Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Dominique De Villepin

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Dominique De Villepin

    J'aime bien l'indépendance de ce politique Français, j'ai eu beaucoup d'admiration pour son discours à l'ONU avant l'invasion de l'Irak...

    Que penser du mouvement qu'il tente d'initier ?

    S'inscrit-il dans la majorité ou dans l'opposition ?
    Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

  • #2
    Il est vrai que Villepin incarne cette France intellectuelle aux principes nobles et universels. J'aime bien le fait qu'il ait gardé un peu de hauteur et de recul sur ce qui se passe en France. A mon avis, il a des chances pour la prochaine presidentielle, surtout que le contraste entre son style "grand homme cultivé" et celui de Sarko qui fait un peu voyou est tres net.

    Commentaire


    • #3
      Bien sûr si les socialistes ne montent pas, car le nouveau venu pourrait diviser la droite.
      La haine aveugle

      Commentaire


      • #4
        surtout que le contraste entre son style "grand homme cultivé" et celui de Sarko qui fait un peu voyou est tres net.
        si tu crois que c'est ca qui fera la différence lors des prochaines elections mon cher Ayoub , c'est que t'a pas encore bien saisi le fonctionnement du nouveau systéme de gouvernance francais , ou le succés se mesure plus au nombre d'amis patrons du CAC40 , des dirigeants influents des mass Media , ou encore de l'acidité des insultes proférés contre les ETRANGERS qui nous menacent , rappelle toi de la fracture de Chirac.

        la meilleure stratégie pour villepin aurait été de se faire tout petit , et de rentrer dans le rang de l'UMP , phagocyter la campagne de sarkosy en 2012 , quitte à laisser la gauche l'emporter et peut être éventuellement reprendre la main ....... pour 2017; hélas ohhhh grand hélas , le chemin qu'il a choisit le mènera tout droit à l'anonymat et la mort politique .
        " Je me rend souvent dans les Mosquées, Ou l'ombre est propice au sommeil " O.Khayaâm

        Commentaire


        • #5
          Je n'aime ni les gens de gauche ni les gens de droite française.

          Mais il y a des hommes qui inspirent le respect, De Villepin en fait partie.

          Il est de droite bien sûr, mais il semble incarner certaines valeurs qui ne sont pas portées par la majorité.

          Il est clairement dans l'opposition même s'il est de droite.
          Il s'oppose à la politique de Sarkozy, il semble avoir plus de classe et d'élégance à traiter les problèmes de politique intérieure et extérieure.

          Il faudra voir son programme (si un jour il en a un) puis le temps nous dira ce qu'il a vraiment dans le ventre.
          Hope is the little voice you hear whisper "maybe" when it seems the entire world is shouting "no!"

          Commentaire


          • #6
            Un technocrate, homme de l’exécutif, qui est en passe de se lancer dans une "carrière politique" avec une base populaire. L’affaire Clearsream et son différent avec Sarkozy pourraient jouer en sa faveur pour gagner une assise populaire qui est difficilement estimable pour le moment.

            Le fait qu’il n’a jamais été élu, et qu’il n’est pas passé par une ascension politique "classique" avec une appartenance partisane dès le début de sa carrière… et qu’il, aujourd’hui, viserait vraisemblablement le sommet de toutes les élections, à savoir les présidentielles, serait probablement un coup de quitte ou double : soit il réussira et se retrouvera ainsi président de la république ou alors il s’effacera carrément de la scène politique française, notamment si les scores réalisés seraient trop bas, à l’image de Jospin en 2002 quand il s’est retrouvé devancé par Le Pen…à moins que les ressources de De Villepin seraient plus grandes…

            En 2012, il pourrait aussi bénéficier d'un vote sanction, dans la mesure où tous les déçus de Sarkozy voteraient de Villepin tout en restant à droite.

            "Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien."
            Socrate.

            Commentaire


            • #7
              si tu crois que c'est ca qui fera la différence lors des prochaines elections mon cher Ayoub , c'est que t'a pas encore bien saisi le fonctionnement du nouveau systéme de gouvernance francais , ou le succés se mesure plus au nombre d'amis patrons du CAC40 , des dirigeants influents des mass Media , ou encore de l'acidité des insultes proférés contre les ETRANGERS qui nous menacent , rappelle toi de la fracture de Chirac.
              Il a des chances, je le pense aussi

              Aujourd'hui et depuis la crise, le CAC40 et ses patrons son très mal vu en occident, particulièrement en France, alors qu'il y a, à peine, 3 à 4 ans tous le monde les adulait pour leur réussite, pour leur fortune et pour la belle vie qu'il mènent.

              En occident, on ne demande plus à être riche, on demande plutôt plus d'équité, d'égalité, de justice sociale.

              J'ai écouté ce matin la chronique de Alain Duhamel sur la première radio de France, fervant suppoter de Sarkozy, sur Devillepin et son nouveau parti; je me dis que si tous les jounalistes étaient comme cela Devillepin n'aura guère de chance de devenir président.

              Ce qui est rassurant, dans les questions politiques, les français écoutent beaucoup moins les opinions des journalistes. Ce qui les intéressent c'est plutôt l'info qu'ils jugent par eux même.
              "Tu es, donc je suis" Satish Kumar; "Tout est lié, c'est le don qui est le lien naturel entre tout".

