Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Front Polisario:intensifiera sa lutte armée légitime pour défendre sa souveraineté et son droit à l'autodétermination

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Front Polisario:intensifiera sa lutte armée légitime pour défendre sa souveraineté et son droit à l'autodétermination

    2021

    Front Polisario: Le peuple sahraoui poursuivra et intensifiera sa lutte armée légitime pour défendre sa souveraineté et son droit à l'autodétermination et à l'indépendance


    Bir Lehlou (République sahraouie) 30 octobre 2021 (SPS)- En réaction à la résolution 2602 du Conseil de sécurité de l'ONU adoptée hier sur le Sahara occidental, le Front Polisario a affirmé dans un communiqué aujourd'hui que le peuple sahraoui poursuivra et intensifiera sa lutte armée légitime pour défendre leur souveraineté et leur droit à l'autodétermination et à l'indépendance.
    Le communiqué exprime en outre le rejet par le Front Polisario de « l'inaction et le silence déplorable du Conseil de sécurité, en particulier de certains membres influents, qui se manifestent tant dans la lettre que dans l'esprit de sa nouvelle résolution, qui constitue un revers majeur qui aura de graves conséquences sur la paix et stabilité dans toute la région.
    Elle a également estimé que par son incapacité à adopter une résolution équilibrée et neutre « le Conseil de sécurité a déjà voué à l'échec la mission du nouvel Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental, M. Staffan de Mistura, compromettant ainsi gravement les perspectives pour avoir réactivé le processus de paix, perpétué l'impasse actuelle et laissé la porte grande ouverte à une nouvelle escalade et tension dans la région.
    Voici le texte intégral du communiqué SPS reçu :
    ————————————

