Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Cette France qui nous boude

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Cette France qui nous boude

    Envoyé par zek
    Après le prétexte politico-sécuritaire, les patrons français invoquent l’archaïsme du système financier algérien pour justifier leur frilosité à investir en Algérie.
    http://www.lexpressiondz.com/T20050412/ZA4-0.htm
    Bonjour à tous, un petit sondage pour changer un peu, la France nous boude, le Maroc comprend plus de 2500 entreprises françaises, sans compter les participations dans de nombreuse entreprises marocaines, actuellement, vingt-deux des vingt-cinq premiers groupes français sont présents au Maroc et pour la Tunisie c'est sensiblement pareil, alors à quand l'Algérie ?
    .
    20
    l’état d’urgence
    0,00%
    0
    les réformes lentes
    25,00%
    5
    la mauvaise visibilité politique
    50,00%
    10
    le FLN
    5,00%
    1
    un certain lobby pied noir
    5,00%
    1
    la mauvaise foi.
    15,00%
    3
    Dernière modification par zek, 12 avril 2005, 00h48.
    L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

  • #2
    je trouve ça normal du moment qu'on sort d'une terrible decennies c normal qu'on reste derriere vu que le terrorisme a touché tout les secteurs au moment ou nos voisins continuer leur chemin
    mais bon ça commence a s'activer dans le bon sens depuis la venue de boutef

    Commentaire


    • #3
      Boutef est certes bon dans les relations internationales ce qui est du à son passé, mais il est aun dernier wagon en ce qui concerne la gestion interne du Pays.

      PS : en parlant de terrorisme, comment se réveiller le matin en voyant son voisin revenu chez lui après que Boutef ait appliqué la bêtise d'amnestier des terroristes ! .. j'en passe et des meilleures.
      ° • ÅЖѓηΣ •°

      Commentaire


      • #4
        apophys

        je parle d'economie et l'image économique de l'algerie et ce que boutef a aporté dans ce sens ....le reste(terrorisme) c une autre histoire....

        ps: pour la gestion interne du pays il y a des wagons mais non un wagons
        ps: pour l'amnéstie que tu qualifie de bétise..est ce que il y avait d'autres choix a part ça...c'était soit que le chaos continue soit la situation que tu connait maitenant
        Dernière modification par dzstyle, 12 avril 2005, 02h24.

        Commentaire


        • #5
          Bien ...

          Trouves-tu que ça soit normal que l'Algérie adhère à l'OMC sans réformes rigoureuses des premiers sercteurs d'activités ? Nous n'avons aucune industrie, à ne pas confondre avec les soient disant accords et partenariats étrangers. Aucune entreprise étatique mis à part notre chère vache à traire Sonatrach ne tient la route.
          Les secteurs tertiaires sont absents .. que fait-on de la pêche ? de l'agriculture ? du tourisme ? On "béttonise" la Mitidja de jour en jour, sans doute les dernières terres réellement fertiles du nord Algérien... on ne sort jamais pêcher au dela des limites portuaires .. c'est aberrant .. nous mélangons tourisme et débauche dans les grandes métropôles ...
          Franchement je vois d'un très mauvais oeil l'adhésion à l'OMC ... pendant que nos douaniers se beurrent aux quais, que l'on importe des bananes !!!!, et que les contenaires de café soient emballés chez Monsieur X et Monsieur Y en faisant croire à la population que tel paquet c'est de l'arabica et l'autre c'est du Robusta.
          Marre de voir que nous ne produisons rien !
          l'adhésion à l'OMC c'est comme mettre un moteur d'une GT2 sur une carcasse d'une R4 ...
          Nous devons nous mettre à niveau, réformer, investir en interne dans des secteurs jugés morts, aucune prise de risque réelle n'est prise par nos riches investisseurs. L'importation pour eux est synonyme d'avancée économique, le jour ou la balance fera chuter de plus belle le cours du Dinar, à ce moment là on se tappera sur la figure.
          L'économie pour un pays est avant tout un développement global des secteurs les plus nécessiteux et une croissance régulière des secteurs en expansion.
          Qu'a t-il fait Boutef dans ce sens ? .. rien
          ° • ÅЖѓηΣ •°

          Commentaire


          • #6
            regime en place

            moi je pense que c'est plutot lie a la mauvaise gestion du regime en place, comme vous savez tous l'Algerie est entre les mains d'une poignee de mafieux qui croient que l'Algerie est leur, et apparement ces gens la ne font rien pour aider les entreprises etrangeres a venir investir au pays, ils n'ont rien a foutre de ca, bien au contraire ils excellent a leurs mettre les batons aux roues,il ya le petrol a 50 dollar le baril c'est plus simple et plus pratique pour mieux s'enrichir.

