Annonce

Réduire
Aucune annonce.

la vie malheureuse de NOUARA

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • la vie malheureuse de NOUARA

    LA VIE MALHEUREUSE DE NOUARA

    Dans son groupe d'origine, les hiérarchies sont clairement définies : une fille abandonnée d’abord par son père puis par sa mère alors qu’elle était encore enfant n'a pas la même position sociale (c'est le cas de l'auteur) qu'une fille qui a un père. Ce thème revient comme un leit-motiv dans ses vers :

    Père, tu m'as reniée
    Comme si je n'étais pas ta fille ainée
    Mère, de moi, tu t'es déchargée
    Tu n'as laissé aucune lignée
    Je ne connaissais pas encore mon passé
    Lorsque vous m'avez abandonnée.

    Vous m'avez laissée dans la souffrance
    Alors que j'étais dans l'innocence
    Votre cœur n'a pas de ferveur
    Vous n'aviez pas peur du Seigneur
    Je sais que ma complainte est indigne
    Puisque je suis de votre ligne
    Vous m'avez laissé orpheline.

    À ce handicap de départ s'en ajoute un autre : elle n'a pas d'enfant. Nouara le vit comme une injustice, une soumission aux aléas du destin. Elle fait parler les autres femmes qui, directement ou indirectement, la qualifiaient d'arbre desséché, de bouc solitaire, lorsqu’elle se rendait à la fontaine (tala) ou aux champs (lexla). Même si Nouara vit en France, sa vision est restée celle d'une femme kabyle n'aspirant qu'à répondre à son devoir de femme et d'épouse accomplie. Plus d'une dizaine de poèmes sont consacrés à ce thème. En voici un extrait :

    Si j'avais un enfant
    Ce serait un jardin de bonheur
    Je lui ferais une maison
    Et je n'aurais point de pleurs

    Il égayerait mon cœur et ma passion
    Mais la chance m'a vouée à l'abandon.
    Elle s'en est allée
    Et a effacé tout le passé.
    Si je n'étais pas stérile et infécond
    Je ne divorcerais pas autant
    Et ne me séparerais
    Jamais de mon bien-aimé.
    J'aurais fondé un nid d'amour et de satin
    ce n'est point de ma faute, mon divin
    Car traître est mon destin.

    L'autre point nodal de sa vie concerne sa relation avec les hommes qui ne peuvent être ici que des maris le plus souvent imposés :

    J’eus un mariage forcé
    Tel est mon destin tracé
    Sept ans après le mariage
    La vie est pour nous, un carnage
    Amère et sans ménages.

    Dans l'émigration, où le groupe se transforme tout en gardant les mêmes moyens de contrôle que dans la société traditionnelle, Nouara aura à se situer par rapport aux différents maris (elle s'est mariée cinq fois) :

    J'ai voulu rencontrer
    L'âme sœur et l’aimer
    Et vivre avec elle, en gaieté
    Mais j'ai échoué
    Et tout s'est écroulé
    Emportant mes espoirs, mes chimères
    La vie m'a joué un mauvais tour, c’est l’enfer.

  • #2
    Berbère06

    Tu peux préciser la source ? Texte de chanson, poème, livre ou auteur

    Commentaire


    • #3
      Quel tristesse qu'une femme comme elle ait tant souffert.
      si vous avez des chansons à me faire écouter, ça me ferait vraiment plaisir. Une belle occase m'a été offerte de pouvoir l'écoutrer mais je n'ai pas pu effectuer le téléchargement.
      Bref, merci Berbère de nous la rappeler

      Commentaire


      • #4
        Nanna

        Je ne sais toujours pas de qui on parle ?

        Commentaire


        • #5
          Bonjour,

          Je ne sais pas pour sa vie. La tristesse se sent dans ses chansons...
          J'en ai qques unes, je les posterai demain in chaAllah. Elles sont superbes; Si nous parlons de la meme Nouara biensure (celle à qui Maatoub Allah yerrahmou a nomé la DIVA).

          Sinon, je ne pense pas que c'est de sa vie (propre vie qu'elle parle dans ses chansons) mais de la femme en generale et de la femme Kabyle en particulier)
          Dernière modification par Thirga.ounevdhou, 06 février 2007, 12h49.

          Commentaire


          • #6
            nouara la femme

            slt t le monde, pour les amoureux de nouara
            http://www.dailymotion.com/visited/s...ttitik-ay-zran
            elle est belle
            La vie comme la respiration, c'est quand elles deviennent pénibles que l'on se rend compte qu'on vit.....Asirem

            Commentaire


            • #7
              la vie malheureuse de NOUARA

              AZUL FELLAOUENE

              Merci d'avoir lu et apprecier la vie malheureuse de nouara, mais il ne s'agit pas de la vie de notre grande diva chanteuse NOUARA, il s'agit d'une simple citoyenne qui debute dans la poesie et qui ecrit ses douleurs et souffrances vécues...
              Mais l' idee de retracer la vie et les chansons de notre diva NOUARA est interessante ..

              tanemirth

              Commentaire


              • #8
                berbere06

                Il faut dire que cette Nouara du poème rappelle beaucoup dans son parcours celui de la chanteuse du même nom, c'est pour cela certains sont allés un peu dans la confusion.

                Commentaire


                • #9
                  j'aime beaucoup cette chanson Warry.

                  C'est vrai qu'elle chante la femme, elle s'est probablement inspirée de sa vie mais quelle femme kabyle ne s'est jamais reconnue dans ses paroles?

                  Elyas: Nanna

                  Je ne sais toujours pas de qui on parle ?



                  c'est la chanteuse qui a beaucoup chanté avec Chrif Kheddam, lequel lui a composé la plupart de ses musiques

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par nanna
                    c'est la chanteuse qui a beaucoup chanté avec Chrif Kheddam, lequel lui a composé la plupart de ses musiques
                    Bah non, berbere06 a répondu

                    Envoyé par berbere06
                    Merci d'avoir lu et apprecier la vie malheureuse de nouara, mais il ne s'agit pas de la vie de notre grande diva chanteuse NOUARA
                    Toute ressemblance avec une personne existance est purement fortuite

                    Commentaire


                    • #11
                      ben zut alors!!

                      On sait qui c'est finalement???????

                      Commentaire


                      • #12
                        la vie malheureuse de NOUARA

                        NOUARA est une simple citoyenne comme il y en a tellement,qui a vecu une vie tourmentée et qui raconte ses miseres sur un fond poetic....

                        Commentaire

                        Chargement...
                        X