Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Une puissante ministre japonaise humiliée par sa passion pour les produits de beauté - vidéo

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Une puissante ministre japonaise humiliée par sa passion pour les produits de beauté - vidéo

    Patronne du puissant et préstigieux ministère du commerce et de l'industrie japonais, la ministre japonaise Yuko Obuchi (40 ans) a été forcée à la démission ce lundi après la révélation qu'elle avait dépensé 74 000 euros de fonds politiques dans des plaisirs personnels entre 2007 et 2012 (produits de beauté...etc)!

    Cette démission forcée est d'autant plus "dure" à digérer pour le premier ministre japonais Shinzo Abe qui comptait sur elle pour relancer l'économie japonaise et populariser la politique auprès des femmes japonaises!


  • #2
    le premier ministre japonais Shinzo Abe qui comptait sur elle pour relancer l'économie japonaise
    74000 euros ! c'est tres peu...
    There's nothing wrong with being shallow as long as you're insightful about it.

    Commentaire


    • #3
      Bonsoir

      Je la trouve un peu excessive la démission pour une si petite somme, quand on sait que le système politique japonais était et l'est le plus corrompu au monde. Mais venant des japonnais, avec leur mentalité d'hyper machos, cela ne m'étonne pas, qu'elles aient prit cette décision. En politique, tous se servent des failles de la loi ou l'enfreignent pour se financer, y a qu'à regarder notre pays dirigée par des mafieux incompétents et corrompus (comme dirait nassim), ainsi que la France avec les différentes affaires en date... Et puis il faut bien qu'elle reste belle même à 40 ans et surtout à 40 ans!

      Saha Borni

      Commentaire


      • #4
        Bjr

        qu'elle avait dépensé 74 000 euros de fonds politiques dans des plaisirs personnels entre 2007 et 2012
        Quand on sait qun petit pot de rien du tout de soins " Kanebo" démarre à preque 300 euro voire plus , ma foi Mme la Ministre n'est pas dépensière du tout!

        En plus , elle a dépensé en moyenne 8000 E /an (c'est mille fois rien ) pour entretenir l'image de la femme japonaise belle et présentable !

        Non sans exagèration aucune , si cette femme est compétente et fait correctement son travail , on peut lui pardonner ces petites follies , ce n'est pas pour ça qu'on renvoit des gens compétents ..
        Oh je vois que je commence à tolérer le Vol ... " Honte à moi "
        « Celui qui ne sait pas hurler , Jamais ne trouvera sa bande " CPE

        Commentaire


        • #5
          la sanction est bien plus sévère et plus lourde que la somme dérobée...
          "N'imitez rien ni personne. Un lion qui copie un lion devient un singe." Victor Hugo

          Commentaire


          • #6
            Bonsoir

            Envoyé par Farashatun
            le système politique japonais était et l'est le plus corrompu au monde.
            Le Japon est actuellement l'un des pays les moins corrompus (18e dans le classement "Indice de perception de la corruption 2013") devant la France (22e), les Etats-Unis (19e) et loin devant l'Algérie (94e) par exemple.

            La ministre japonaise n'avait pas d'autre choix que de démissionner dès la publication des révélations sinon son patron Shinzo Abe aurait été forcé de la limoger sous la pression politique et médiatique. Détourner 74 000 euros à des fins personnelles est une grave erreur qui se paie cher politiquement dans les pays sérieux (peu corrompus).

            Envoyé par PremierJour
            Non sans exagèration aucune , si cette femme est compétente et fait correctement son travail , on peut lui pardonner ces petites follies , ce n'est pas pour ça qu'on renvoit des gens compétents ..
            Elle est probablement compétente, mais sa grave faute rendait son maintien à son poste impossible. En politique, personne n'est "irremplaçable" sauf dans les dictatures. Shinzo Abe s'est d'ailleurs excusé au peuple japonais en avouant assumer sa responsabilité dans ce fiasco puisque c'est lui qui a choisi Midori Matsushima à ce poste. Yuko Obuchi était la star montante de la droite japonaise et était sur une voie royale pour devenir la première femme premier ministre du Japon. Sa chute politique a été brutale!

