Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La symbiose

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • La symbiose

    Bonjour;
    Dans le topic « les musulmans savent-ils aimer » j’ai brièvement évoqué l’amour dans la symbiose.
    Aux amoureux de l’amour, voici ce paragraphe, susceptible d’inspirer plus d’un et révéler aux incertains et égarés l’art d’aimer dans le détachement….une façon sublime d'aimer...

    -Aimez-vous l’un l’autre, mais ne faîtes pas de l’amour une alliance qui vous enchaîne l’un à l’autre.
    - Que l’amour soit plutôt une mer qui se laisse bercer entre vos âmes, de rivages en rivages;
    - Emplissez chacun la coupe de l’autre, mais ne buvez pas à une seule et même coupe;
    - Partagez votre pain, mais du même morceau, ne mangez point;
    - Dans la joie chantez et dansez ensemble, mais que chacun de vous soit seul, comme chacune des cordes du luth est seule, alors qu’elles frémissent toutes sur la même mélodie;
    - Offrez l’un à l’autre votre cœur, mais sans en devenir le possesseur, car seule la main de la vie peut contenir vos cœurs;
    Et dressez-vous côte à côte, mais pas trop près, car les piliers qui soutiennent le temple se dressent séparés; et le chêne ne s’élève point dans l’ombre du cyprès…

    Extrait de « Le Prophète » Khalil Gibran.
    ps: l'auteur parlait "mariage"

  • #2
    !!!!!!!!!!!

    c'est magnifique!...et ca correspond exactement a ma vision de l'amour...car pour moi, la pire des chose qui puisse arriver entre deux etres qui s'aiment, c'est la dependance affective. Dans un couple, a mon avis, il faut laisser a l'autre sa liberte, ne pas etre h24 ensemble par exemple...faire ses activites chacun de son cote...pas tt le temps evidament mais que chacun puisse vivre sa vie et avoir son jardin secret! sans pour autant negliger son couple bien sur!...bref comme dit un proverbe algerien que j'adore en passant; "rassi ou rassek machi fi chachiya wahda!"...traduction: ma tete et ta tete ne sont pas dans le meme chapeau!...

    Commentaire


    • #3
      Toujours Extrait de « Le Prophète » Khalil Gibran.
      En ce qui concerne l’amour et le mariage.
      parle-nous de l’Amour.
      Il releva la tête, considéra la foule, soudain tranquille. Il parlait d’une voix puissante :
      Quand l’amour te fait signe, suis-le,
      Même si ses voies sont escarpées et pénibles.
      Quand ses ailes te couvriront, cède-lui,
      Même si ses voies sont escarpées et pénibles.
      Quand ses ailes te couvriront, cède-lui,
      Même si te blesse l’épée cachée dans ses ailerons.
      Lorsqu’il te parler, crois-le,
      Même si sa voix dévaste tes rêves, tel le vent du Nord au jardin.
      Car l’amour couronne, mais il te crucifiera aussi. Il servira à ta croissance comme à ton ébranchage.
      S’il jaillit jusqu’à ta cime, caresse tes branches très tendres qui frémissent au soleil,
      Il descendra jusqu’aux racines pour secouer leur étreinte dans la terre.
      Telles des gerbes de blé il te recueille en lui.
      Il te bat pour te mettre à nu.
      Il te moud jusqu’à la blancheur.
      Il te pétrit pour une parfaite fluidité ;
      Enfin, il te confie à son feu sacré, que tu deviennes le pain sacré du festin sacré de Dieu.
      Tout cela, l’amour vous le fera afin que vous sachiez les secrets de votre cœur et deveniez, par cette connaissance, un fragment du cœur de la Vie.
      Mais pénétré de crainte, tu voudrais ne chercher que la paix et le plaisir de l’amour,
      Alors il vaut mieux couvrir ta nudité, passer au large de son aire,
      Dans ce monde sans saisons où tu riras, mais pas de tout ton rire, pleureras, mais pas toutes tes larmes.
      L’amour ne donne rien que lui, ne prend rien que lui.
      L’amour ne possède pas et ne veut pas l’être ;
      Car il se suffit à lui-même.
      Quand tu aimes, tu ne saurais dire : « Dieu repose dans mon cœur », mais plutôt : « Je repose dans le cœur de Dieu ».
      Et ne crois pas pouvoir diriger le cours de l’amour car c’est lui, s’il t’en trouve digne, qui te dirigera.
      L’amour n’a pas d’autre désir que de s’accomplir.
      Mais si tu aimes et s’il te faut nourrir des désirs, aie donc ceux-ci :
      Fondre et courir comme le torrent qui chante pour la nuit.
      Connaître la douleur d’une trop riche tendresse.
      Etre blessé par ta propre compréhension de l’amour ;
      Saigner volontiers et dans la joie.
      T’éveiller à l’aube, le cœur ailé, rendre grâces pour ce nouveau jour d’amour ;
      Reposer à midi et méditer sur l’extase de l’amour ;
      Regagner ton gîte le soir avec gratitude ;
      Puis t’endormir avec au cœur une prière pour le bien-aimé, la louange sur les lèvres.
      Et le Mariage ?
      Il répondit :
      Vous êtes né ensemble et le resterez pour l’éternité.
      Vous serez ensemble quand les ailes blanches de la mort disperseront vos jours.
      Oui, vous serez ensemble quand les ailes blanches de la mort disperseront vos jours.
      Oui, vous serez ensemble même dans le souvenir silencieux de Dieu.
      Mais qu’il y ait de l’espace dans votre union.
      Que dansent les vents célestes entre vous.
      Aimez-vous, mais sans faire de l’amour une chaîne :
      et la suite...

