Annonce

Réduire
Aucune annonce.

test de dépistage covid : le plus fiable

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • test de dépistage covid : le plus fiable

    quand les adolescents restent réticents et inquiets a juste titre , ils ne savent quoi faire sils doivent se vacciner ou pas ?
    Ce test aide énormément a prendre une décision sans risque de FAUX NEGATIF TEST COVID

    << LE TEST A LA PROTEINE S <<<


    TROD en pré-vaccinal : la HAS précise quelles protéines virales doivent être recherchées
    • Aude Lecrubier
    • Actualités Médicales par Medscape
    • 2 août 2021
    PUBLICITÉ

    PUBLICITÉ

    La Haute Autorité de Santé (HAS) vient d’actualiser ses recommandations sur les tests sérologiques rapides (TROD) à utiliser en pré-vaccination. Elle précise quelles protéines ces tests doivent rechercher pour éviter au maximum les faux négatifs[1].

    Pour rappel, les TROD utilisés en pré-vaccination permettent de savoir rapidement si une personne a été infectée par le SARS-CoV-2 et donc de ne lui administrer qu’une dose de vaccin le cas échéant.

    Dans son avis du 3 juin dernier, la HAS a préconisé la réalisation de ce test chez les personnes immunocompétentes, sans antécédent connu d’infection au SARS-CoV-2, et en particulier chez les adolescents qui sont susceptibles de faire une forme asymptomatique de la maladie.

    Aujourd’hui, de nouvelles études permettent d’apporter des précisions sur les types de protéines virales (de la nucléocapside/protéine N ou protéine spike/protéine S) à rechercher pour que les TROD utilisés en pré-vaccinal soient les plus performants.


    La HAS recommande de privilégier les tests ciblant la protéine virale S ou les protéines virales S et N


    En contexte de dépistage pré-vaccinal, la HAS recommande désormais l’utilisation préférentielle des TROD utilisant comme cible virale de détection :
    • soit la protéine virale S (ou ses composantes) ;
    • soit les protéines virales S et N (détection combinée).

    Cette recommandation s’appuie sur l’étude SEROCoV-HUS des Hospices universitaires de Strasbourg et sur les remontées du terrain.

    L’étude SEROCoV-HUS a suivi l’évolution de la production d’anticorps dirigés contre les protéines virale S ou N chez 393 personnels hospitaliers ayant eu une forme légère du Covid-19 jusqu'à 422 jours après le début des symptômes.

    Cette étude a mis en évidence qu’un an après l’infection, 97% des individus ont gardé leur anticorps anti-S, alors que seuls 20% ont gardé leurs anticorps anti-N, montrant ainsi une meilleure persistance des anticorps anti-S que des anticorps anti-N chez les patients symptomatiques.

    « Cette persistance des anticorps anti-S et/ou la diminution de la production d’anticorps anti-N ont également été rapportées pour des personnes asymptomatiques dans d’autres études récentes de plus petite taille ou ayant une durée de suivi plus limitée », précise la HAS.

    « Ces données suggèrent donc qu’une ancienne infection asymptomatique par le SARS-CoV-2 pourrait être détectée par un test sérologique ciblant la protéine S mais pas par un test sérologique ciblant uniquement la protéine N (risque de faux-négatifs dans ce dernier cas) », conclut la HAS.

    Sur le terrain, les expérimentations de sérologies pré-vaccinales menées sur les sites pilotes de l’Hôtel-Dieu à Paris et aux Hospices civils de Lyon confirment que le taux de détection d’infections par le SARS-CoV-2 était supérieur lorsque le test ciblait la protéine S comparativement à un test ciblant la protéine N.

    Cet article a initialement été publié sur le site internet Medscape.
    1. Communiqué de presse HAS. Covid-19 : quelle protéine virale les TROD doivent-ils cibler en sérologie pré-vaccinale ? 28 juillet 2021
    les Arabes ont vaincus les forces hautement civilisées et millénaires,ont libérés des esclaves, qui ,maintenant revendiquent une histoire et victoires sur leur dos .Mais que sera leur futur?
Chargement...
X