Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Et si le Viagra prévenait l’alzheimer?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Et si le Viagra prévenait l’alzheimer?

    Le médicament sildénafil, utilisé contre les troubles de l’érection (Viagra) et l’hypertension artérielle pulmonaire (Revatio), pourrait aussi prévenir et traiter la maladie d'Alzheimer (MA), montrent les travaux de scientifiques américains associés au Lerner Research Institute de Cleveland.
    Le Dr Feixiong Cheng et ses collègues ont mis au point une méthode qui permet d’analyser les molécules déjà approuvées par l'Agence américaine des médicaments (FDA) pour trouver celles qui pourraient potentiellement être utilisées contre l’alzheimer.

    Ce travail a permis d’identifier le sildénafil comme potentiel traitement.

    L’équipe a ensuite consulté une base de données concernant les réclamations d'assurance de plus de 7 millions de personnes, pour constater que les hommes qui prenaient le médicament présentaient un risque plus faible de développer l’alzheime.
    • Afficher les commentaires
      Commentaires
    Radio-Canada
    le 7 décembre 2021
    Le médicament sildénafil, utilisé contre les troubles de l’érection (Viagra) et l’hypertension artérielle pulmonaire (Revatio), pourrait aussi prévenir et traiter la maladie d'Alzheimer (MA), montrent les travaux de scientifiques américains associés au Lerner Research Institute de Cleveland.
    Le Dr Feixiong Cheng et ses collègues ont mis au point une méthode qui permet d’analyser les molécules déjà approuvées par l'Agence américaine des médicaments (FDA) pour trouver celles qui pourraient potentiellement être utilisées contre l’alzheimer.

    Ce travail a permis d’identifier le sildénafil comme potentiel traitement.

    L’équipe a ensuite consulté une base de données concernant les réclamations d'assurance de plus de 7 millions de personnes, pour constater que les hommes qui prenaient le médicament présentaient un risque plus faible de développer l’alzheimer.

    Nous avons notamment constaté que l'utilisation du sildénafil réduisait la probabilité de la maladie d'Alzheimer chez les personnes souffrant de coronaropathie, d'hypertension et de diabète de type 2, autant de comorbidités significativement associées au risque de maladie d'Alzheimer, explique dans un communiqué le Dr Cheng.

    L’équipe américaine a aussi mis au point un modèle de neurones dérivés de patients atteints de cette maladie, en utilisant des cellules souches pluripotentes.

    L’objectif était de vérifier mécaniquement l’effet bénéfique du médicament contre la démence.

    Nous avons constaté que le sildénafil augmente la croissance des neurites (prolongement cellulaire des neurones) et diminue l'expression de la protéine tau (qui entraîne des enchevêtrements neurofibrillaires), dans nos modèles de neurones, expliquent les chercheurs dans leurs travaux publiés dans la revue Nature Aging(Nouvelle fenêtre) (en anglais).

    Cela nous donne un aperçu de la façon dont le sildénafil peut influencer les changements cérébraux liés à la maladie, ajoutent les scientifiques.

    Source: Radiocanada.



  • #2
    C'est à double tranchant.
    Car avec certaines il vaut mieux avoir l'Alzheimer sur le moment.
    Le diable déteste les algériens.

    Commentaire


    • #3
      Car avec certaines il vaut mieux avoir l'Alzheimer sur le moment.

      Sacre Hmida

      Commentaire

      Chargement...
      X