFFAIBLI

                      La perspective d'un retrait des forces américaine en 2020 a en effet sensiblement affaibli le pouvoir central, qui a été exclu, à la demande expresse des talibans, des pourparlers qui se déroulent, au Qatar, entre les Etats-Unis et l’insurrection afghane. Donald Trump veut obtenir à tout prix le retrait de son contingent hors d’Afghanistan, afin de valoriser un tel retrait lors de sa propre campagne présidentielle de 2020. Il semble dès lors disposé à se contenter d’assurances formelles des talibans sur la neutralisation des réseaux liés à Al-Qaida et à Deach ......en Afghanistan.

                      Le président Ashraf Ghani, au pouvoir à Kaboul depuis 2014, et de la même ethnie pachtoune que le commandement taliban, ne peut que faire les frais d’un tel accord. Il est pourtant candidat à sa propre succession, le scrutin, prévu initialement en juillet, ayant été repoussé de deux mois, déjà, pour ne pas compromettre les pourparlers entre les Etats-Unis et les talibans. Ghani retrouvera face à lui Abdullah Abdullah, son « chef de l’exécutif », un poste taillé sur mesures pour Abdullah en 2014, lorsqu’il avait prétendu avoir remporté la présidentielle contre Ghani. Sera aussi en lice Gulbuddine Hekmatyar, un des plus féroces seigneurs de la guerre, allié pachtoune des talibans jusqu’à un accord de réconciliation conclu avec Ghani en 2016. Les espoirs d’apaisement liés à un tel scrutin sont d’autant plus limités que les talibans ont menacé de mort les participants à cette élection.

                      LA RECONSTITUTION DES FIEFS

                      Plutôt que de s’investir dans la campagne présidentielle, les principaux féodaux s’emploient à consolider leur enracinement provincial. C’est le cas d’Atta Mohammad Noor, le maître tadjik de Mazar-e-Charif, qui n’excluait pas une candidature à la présidentielle, lors de son entretien avec « Le Monde » en 2018 (photo ci-dessus). Noor préfère contrôler désormais le carrefour commerçant du Nord, notamment les lucratifs trafics avec l’Ouzbékistan voisin. Il dispose de ses propres milices, qui agissent pour l’heure en parallèle et en collaboration avec les forces gouvernementales, mais qui pourraient sans doute les absorber localement en cas de relance de la guerre civile. Le même processus est à l’oeuvre dans la vallée du Panjshir, où le chef tadjik Bismullah Khan Mohammadi mobilise au nom de la menace croissante des talibans.

                      Cette même menace justifie les récents efforts de reconstitution milicienne menés par l’Ouzbek Abdul Rachid Dustom. Cet ancien général communiste, rallié en 1992 aux forces anti-soviétiques pour contenir les talibans, est, depuis 2014, Vice-président en titre de la République. Dustom est revenu en juillet 2018 d’un exil volontaire en Turquie, le temps que s’éteignent les poursuites lancées contre lui en Afghanistan pour une affaire particulièrement sordide de crime sexuel. Une telle montée en puissance ouzbèke inquiète beaucoup Atta Noor, dont le fief tadjik est voisin de celui de Dustom. Cette fragmentation croissante du Nord du pays s’aggrave, sur le plateau central, de la détermination de la minorité chiite des Hazaras à se défendre coûte que coûte des jihadistes. Déjà frappés par plusieurs attentats sanglants de Daech, les Hazaras n’ont guère confiance pour les protéger dans les forces gouvernementales. En outre, des milliers de Chiites afghans ont lutté sous le nom de « Fatimides » au sein des milices pro-iraniennes en Irak et en Syrie.

                      Il n’en faudrait donc pas beaucoup pour qu’un éventuel « front » anti-talibans se fissure entre les miliciens tadjiks et ouzbeks, voire les « Fatimides » aguerris, sur fond de règlements de compte entre seigneurs de la guerre. Au-delà du résultat de la prochaine présidentielle en Afghanistan, ces processus de fragmentation sont lourds de menaces multiformes. Ils font dès maintenant le jeu des talibans, qui, d’interlocuteurs uniques des Etats-Unis, peuvent se poser en garants de l’ordre et de la stabilité. Faut-il alors rappeler que c’est au nom de la lutte contre les seigneurs de la guerre que les talibans se sont déjà, par le passé, emparés de Kaboul?"


