Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Dans le parc

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Le Fantome je suis trop pressé qu'il la prenne dans ces bras, et pour qu'il puisse l'embrassé, c'est vrai que je ne connais pas trop le suspense dans ce cas là, c'est trop beau

    merci beaucoup pour tes idées

    pour celui la j'ai pensé a une bague de fiançaille
    que pense-tu?

    elle répondit
    c'est ça quelle dommage
    pourquoi tu n'aime pas le fromage
    pourtant tu as toujours aimer
    si j'aime le fromage
    c'est pas ça
    ben c'est quoi alors
    non rien laisse c'est pas grave
    mais si dit moi
    tu as pensé a quoi
    dit moi "tu m'aime"?
    oui, mais pourquoi cette question
    juste comme ça, tu me le dit pass assez souvent
    tu es bizarre tout à coup
    oui c'est vrai je suis trés bizarre
    avec ton geste si beau et si gracieux
    je m'attendai a voir autre chose qu'un sandwiche au fromage

    Syrine

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Allez je continue, mais je compte sur vous pour continuer :

    Comme un diamant sortit de son écrin.
    J'étais médusé par tant de grâce et de beauté.
    Maladroitement, je lui tendis un morceau
    de mon sandwiche au fromage et elle
    me répondit :
    .....

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu

    Syrine, j'en ai les larmes aux yeux, tellement c'est romantique.
    Tu as laissé parlé ton coeur et le reste à suivit. Mais avant cette fin heureuse, fait un peu durer le suspense, quelques intrigues etc...
    De quoi mettre l'eau à la bouche de nos lecteurs passionnés.
    Ex : Il l'a voit de dos, la retourne ( en tout bien tout honneur ), mais malheureusement ce n'est pas elle. etc ....
    Trouve quelques rimes pour terminer tes phrases et surtout tu dois voir la scène dans ton esprit....
    A toi cousine...

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    salam

    il va la chercher
    car c'est un grand romantique
    il cherche le grand t'amour,
    il l'aime, il veut la trouver ou la retrouver
    il a passé toute la nuit a la chercher
    il et fatigué, trempé, mais son repos sera là
    que lorsqu'il l'aura trouvé
    le jour se léve
    il et fatiqué mais il croie
    l'apperçevoir de dos
    il l'a reconnaît a ces long cheuveux
    il s'approche, la retourne et la regarde dans les yeux
    c'est ça bien aimée emue, avec les larmes aux yeux
    il l'a prend dans ces bras
    et il l'embrasse, et ça dur eternellement

    Syrine

    merci Le Fantome

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Syrine et Fathia
    Cmt peux-ton dire d'un poème s'il est bon où mauvais ?
    Ce n'est que l'expression de soi-même avec un peu de technique.
    Trouvez-vous vraiement les tableaux de Picasso beau ?
    Je ne le pense pas, mais il est arrivé à projeter son esprit son conscient et son inconscient sur une toile, faite la même chose sur papier, hein je veux dire sur clavier. Laissez-vous emporter par cette vague qui va immerger votre esprit, le reste juste un peu de technique. Ce que vous avez écrit est très beaux, vraiement, et vous savez pq ? parce qu'il est sincère et qu'il vient du plus profond de vous-même, il n'y a que cela qui compte. Mais comment faire ? c'est simple, vous devez vous imaginez la scène, un homme seul devant un parc, c'est l'automne, il pleut, les gens se pressent autour de lui, et entre deux personnes, il regarde ce banc ou ils furent si heureux. A vous d'imaginer le reste, que va-t-il faire maintenant, reste encore là pendant des heures sous cette pluie batante, où comme le suggère Shyrine là chercher partout en ville ? Peut-être va-il flanner le long d'un fleuve connu, ou encore regarder à travers des vitrines de restaurants où ils avaient l'habitude d'aller ? Maintenant les filles c'est à vous de jouer....
    Le fantome

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    salam

    je te cherche encors
    sans te trouver
    je traverse les villes
    par ce temps humide
    j'ai peur, j'ai froid
    mais je continue à te chercher
    la nuit commence a tombé
    ma peur deviens immence
    je te voie
    mais dans mon esprit
    je t'imagine
    la nuit et la
    et toujours rien

    Le Fantome voilà j'ai essayé d'écrire ce que je pense, j'espere que ça te plaira, tu peux le faire encors plus beau si tu veux

    Syrine

    Laisser un commentaire:


  • Thirga.ounevdhou
    a répondu
    Envoyé par le fantome
    Le fantome partage sa passion, comme la nuit partage le jour sans jamais se lasser....
    Bonjour, merci de la partager avec nous, merci d’être si généreux…
    Et surtout merci pour ce beau poème.

    Thirga,

    Laisser un commentaire:


  • petite-mouse
    a répondu
    Bonsoir Le Fantôme.

    Je trouve ton poème super beau et très émouvant. Je veux bien essayer de le continuer mais je te préviens je suis archi nulle en poème.

    Tu m'as tendu la main,
    Fais ton plus beau sourire
    et d'une voix douce, tu m'as demandé
    "Vieillisons ensemble".

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Le fantome partage sa passion, comme la nuit partage le jour sans jamais se lasser....

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    salam

    j'ai pas osé, alors merci de me le proposer

    Syrine

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Salam, Azul Syrine
    Il ne tient qu'à toi de le compléter....

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    salam Le Fantome

    trés beau poéme merci

    Syrine

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Un invité a crée une discussion dans Dans le parc

    Dans le parc

    Dans la rue, dans la cohue
    je te cherche sans te voir
    au-delà des ombres folles
    qui encombres les trottoirs humides
    dans le matin blème
    d'un automne monotone
    où le gris s'impose comme
    seul décors d'une nature
    tout juste déshabillé.
    On s'était connu juste là
    au milieu du parc
    sur ce banc fait de bois
    et garnis d'une ferraille
    tout juste rouillé par les
    secrets de quelques amoureux
    venant là pour se retrouver
    voir même se ressourcer.
    La pluie balaye mon visage
    et une flaque d'eau projetée
    par une voiture mouille
    les parties encore séchent de mes
    vetements.
    C'était en Juillet, ce parc
    était alors haut en couleur,
    on y sentait l'odeur de mille fleurs
    et les cris et rires des enfants
    inondaient cet espace de bonheur.
    Tu me demandais l'heure
    et sans réfléchir je t'ai dis
    " midi je crois ", abosorbé
    par le livre que je venais d'acheter
    chez le libraire d'en face.
    C'est là que je te vis dans toute
    ta splendeur, habilée comme l'été
    toute en couleur, tu brillais comme
    un diamant sorti de son écrin....
Chargement...
X