Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Covid-19 : le variant colombien fait sept morts dans une maison de repos belge, l’OMS vigilante

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Covid-19 : le variant colombien fait sept morts dans une maison de repos belge, l’OMS vigilante


    Le variant B.1.621, dit « colombien », a sévi dans une maison de repos belge où il a fait sept morts, pourtant tous vaccinés.



    Sur les vingt personnes contaminées dans une maison de repos belge, sept sont décédées (illustration). LP/Arnaud Journois

    Par Le Parisien Le 6 août 2021 à 23h01

    Il n’a pas encore de lettre grecque attribuée pour le nommer que le variant dit « colombien » du Covid-19, appelé comme tel car découvert en Colombie en janvier dernier, inquiète déjà les autorités sanitaires belges. B.1.621. - son nom scientifique - a causé la mort de sept personnes, toutes vaccinées, dans une maison de repos située à Zaventem, en Belgique.

    En l’espace de deux semaines, le variant a atteint vingt personnes, dont sept ont donc succombé. « Les premières infections ont été détectées le 16 juillet dans une unité de soins destinée aux résidents atteints de démence, expliquent nos confrères belges de la RTBF. Le premier décès est survenu le 21 juillet, le dernier au début de cette semaine. »

    Un variant plus résistant à l’immunité naturelle ?

    Doit-on pour autant craindre un regain épidémique à la faveur de ce variant ? Rien n’est moins sûr, mais son évolution est « à suivre de près », a estimé sur Twitter le président de la commission médicale d’établissement de l’AP-HP, Rémi Salomon.

    Toujours est-il que sa capacité à tuer des personnes vaccinées peut être de nature à alarmer. Toutefois, « il faut tenir compte du contexte particulier de ce cluster, nuance le virologue Marc Van Ranst auprès de la RTBF. Il est en effet difficile de contrôler la détresse respiratoire dans une unité comme celle-là. L’âge très avancé des patients a également joué un rôle. La personne la plus âgée qui est décédée avait 93 ans. »

    Plus résistant au vaccin peut-être, le variant colombien pourrait toutefois être limité dans sa propension à se propager en comparaison au variant Delta, dominant dans la plupart des pays européens. Rémi Salomon le présente sur Twitter comme « un variant qui pourrait être plus résistant à l’immunité naturelle ou vaccinale (à comparer au variant Beta Sud-Africain) mais probablement moins transmissible que le Delta, ce qui signifierait qu’il aurait peu de chance de le supplanter ».

    « Alerte pour une surveillance renforcée »

    Détecté en Belgique mais aussi en Espagne ou aux États-Unis, le variant colombien a fait l’objet d’une étude scientifique en juillet en Angleterre, où il a également été observé chez au moins 16 sujets. Selon cette étude rendue publique par l’agence Public Health England (PHE), rien n’indique que ce variant va se propager, même si sa souche montre quelques « mutations préoccupantes ».

    Rien ne permet pour l’heure d’affirmer non plus « que le variant rend les vaccins contre le coronavirus moins efficaces ou qu’il provoque une maladie plus grave », poursuit la PHE. « On ne pense pas qu’il soit plus mortel que le variant Delta », indique l’agence anglaise.

    Ces premières conclusions devront être appuyées par d’autres. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) suit l’évolution de B.1.621 de près : celui-ci a été classé par l’organisation onusienne dans la liste des « variants faisant actuellement l’objet d’une alerte pour une surveillance renforcée ».


  • #2
    Ce sont des personnes âgées.
    Même si elles sont vaccinés, le risque de décès sera toujours plus grand.
    C'est comme ça, c'est loi de la nature.
    L'excès de fierté altère la rigueur.

    Commentaire

    Chargement...
    X