Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les Mollahs condamnés à l’ONU

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Les Mollahs condamnés à l’ONU

    La Troisième Commission de l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution condamnant les violations des droits de l'homme en Iran avec la majorité des voix. Il s'agit de la 69e résolution de l'ONU condamnant les violations brutales et systématiques des droits de l'homme en Iran.



    Se félicitant de l'adoption de la résolution, Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), a déclaré que « bien que la résolution ne reflète qu'une petite partie des crimes du régime anti-humain au pouvoir en Iran, n'ayant pas eu suffisamment de temps pour enquêter sur les crimes du régime au cours des dernières semaines, il indique néanmoins très clairement que ce régime a systématiquement violé tous les principes et normes reconnus des droits de l'homme. Aucun aspect des droits du peuple iranien, y compris le droit à la vie, la liberté d'expression, les droits des minorités ethniques et religieuses et les droits des femmes, n'a été épargné par le régime de la pire manière possible ».

    Mme Radjavi a déclaré que le régime des mollahs a perpétré des crimes contre l'humanité et un génocide pendant plus de quatre décennies, du massacre du peuple du Kurdistan et de l'exécution massive de prisonniers politiques dans les années 1980 aux massacres de 1988 et de novembre 2019 comme ainsi que le massacre de manifestants non armés au cours des deux derniers mois, dont le meurtre d'au moins 60 enfants et adolescents âgés de 2 à 17 ans, le massacre de Zahedan le 30 septembre, l'attaque brutale de la prison d'Evin le 15 octobre et le massacre de Khash le 4 novembre.

    Tous ces exemples sont clairs de crimes contre l'humanité. Les hauts responsables actuels de ce régime, dont Ali Khamenei, Ebrahim Raisi, Gholam Hossein Mohseni Eje'i et Mohammad Bagher Ghalibaf, ont tous été directement impliqués dans ces crimes depuis les années 1980. La théocratie au pouvoir est un régime de massacre et de crime contre l'humanité et doit être rejetée par la communauté mondiale.

    Tout en saluant la réunion extraordinaire du Conseil des droits de l'homme des Nations unies concernant la détérioration de la situation des droits de l'homme en Iran, Mme Radjavi a déclaré qu'après 69 résolutions de censure de l'ONU sur les violations des droits de l'homme en Iran et alors que la situation des droits de l'homme en Iran s'aggrave Chaque jour, l'heure est venue de renvoyer le dossier sur les crimes du régime au Conseil de sécurité des Nations unies et de traduire en justice ses dirigeants.
    Molière : « Si c'est votre façon d'aimer, je vous prie de me haïr »
Chargement...
X