    Avant du POLISARIO
    Communiqué
    [ Bir Lehlou, République sahraouie - 30 octobre 2021] Le Conseil de sécurité a adopté la résolution 2602 (2021) le 29 octobre 2021, prorogeant le mandat de la Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO) jusqu'au 31 octobre
    Le Front POLISARIO rejette catégoriquement l'inaction et le silence déplorable du Conseil de sécurité, en particulier de certains membres influents, qui se manifestent tant dans la lettre que dans l'esprit de sa nouvelle résolution qui constitue un revers majeur qui aura de graves conséquences sur la paix et la stabilité dans l'ensemble Région.
    L'adoption de cette résolution constitue également un retour malheureux à la politique du « business as usual » car elle ignore complètement l'état de guerre en cours dans le Territoire depuis le 13 novembre 2020 en raison de la grave violation par l'État occupant du Maroc du cessez-le-feu de 1991. et les accords militaires connexes.
    L'incapacité de la résolution à fournir des mesures pratiques pour assurer la pleine mise en œuvre du mandat pour lequel la MINURSO a été créée par la résolution 690 (1991) du Conseil de sécurité et pour affronter vigoureusement les tentatives de l'État occupant du Maroc de légitimer le fait accompli colonial imposé par la force dans les Territoires Sahraouis Occupés revient à encourager l'Etat occupant et à le récompenser pour son intransigeance, son obstructionnisme et sa politique agressive.
    Au lieu d'adopter une approche équilibrée, transparente et impartiale pour faire face avec fermeté aux nouvelles réalités sur le terrain, le Conseil a malheureusement choisi l'inaction habituelle malgré la fragilité de la situation et son potentiel de grave détérioration.
    Par conséquent, le Conseil de sécurité a déjà voué à l'échec la mission du nouvel Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental, M. Staffan de Mistura, compromettant ainsi gravement les perspectives de relance du processus de paix, perpétuant l'impasse actuelle et laissant la porte grande ouverte à une nouvelle escalade et tension dans la région.
    Face à l'inaction répétée du Conseil de sécurité, le peuple sahraoui qui a opté pour une solution pacifique pendant trois décennies déclare haut et fort qu'il ne lui reste aujourd'hui d'autre choix que de poursuivre et d'intensifier sa lutte armée légitime pour défendre la souveraineté de son pays et assurer l'exercice de leur droit inaliénable et non négociable à l'autodétermination et à l'indépendance.
    Dans ce contexte, conformément à la décision de reconsidérer son engagement dans le processus de paix onusien au Sahara Occidental en date du 30 octobre 2019, le Front POLISARIO envisage de prendre des mesures concrètes concernant sa participation au soi-disant « processus politique » ainsi que la présence et opération des observateurs militaires de la MINURSO déployés dans les territoires libérés de la République sahraouie.
    Le Front POLISARIO réaffirme que la seule voie réaliste et praticable pour parvenir à une solution pacifique, juste et durable à la décolonisation du Sahara occidental est de permettre au peuple sahraoui d'exercer librement et démocratiquement son droit inaliénable et non négociable à l'autodétermination. et l'indépendance conformément aux préceptes de la légalité internationale et aux résolutions pertinentes des Nations Unies et de l'Union africaine.
    A cet égard, le Front POLISARIO rappelle les bons offices conjoints ONU-OUA qui ont abouti au Plan de règlement, qui a été accepté par les deux parties, le Front POLISARIO et le Maroc, en août 1988 et approuvé par le Conseil de sécurité dans ses résolutions adoptées à l'unanimité 658 (1990) et 690 (1991) par lesquels le Conseil a créé la Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO).
    Le Plan de règlement reste le seul accord accepté entre les deux parties, et par conséquent le Front POLISARIO ne s'engagera que dans un « processus politique » basé sur la réactivation du Plan de règlement conformément à la résolution 690 (1991) dans laquelle le Conseil de sécurité exprimé son plein appui aux efforts du Secrétaire général pour l'organisation et la supervision, par les Nations Unies en coopération avec l'Organisation de l'unité africaine, d'un référendum d'autodétermination du peuple du Sahara occidental.
    Le Front POLISARIO rappelle en outre que le cessez-le-feu de 1991 fait partie intégrante du plan de règlement ONU-OUA. Ainsi, ce n'est pas une fin en soi mais un moyen de créer les conditions de sécurité nécessaires à la tenue d'un référendum libre et équitable pour permettre au peuple du Sahara occidental d'exercer son droit inaliénable à l'autodétermination et à l'indépendance sans contraintes militaires ou administratives.
    Le Front POLISARIO déclare donc clairement qu'il n'y aura pas de nouveau cessez-le-feu tant que l'État occupant du Maroc persistera, en toute impunité, dans ses tentatives d'imposer par la force un fait accompli colonial dans les Territoires occupés de la République sahraouie et d'entraver le référendum pour l'autodétermination du peuple du Sahara occidental. (SPS)

    090/500/60 (SPS)










    Dernière modification par oumbar, 28 octobre 2022, 13h45.

  • #2
    2022

    Front POLISARIO : "L'inaction du Conseil de sécurité ne laisse d'autre choix au peuple sahraoui que de poursuivre et d'intensifier sa lutte armée"


    ECSAHARAWIJEUDI 27 OCTOBRE 2022


    "Encore une fois, le Conseil de sécurité a échoué" et "encore une fois, il n'a pas fourni à la MINURSO des mesures pratiques pour garantir la pleine mise en œuvre de son mandat"


    Par Lehbib Abdelhay


    New York (ECS).- Le Conseil de sécurité de l'ONU a demandé aujourd'hui aux "parties" au conflit au Sahara Occidental de "reprendre les négociations" pour permettre une "solution durable mutuellement acceptable", en renouvelant pour un an la mission des Nations Unies pour le Référendum dans la région (MINURSO).

    Les Etats-Unis, qui ont rédigé le texte de la résolution, ont déploré l'absence d'unanimité dans ce vote, qui a recueilli 13 voix pour, et l'abstention du Kenya et de la Russie, qui ont dénoncé un texte "déséquilibré".