            Commentaire


            • #7
              Bonjour

              Je faisais un peu d'ironie, j'ai même hésité à faire une blague, mais j'ai préféré m'abstenir. MAIS même dans des pays où la corruption est dissimulée, elle existe quand même. Le japon n'est pas si blanc qu'il n'y parait. Les quelques infos qui ont filtré sur les pièces de contrefaçon utilisées dans la maintenance des installations nucléaires, par exemple, laissent penser qu’ils sont efficaces pour étouffer le phénomène ! Quand on maîtrise l'art dans ce domaine, il est plus facile de paraître transparent ! Après on pourra dire que c’est sans commune mesures avec ce qui se passe au Maghreb, c'est certains, ainsi que dans d'autres pays.

              Concernant la ministre, s'aurait été un homme, je suis sur qu'ils auraient été bcp plus indulgent.

              Commentaire


              • #8
                Bonjour

                Envoyé par Farashatun
                Concernant la ministre, s'aurait été un homme, je suis sur qu'ils auraient été bcp plus indulgent.
                Je ne pense pas. Même si c'était un homme, il aurait certainement été forcé à la démission. Le poste de ministre au Japon est trop important pour bénéficier d'une quelconque indulgence en matière d'abus d'argent public surtout dans le climat actuel de crise économique au Japon et de fortes tensions entre le Japon et la Chine. Les ministres se doivent d'être exemplaires sinon c'est la sortie par la petite porte.

                J'avais rapporté en juillet passé le cas d'un politicien local japonais qui a été forcé à la démission après avoir abusé d'argent public pour assouvir sa passion pour les bains chauds: http://www.algerie-dz.com/forums/sho...d.php?t=324901

                Commentaire


                • #9
                  ça déjà arrivé en suède pour moins grave que ça l'affaire Toblerone, une ministre a utilisé sa carte bancaire professionnelle pour des achats privés , dont deux barre de chocolat Toblerone , c'est été en 1995

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par Nassim
                    Yuko Obuchi était la star montante de la droite japonaise et était sur une voie royale pour devenir la première femme premier ministre du Japon.Sa chute politique a été brutale!
                    Une chute quelque part voulue , préméditée ou même préparée !Qui sait ?
                    Animés par le feu de la jalousie , ses ennemis ont eté jusqu'a retracer tous ses achats y compris les plus intimes ou personnelles pour trouver la faille (On ne parle pas ici d'un bien palpable mais du consommable , soins de beauté qui relèvent du domaine privé)
                    S'il ya une chose à supposer c'est que cette femme a du être irréprochable professinnellement parlant , dans le cas contraire ..on se serait pas donné toute cette peine pour la déloger !Il aurait suffi de dénoncer sa manière de faire son boulot
                    « Celui qui ne sait pas hurler , Jamais ne trouvera sa bande " CPE

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par PremierJour
                      Une chute quelque part voulue , préméditée ou même préparée !Qui sait ?
                      Pas forcément. Ils font des contrôles et des audits, et lorsqu'ils découvrent des irrégularités, le coupable est susceptible d'être sanctionné.

                      La ministre a violé la loi japonaise, il est donc normal qu'elle en assume les conséquences et démissionne. Un ministre perd sa crédibilité lorsqu'il viole les lois qu'il est censé promouvoir et défendre.

                      Commentaire


                      • #12
                        ...La ministre a violé la loi japonaise, il est donc normal qu'elle en assume les conséquences et démissionne. Un ministre perd sa crédibilité lorsqu'il viole les lois qu'il est censé promouvoir et défendre.
                        il y a viole de la loi, donc on doit rend compte et le résultat et là!...Ce que l'on pourrait, aussi, appeler la bonne gouvernance.
                        Dernière modification par rosierbelda, 22 octobre 2014, 17h46.
                        " C’est la rivière qui apporte dans son cours l’espoir aux chercheurs d’or…Elle n’attends jamais de ces derniers qu’ils en remettent dans le sien" (r.b)

                        Commentaire


                        • #13
                          qui vole un œuf vole un bœuf
                          nous, on est tellement habitués au vol qu'on a du mal à le comprendre.

                          Commentaire

                          Chargement...
                          X