                      Voir revoir documentaires "Afghanistan pays meurtri par la guerre". Exemple résumé, partie 2 à partir de 49 minutes 30......surtout 50 minutes 55 la fin.
                      https://www.arte.tv/fr/videos/081554...la-guerre-2-4/

                      ".......Si les américains s'étaient donnés pour mission de plonger les russes dans une sorte de Viêt-Nam, ils ont réussi, c'est vrai, mission accomplie.
                      Mais ç'a eu des conséquences.
                      Oui, l'Union Soviétique s'est effondrée, mais nous avons désormais aujourd'hui l'Etat islamique.
                      Et l'Etat islamique est né d'Al-Qaïda. Al-Qaïda engendrée par les talibans, fis des moudjahidines, eux-mêmes produits de la C-I-A, produits des Etats-Unis.
                      La responsabilité de l'Union Soviétique est immense.
                      Mais celle des Etats-Unis l'est tout autant." Mikhaïl Kojoukhov, présentateur tv à Moscou.
                      Dernière modification par panshir, 10 mai 2021, 12h04.

                      Commentaire


                      • #12
                        Les terroristes islamistes sont des agents des américains, les américains se servent d'eux pour créer la fitna dans les pays musulmans qui refusent leur ordre ou qui s'orientent vers des Alliés rivaux des américains tels que les russes ou les chinois. Le but des terroristes n'est pas de libérer leur pays mais de contrôler les esprits des gens qui vivent sous leur juridiction, ce sont des tarés irrationnels, il est inutile de chercher à les comprendre.

                        Peut-on nous expliquer pourquoi ce fléau ravageur est seulement inhérent aux sociétés islamiques, accessoirement arabe-musulmane ? ...

                        Commentaire


                        • #13
                          Envoyé par infinite1 Voir le message
                          Le but des terroristes n'est pas de libérer leur pays mais de contrôler les esprits des gens qui vivent sous leur juridiction, ce sont des tarés irrationnels, il est inutile de chercher à les comprendre.

                          Peut-on nous expliquer pourquoi ce fléau ravageur est seulement inhérent aux sociétés islamiques, accessoirement arabe-musulmane ? ...
                          Le but des terros endoctrinés c'est toujours le même depuis surtout la fin des années 80, le rêve du grand califat, voir leur idéologie mortifère que la relapolitik mortifère a engendrée. Cet objectif fiction, c'est juste un moyen pour motiver et endoctriner les adeptes.

                          L'idéologie mortifère est faite pour endoctriner des musulmans ou des convertis. Rien d'étonnant pour ce fléau ravageur qui touche des sociétés islamiques. Les sociétés islamiques, l'Islamm dévoyé instrumentalisé, sont les premières victimes de ce fléau ravageur engendré par la real politik mortifère. Voir et revoir par exemple l'oeuvre du chaos de Bush et Blair en Irak. Les effets secondaires de ce chaos ont même touché la France avec Daech. Juste pour du pétrole, en Irak, Bush a tout offert aux milices pro iraniennes de peur du désastre dans ses troupes. Il a créé la guerre confessionnelle et engendré Daech. Chirac avait di "Non" à Bush en 2002.

                          Pour nuancer, la question serait pourquoi des pays musulmans sont riches en pétrole gaz, une malédiction au final. Le fléau touche fortement une zone très riche en pétrole gaz. Si pas de pétrole, c'est toujours un problème pour faire passer des gazoducs par exemple très stratégiques comme en Afghanistan, Syrie, en Libye, dans le Sahel....beaucoup de convoitises et guerres internes.

                          C'est pas un hasard si l'idéologie mortifère est née, a été soutenue et contrôlée par la realpolitik mortifère dès le début du 20 ème siècle lors du partage du Moyen Orient (très riche en pétrole et gaz), après la fin de l'empire Ottoman et la formation de très petits émirats, sans oublier la création de l'Israël en bonus tour de contrôle.

                          Les idéologues de ce fléau sont très nombreux au Qatar. Il faut souhaiter la fin de l'ère pétrole gaz.
                          Dernière modification par panshir, 12 mai 2021, 13h05.

                          Commentaire


                          • #14
                            panshir,

                            Toi peut-être tu ais un fin stratège en géo-politique. Moi simple fellah je comprend simplement qu'on ne manipule que ce qui est manipulable... Et en cela les sociétés islamiques excelles en la matière, influençables et manipulables à souhait toujours à leurs détriments...

                            Commentaire


                            • #15
                              Envoyé par infinite1 Voir le message
                              panshir,

                              Toi peut-être tu ais un fin stratège en géo-politique. Moi simple fellah je comprend simplement qu'on ne manipule que ce qui est manipulable... Et en cela les sociétés islamiques excelles en la matière, influençables et manipulables à souhait toujours à leurs détriments...
                              Infinite1,

                              Oui, très influençables et manipulables, car elles ne savent pas se responsabiliser pour mettre la religion à l'abri. Elles sont touchées par "le syndrome arabsat". Ce sont les extrémistes qui contrôlent la religion avec beaucoup de dévoiement. Le sport numéro un dans la rue, c'est débats sur "la religion". Il faudra des décennies pour retrouver une religion bien mise à l'abri.

                              Il suffit de voir le dernier exemple avec le piège du "pompier pyromane" Netanyahou.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X