    La résolution (2654) exhorte les « parties à reprendre les négociations sous l'égide du secrétaire général sans conditions préalables et de bonne foi », afin de parvenir à une « solution politique juste, durable et mutuellement acceptable » dans la perspective de « l'auto- détermination du peuple du Sahara occidental ».


    La résolution, qui a été rédigée par Washington, prolonge le mandat de la MINURSO, encourage les parties à revenir à la table des négociations et soutient les efforts de l'envoyé spécial pour le Sahara depuis l'année dernière, Staffan de Mistura. Il appelle également à trouver une "solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable basée sur le compromis", le même langage avec lequel le Maroc promeut son plan d'autonomie.


    En outre, la résolution a de nouveau inclus l'Algérie et la Mauritanie comme parties qu'elle encourage "fortement" à participer au processus politique sur le Sahara occidental, ce qui est plus conforme à la position du Maroc, qui tente d'impliquer Alger et Nouakchott.



    Dans ce contexte, Sidi Omar, représentant du Front Polisario à l'ONU, a assuré après le vote de cette résolution qu '« une fois de plus le Conseil de sécurité a échoué » et « encore une fois n'a pas fourni à la MINURSO des mesures concrètes pour garantir la mise en œuvre de son mandat » , qui comprend la célébration du référendum d'autodétermination.


    "Le Conseil de sécurité ajoute des couches de confusion à ce qui était déjà là ", a déploré Sidi Omar dans un communiqué.


    Le diplomate sahraoui a également rejeté la pression pour impliquer l'Algérie, assurant que le Front Polisario "ne participera pas à un processus de négociation basé sur une approche qui s'écarte sur le fond ou la forme" de ce qui est établi par l'ONU et l'Union africaine et signé par le Maroc .et la partie sahraouie.


    "L'inaction du Conseil de sécurité ne laisse d'autre choix au peuple sahraoui que de poursuivre et d'intensifier sa lutte armée légitime pour défendre son droit inaliénable et non négociable à l'autodétermination et à l'indépendance", a-t-il conclu.



    Commentaire


    • #3
      Front Polisario:intensifiera sa lutte armée légitime pour défendre sa souveraineté
      VOILA!!! c'est ce qu'il faut faire.
      Mais ils sont souverains non ? yak personne ne les dérange à Tindouf

      Commentaire


      • #4
        VOILA!!! c'est ce qu'il faut faire.
        Mais ils sont souverains non ? yak personne ne les dérange à Tindouf
        c'est ce qu'il disait en 2021 aussi mais toujours rien

        Commentaire


        • #5
          Front Polisario:intensifiera sa lutte armée légitime pour défendre sa souveraineté et son droit à l'autodétermination
          Même réaction qu’en octobre 2021,

          Cette fois-ci,

          En 2022 ,lintensification de la lutte armée se traduira par un doublement des communiqués de guerre par deux,

          Un le midi et un en fin de soirée

          Commentaire


          • #6
            L'année prochaine l'intensification de l'intensification = qui en réalité se divise chaque année

            intensification(intensification) proportionnel à 1/n

            Dans n années intesification(...(intensification)....)

            Lim n--》INFINI intensification(...(intensification)..) = 0

            CQFD

            Commentaire


            • #7
              il n'a pas le choix. Il faut intensifier l'action politique surtout.

              Commentaire


              • #8
                il n'a pas le choix. Il faut intensifier l'action politique surtout.
                l'action politique c'est à la charge de l'algerie et sa diplomatie et elle a majestueusement echoué

                Commentaire


                • #9
                  ce sont surtout les communiqués de "guerre" qui vont s'intensifier..., on est à combien au fait ?

                  Commentaire


                  • #10
                    Front Polisario:intensifiera sa lutte armée
                    Dans le futur ?

                    Commentaire


                    • #11
                      Je ne comprends plus rien. ça fait des années que le Polisario intensifie sa lutte chaque mois.

                      il doit etre arrivé a une intenseification puissance 10 là, résultat des courses?

                      Commentaire

                      Chargement...
                      X