Annonce

Réduire
Aucune annonce.

1,6 TONNE D'EXPLOSIFS SAISIE AUX PORTES DE LA CAPITALE Un carnage avorté à alger

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • 1,6 TONNE D'EXPLOSIFS SAISIE AUX PORTES DE LA CAPITALE Un carnage avorté à alger

    Incontestablement, un attentat à Alger en ces moments précis, aurait eu un impact médiatique aussi retentissant que celui induit par les attaques de Paris.
    Spectaculaire prise des éléments de l'ANP aux portes de la capitale. Une quantité de 1,6 tonne de produits explosifs a été découverte dans la ville de Boumerdès (50 km à l'est d'Alger), avant-hier, par l'ANP. Selon un communiqué du ministère de la Défense nationale, les explosifs ont été découverts dans la localité de Sidi Daoud, lors d'une opération de recherches menée dans le cadre de la lutte antiterroriste. Dans cette spirale de violence terroriste qui a touché Beyrouth, Charm el Cheikh, Paris, Bamako et Tunis, le tour d'Alger venait-il d'être avorté par la vigilance des services de sécurité? Pour les experts de la lutte antiterroriste, il n' y a pas de doute, ces quantités allaient servir à commettre plusieurs attentats meurtriers dans des endroits précis de la capitale, à savoir les ministères, des institutions publiques et des ambassades. Incontestablement, un attentat à Alger en ces moments précis, aurait eu un impact médiatique aussi retentissant que celui induit par les attaques de Paris et il y a plusieurs raisons à cela. Pour les terroristes, c'est un îlot de paix et de stabilité dans la région qui serait frappé pour apporter la preuve irréfutable de la suprématie de la terreur. Ils frappent quand ils veulent et où ils veulent même dans un pays rodé par dix années d'expérience de lutte antiterroriste. Il est extrêmement rare de trouver une pareille quantité dans un même lieu. «Habituellement, leur tactique aussi bien pour les armes que pour les explosifs consiste à répartir ces quantités dans des lieux différents et souvent à des distances très éloignées, mais là tout indique qu'ils ont été pris par surprise au moment où ils allaient distribuer les explosifs selon leurs plans macabres», a expliqué à L'Expression un ancien officier supérieur chargé de la lutte antiterroriste durant les années 1990. Selon toute vraisemblance cette répartition devait en effet se faire au niveau des différentes casemates éparpillées à travers le territoire national. Depuis une semaine, l'ANP n'a pas cessé de détruire ces caches terroristes en nombre important. Avant-hier, cest entre Batna et Skikda, 13 casemates aménagées, un canon de confection artisanale et deux bombes artisanales ont été découverts par l'ANP. Une journée auparavant, la même logistique a été détruite par un détachement de l'ANP relevant du secteur opérationnel de Tizi Ouzou (1ère Région militaire). Il est composé de 16 casemates aménagées, trois bombes de confection artisanale, des outils de détonation, des denrées alimentaires, des médicaments, des téléphones portables et d'autres objets. Toujours à Tizi Ouzou, 16 casemates qui servaient d'abris pour les terroristes ont été détruites le 24 novembre dernier alors que 14 éléments de réseaux de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés par des détachements de l'ANP à Constantine. Deux jours auparavant ce sont huit casemates qui ont été détruites entre Tizi Ouzou et Boumerdès. Il ne s'agit pas d'un matériel de camping, mais d'une véritable logistique de guerre. L'Algérie est réellement dans le viseur et la conjoncture régionale se prête aux attentats. Plus grave encore est le mode opératoire du terrorisme qui a dangereusement muté. Les spécialistes de ce dossier relèvent avec beaucoup d'inquiétude que les effectifs de ceux qui ont commis les derniers attentats, n'étaient pas motivés par des raisons idéologiques mais plutôt par l'appât du gain. C'est une nouvelle ère qui s'ouvre, celle des attentats grassement rétribués. L'argent de cette guerre sale sent la drogue, mais aussi le pétrole rouge des monarchies du Golfe. -l'expression-
    Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d'autre.
    (Paul Eluard)

  • #2
    Décidément, les ennemis de l'Algérie sont toujours aux aguets :22:
    Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d'autre.
    (Paul Eluard)

    Commentaire


    • #3
      Dans cette spirale de violence terroriste qui a touché Beyrouth, Charm el Cheikh, Paris, Bamako et Tunis, le tour d'Alger venait-il d'être avorté par la vigilance des services de sécurité? Pour les experts de la lutte antiterroriste, il n' y a pas de doute, ces quantités allaient servir à commettre plusieurs attentats meurtriers dans des endroits précis de la capitale, à savoir les ministères, des institutions publiques et des ambassades.
      Je crois que ça verse dans le sensationnel ridicule.

      J'ai lu l'info depuis une autre source, les produits explosifs saisie sont des engrais qui peuvent entrer dans la fabrication d'explosifs, ça a été enfouis du temps du GIA et avant le durcissement des lois gérant le mouvement des engrais qui circulaient pratiquement librement avant l'attentat au palais.
      Dernière modification par GLP, 03 décembre 2015, 05h37.
      ----| GLP © production 1886 - 2016 . All rights reserved |----

      Commentaire

      Chargement...
      X