              Commentaire


              • #8
                Dominique de Villepin dans l'arène

                Voici la chronique d'Alain Duhamel:

                Dominique de Villepin a lancé officiellement son propre parti ce week end sous le nom de République Solidaire. Que peut-il peser ?

                Les frasques de Nicolas Anelka et de l'Équipe de France de football ont largement éclipsé le lancement du parti de Dominique de Villepin. A priori, celui-ci dispose plus d'une capacité de nuisance que d'un pouvoir d'espérance. Il a des atouts, bien entendu.

                - Il a une très forte notoriété personnelle.

                - Il a une assez grande popularité.

                - Il occupe une posture idéale vis-à-vis de la presse, c'est-à-dire celle de l'opposant interne. Vous savez quand quelqu'un d'une majorité approuve, c'est banal et c'est ennuyeux. Quand quelqu'un de l'opposition critique, c'est quelquefois plus pittoresque, mais c'est rarement très étonnant. En revanche, quand on est à l'intérieur d'une majorité et qu'on décoche flèche sur flèche contre celui qui, théoriquement, est son chef de file, là, évidemment, cela intéresse.

                - Et puis, il faut dire les choses comme elles sont : Dominique de Villepin est quelqu'un qui est éloquent. Une éloquence un peu gothique, un peu comme un Malraux de mauvaise humeur, mais il est, incontestablement, éloquent.

                - Il a beaucoup de prestance, une prestance un petit peu comme celle des premiers ministres conservateurs anglais des années 50 - les Antony Hiddon ou Mac Millon - mais enfin, c'est utile dans la vie politique.

                - En revanche, il lui manque beaucoup de choses : il n'a pas vraiment de parti, il n'a pas d'appareil, il n'a pas de ressources matérielles, il a très peu de militants, il a très peu d'élus. Il a en réalité à choisir entre deux destins : le destin de Jean-Pierre Chevènement ou celui d'Alain Juppé. C'est-à-dire, qu'il peut être celui qui affaiblit son propre camp - c'est un rôle historique - ou bien, il peut être celui qui reste une "carte de réserve", à l'intérieur de son camp, sans savoir si elle sera jamais utilisée.

                Dominique de Villepin se réclame du général de Gaulle. Est-ce crédible ?

                C'est logique, c'est ambigu et c'est exagéré. D'un côté, qu'il se sente gaulliste n'a rien d'étonnant. Qu'il s'identifie à la grandeur, qu'il vibre au patriotisme, qu'il imite une éloquence, bien sûr, c'est normal. En revanche, il ne peut pas être gaullien parce qu'il n'est détenteur d'aucun morceau de la vraie croix. Il n'a pas été, en 1940 - à l'âge qu'il a - parmi les premiers volontaires de la France. Il n'est pas un compagnon du général. Il n'est pas un héritier politique.

                Ce qui est vrai, c'est qu'il a eu son fameux discours aux Nations-Unies : il a eu 1/4 d'heure de grâce. 1/4 d'heure de grâce, tous les hommes politiques n'ont pas ça dans leur vie. Il faut tout de même rendre la responsabilité de la décision à Jacques Chirac, c'est lui qui l'avait prise, bien entendu. Mais c'est vrai que Dominique de Villepin a été grand pendant 1/4 d'heure. Simplement, quand on regarde, aujourd'hui, ses propositions, son programme, pour l'instant, cela reste encore petit. Petit et contradictoire.

                Que peut faire l'Elysée pour limiter l'impact de Dominique de Villepin ?

                En essayant de le banaliser, c'est-à-dire, en ne polémiquant pas avec lui, en ne le mettant pas en exergue, en ne le regardant pas particulièrement, en évitant de l'attirer sur le terrain judiciaire parce qu'il a une capacité formidable à passer du rôle d'accusé à celui de victime. Au fond, en normalisant, comme, par exemple, avec François Bayrou.
                http://www.rtl.fr/fiche/5943254368/d...s-l-arene.html
                "Tu es, donc je suis" Satish Kumar; "Tout est lié, c'est le don qui est le lien naturel entre tout".

                Commentaire


                • #9
                  En relisant la chronique, je la trouve correcte.

                  J'ai le sentiment qu'il n'a pas cité certains éléments importants qui font poids dans la vie politique d'aujourd'hui et qui jouerait en faveur de Devillepin. J'ai du mal à les identifier.

                  Le seul argument objectif évoqué qui joue contre Devillepin est ceci:

                  - En revanche, il lui manque beaucoup de choses : il n'a pas vraiment de parti, il n'a pas d'appareil, il n'a pas de ressources matérielles, il a très peu de militants, il a très peu d'élus.
                  "Tu es, donc je suis" Satish Kumar; "Tout est lié, c'est le don qui est le lien naturel entre tout".

                  Commentaire


                  • #10
                    Bon c'est quoi le choix.
                    Des juifs prosionistes comme Sarko ou DSK.
                    Une hmara comme Ségolène Royal.
                    Un homme comme De Villepin qui a une carrure de chef d'Etat, éloquent, qui ne semble avoir aucun problème contre les "minorités"
                    Les autres, pas pertinents.

                    Faites votre choix.

                    Commentaire

                    Chargement...
                    X