      Commentaire


      • #4
        Vivre en symbiose

        " ... Aimer signifie alors : ne pas s’enfermer dans la même maison, s’étouffer dans la même parole, s’assombrir dans la même histoire. Ce n’est pas remplir un vide, effacer une distance. Aimer c’est prendre soin de la solitude de l’autre - sans jamais prétendre la combler ni même la connaître. C’est cela aimer sans envahir, garder sans posséder, ... "
        « La voix de la mer parle à l'âme. Le contact de la mer est sensuel et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte. »

        Commentaire


        • #5
          !!!!!!!!

          exactement oceane...

          Commentaire


          • #6
            L'amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l'âme " (William Shakespeare)
            Je n’ai jamais compris ce que voulait dire par là Cheikh s’pire. Il faudrait que je demande à ma mère qui a aimé soixante ans son époux sans se questionner autour de cela.


            Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé " (Lamartine)
            Ça, j’aime beaucoup. C’est vrai, ça se mesure par quiconque aime.
            Et on me dira après : aimer sans attente, sans dépendance affective, aimer libre etc…

            Aimer, c'est trouver sa richesse hors de soi " (Alain)

            Oui, Monsieur ! Y a rien de plus vrai.

            Gibran? Il dit comme toujours du n’importe quoi. Il faut dire que je ne l’aime pas ( trop fleur bleue, trop dans les nuages) et donc je ne peux être que subjectif à son sujet.

            Quand il s'agit d'aimer, chacun sa recette, et la meilleure c'est quand il n'y a pas de recette du tout. Tout est bon pourvu qu'on aime, pourvu qu'on laisse l'autre nous aimer.
            Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

            Commentaire


            • #7
              Fritta, entièrement d'accord avec toi et Khalil Gibran...

              Bachi:Gibran? Il dit comme toujours du n’importe quoi. Il faut dire que je ne l’aime pas ( trop fleur bleue, trop dans les nuages)
              Si Gibran est dans les nuages et ma localisation entre 2 nuages, j’aurais de fortes chances de me retrouver nez à nez avec lui, dans une belle symbiose nuageuse!

              Commentaire


              • #8
                l'amour selon moi

                L'amour c'est un état chimique du cerveau qui fait que l'un croit que l'autre l'aime alors l'autre le lui fait croire.

                PréZerver votre amour à votre progéniture.

                P.S. EL HOUBBE YEDIRE EL HABBE : l'amour génère des boutons.

                Commentaire

                Chargement...
                X