Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Deux mères valent mieux qu'un père

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #16
    Les enfants nés et élevés par des couples lesbiens s'en sortent mieux dans les relations sociales et les études que leurs camarades issus de familles traditionnelles
    dans une société occidentale pervertie par la course à la gloire au préstige et à l'exclusivité, ça m'étonnerai pas que les enfants des couples bizarres se sentent bien dans leur peau, pareil pour les enfants des couples divorcé, il parait que ça devient très à la mode les jeunes ....
    Dernière modification par absent, 17 juin 2010, 17h37.

    Commentaire


    • #17
      Bonjour Bachi

      Le manque d'une figure paternelle a la plupart du temps des conséquences sur l'enfant, que les femmes concernées soient lesbiennes ou non, ...Si le fait qu'elles soient lesbiennes apporte d'autres conséquences, ca, je n'en sais rien, ...mais je pense que y'a pas assez d'études pour le savoir ou en connaitre la nature pour le moment, ...

      ---------

      Le fait d'être une minorité dans une société ouvre des horizons nouveaux, porte à réfléchir et à voir les choses différemment. En plus, cette minorité n'est pas visible si elle le souhaite et n'a donc pas tous les autres désavantages que pourraient rencontrer les autres minorités, au niveau de l'emploi par exemple, ...Est-ce que c'est plutot cela qui les aide à élever leurs enfants différemment plutôt que du simple fait de leur orientation sexuelle ?

      Commentaire


      • #18
        Pour repondre a Nassim,

        L'APA peut dire tout ce qu'elle veut ..Mais une mere ne peut pas totalement remplacer un pere et vice versa. et meme si elle ou il y arrive,, ce sera un defi sans haleine a relever et peut etre a ne jamais totalement gagner pur le reste de son existence....Un parent est absent.... on sa'dapte , c;est tout...mais dans la plupart des cas, ce;st ereintant.... et meme tres difficle a assumer...

        . Pourquoi donc Dieu a cree les deux avec des roles bien definis.???. ON ne peut JAMAIS remplacer le parent qui manque de maniere effective..On ne peut etre qu';un substitut de parent... Pour moi , y'a pas a en sortir de la....

        @ Jinny...faut savoir qui a fait ces etudes de recherche......et tu comprendras ..va sur Google si t;as le temps et tout s'eclaircira
        Dernière modification par suzanna, 17 juin 2010, 17h39.
        " Le bonheur n' est pas une recompense mais une consequence, La souffrance n' est pas une punition mais un resultat...."
        NULLA DI NUOVO SOTTO IL SOLE.."

        Commentaire


        • #19
          L'impact psychologique d'un enfant de parents lesbiens, sera je pense, plus visible sur les garçons

          Commentaire


          • #20
            Cet article est écrit pour préparer le monde aux adoptions d'enfants par des homo. je ne crois pas à cette étude. Les gens sont libres de choisir leur sexualité mais l'imposer à des enfants est une chose que l'on doit voir. Pourquoi les associations de protection de l'enfance n'en parlent pas? ils ont peur des homo? quant est ce qu'on peut savoir si un enfant est atteint ou pas et à partir de kel age? Dans quelques décennies on nous sortira des trucs comme ceux de la vache folle. Moi je dis la nature a été bien faite respectons la
            The Sea is Woman, the Sea is Wonder, her other name is Fate!

            Commentaire


            • #21
              Bonjour Bachi

              Le manque d'une figure paternelle a la plupart du temps des conséquences sur l'enfant, que les femmes concernées soient lesbiennes ou non, ...
              ---------
              Salut toi,
              Je ne suis pas sûr du tout...
              Des enfants de divorcés ( ou séparés) qui ont été élevés soit par la mère seule, soit par le père seul, il y en a tellement. Ici, je crois qu'ils deviennent majoritaires. Y a rien qui indique qu'ils soient plus déséquilibrés que les autres.
              Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

              Commentaire


              • #22
                @ Mezzo morto..
                Bien sur qu'ils ont peur des homos ..quest ce que tu crois? C;est aujourd'hui, aux etats, une classe politique a la mode et tres avancee..Qui osera les toucher??

                Faut savoir l;auteur de cette etude pour tout comprendre..
                A chacun sa conduite de vie basee et appuyee sur des principes moraux et non sur une etude peut etre biaisee.. par des idees partisanes d'un clan
                " Le bonheur n' est pas une recompense mais une consequence, La souffrance n' est pas une punition mais un resultat...."
                NULLA DI NUOVO SOTTO IL SOLE.."

                Commentaire


                • #23
                  Nassim

                  Même si la mère est une superwoman, elle ne pourra jamais remplacer une figure paternelle. Maintenant si un autre homme occupe cette place plutôt que le père, il y aura peut être moins de conséquences, tout dépendant du cas. Là on ne sait pas si cette figure paternelle est "comblée" par d'autres membres de la famille.

                  N'importe quel psychologue ne peut nier l'importance de la figure paternelle chez un enfant, ...d'ailleurs, même dans cette étude dont je ne connais pas le sérieux, on s'étonne des résultats. Ils apportent des données mais comment les interpréter et les analyser ? Quelles sont les raisons de telles différences ?

                  Commentaire


                  • #24
                    Ok suzanna, je devine
                    Je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis.

                    Bachi

                    Je ne dis pas que les conséquences sont visibles par tout le monde, dans la rue. Je ne pense pas qu'ils soient plus "déséquilibrés" que les autres personnes, car personne ne vit au paradis. À chacun sa source de "déséquilibre" Même si qqun a ses deux parents réunis, des fois ca cause plus de problèmes pour l'enfant que pour qqun qui vit juste avec sa mère. Cela ne veut pas dire que le manque d'une figure paternelle n'a pas de conséquences sur l'enfant.
                    Concernant les couples divorcés, les deux parents peuvent rester présents quant même, ...

                    Commentaire


                    • #25
                      Jinny

                      il y a aussi le père ( ou la mère) substitution qui applanit cette carence.
                      Ce parent de substitution peut-être autant le beau-père, l'oncle, voire même un ami ou un voisin...
                      Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                      Commentaire


                      • #26
                        Bachi

                        Je pense que c'est le cas aussi.

                        Je ne crois pas non plus que les conséquences sont les mêmes quand le père est décédé que s'il a abandonné l'enfant, par exemple. Je pense que les conséquences peuvent être plus graves et ca peut être moins bien vécu par l'enfant dans le 2e cas.

                        Coucou msyt

                        Je pense que c'est très intéressant de savoir si ca a plus d'impact chez les garçons. Aucune idée !
                        Ce qui est sur, c'est que cette figure paternelle est importante chez les filles aussi.

                        Commentaire


                        • #27
                          Le rôle du père est important..surtout pour un garçon...
                          La mère, le père chacun a son rôle...et personne ne remplacera l'autre..
                          Je ne suis pas du tout d'accord avec l'étude!

                          Commentaire

                          Chargement...
                          X