Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Des chercheurs américains réussissent une téléportation quantique longue distance

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Des chercheurs américains réussissent une téléportation quantique longue distance

    Une prouesse qui ouvre la voie, une fois que la technologie sera maîtrisée, à la création d'un internet ultra-sécurisé.

    La téléportation ? Ca n'existe que dans Star Trek... et dans le monde étrange de l'infiniment petit. Une équipe américano-canadienne vient de réaliser une téléportation quantique longue distance. Ils sont parvenus, au moyen d'une fibre optique, à téléporter des informations sur une distance de 44 km.

    La téléportation quantique n'a pas grand chose à voir avec la "téléportation" des films de science-fiction. Ce n'est pas la particule elle-même qui est téléportée, mais son état, grâce au phénomène de l'intrication quantique décrit en 1935 par Einstein (qui n'y croyait pas et pensait avoir raté quelque chose dans sa théorie). Pour visualiser la chose, il faut imaginer deux jumeaux, dont l'un ressentirait instantanément tout ce que ressent l'autre, même à plusieurs millions de kilomètres. Deux particules intriquées se comportent de la même manière: toute modification des caractéristiques de l'une entraîne immédiatement la modification de l'autre, et vice-versa.

    Une puissance doublée pour chaque qbit supplémentaire

    Ce phénomène curieux a depuis été confirmé à de multiples reprises en laboratoire. Mais passer à une échelle supérieure est une autre affaire. C'est ce que sont parvenus à réaliser des chercheurs de l'Université de Calgary (Canada), de Harvard, de l'Institut Caltech, du laboratoire public Fermilab et de la Nasa en téléportant des qbits de photons à travers un réseau de fibres optiques tout à fait ordinaire de 44 km.

    Le qbit est l'unité de stockage de base en informatique quantique. Contrairement au bit qu'on connaît en informatique traditionnelle, ce dernier ne vaut pas forcément 0 ou 1. Jusqu'à ce qu'on le mesure, il peut valoir à la fois 0 et 1. C'est ce qui explique l'engouement autour des ordinateurs quantiques: pour chaque qbit supplémentaire, la puissance est doublée.

    Evidemment, on ne détermine pas l'état d'une particule comme on mesure une vulgaire tension électrique. L'univers quantique, celui de l'infiniment petit, est le royaume des probabilités. Impossible, par exemple, de déterminer à la fois la vitesse et la position précise d'une particule: il faut choisir. Et un photon se comportera différemment selon qu'on le mesure comme s'il s'agissait d'une particule ou d'une onde.

    Les bases d'un futur internet quantique

    Un des obstacles auxquels se heurtent les chercheurs en informatique quantique est la fiabilité des systèmes. De ce point de vue, l'expérience des chercheurs du Fermilab et de leur collègue est relativement concluante, puisqu'ils revendiquent une fiabilité supérieure à 90%. Il s'agit d'une "étape significative dans la création d'un internet quantique fonctionnel", relèvent les auteurs de l'étude, publiée fin octobre dans la revue PRX Quantum, mais un peu passée inaperçue.

    Durant l'été, le Département américain de l'énergie avait posé les bases d'un futur réseau internet quantique reliant plusieurs instituts de recherche à Chicago. Les avantages d'un internet quantique seraient nombreux, tant en terme de vitesse que de sécurité. Dans un internet quantique, il serait ainsi physiquement impossible d'intercepter une information sans l'altérer et se faire repérer.

    Le Progrès
    L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier
Chargement...
X