            Commentaire


            • #7
              apophys
              je suis d'accord avec toi
              mais faut pas oublier comme l'a dit mazigh on a un état mafieu. Au état-unis il y a les faucons alors que chez nous c les poulpou qui sont au tour de boutef qui décide donc c pas boutef tout seul qui va bouger tout c parasites en plus il faut beacoup de temps

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par zek
                Point de vue de Hocine Benissad. Economiste et ancien ministre de l’Economie

                A quoi est due, à votre avis, l’attitude de réticence dont continuent de faire montre les investisseurs étrangers à l’égard du marché algérien ?

                Pour investir dans tel ou tel pays, les investisseurs étrangers exigent, en général, qu’il y ait une croissance économique stable. De ce point de vue, il faut noter que ce n’est que tout récemment que l’Algérie a commencé à renouer avec la croissance économique.

                Par ailleurs, les investisseurs préfèrent les pays où il y a absence de risques politiques et financiers. Sur ce plan, l’Algérie, bien qu’elle reste un pays endetté, ne présente plus de risque financier grâce notamment au niveau actuel de ses réserves de change. S’agissant en revanche de l’absence de risque politique, il faut savoir que pour les investisseurs étrangers cette notion signifie que tout fonctionne bien, y compris l’administration.

                Sur ce registre, de nombreuses réformes restent encore à accomplir pour parvenir à instaurer un environnement favorable à l’attraction de l’investissement direct étranger (IDE). Il y a lieu de dire dans ce contexte que la réforme de la justice est entre autres nécessaire.
                http://www.elwatan.com/2005-04-11/2005-04-11-16982
                Franchement vous ne croyez pas que l’implantation d’une usine de montage Renault en Libye, c’est nous rouler dans la farine, alors que 196 514 véhicules ont été importés par l'Algérie en 2004.
                L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

                Commentaire


                • #9
                  retard à l'allumage de l'Algérie

                  Salut à toutes et à tous,


                  Au risque d'être caricatural, je dirais que tant que l'Algérie ne se sera pas désintoxiquée de l'excés de 2 religions que sont le marxisme et le salafisme qui ont littéralement anéanti l'individu, que ce soit Boutef ou un autre le résultat sera le même.

                  Le moteur du développement c'est l'individu. A part quelques masos, son but étant la recherche du bonheur sous toutes les formes cette noble idée très contagieuse, modifiera la société et la politique qui n'en est que le sous-produit.

                  Ne pas oublier quen 1962 l'appareil économique Algérien était au même niveau que celui de l'Espagne.

                  L'erreur des nouveaux dirigeant a été le choix de la rupture, et retour d'ascenseur aux artisans de l'indépendance : les intellectuels marxistes français (modèle soviétique) et islamistes (arabisation, et importation du salafisme).

                  Il me semble voir émerger une nouvelle génération (hommes et femmes) plus critique, plus ouverte; et une élite politique de qualité moins caricaturale et plus responsable.

                  Le dialogue via le forum entre français, algérien et marocains me paraît une excellente chose.

                  le Maroc en particulier met en oeuvre un modèle de développement qui me paraît très prometteur.

                  Ne pas oublier qu'avoir du pétrole ne suffit pas. il faut aussi des idées pures et non polluées par des chimères.

                  Amitiés à toutes et à tous.

                  Commentaire


                  • #10
                    Bonjour joandemilan, en 1960, l’ONU rangeait l’Algérie parmi les pays riches, donc je crois que l'économie était plus diversifiée que l'Espagne.
                    http://www.antoine-basbous.com/theme...-20-3-2002.htm

                    Sur le fond je suis d'accord avec toi, c'est l'individu qui crée la richesse et la seule alternative pour que l'Algérie se développe rapidement et bien, c'est la libre circulation des personnes et des biens, qu'on l'applique déjà entre les 3 pays du Magreb, ce serait déjà pas mal.
                    L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

                    Commentaire


                    • #11
                      Bonsoir,

                      pas plus loin que cet-aprés midi, je disscutais avec un chef d'entreprise trés dynamqiue et qui a un longue experience dans l'international.

                      Je lui ai bien sur parlé, d'une éventualité d'une installation en Algérie. L'homme est blasé par les pays du maghreb. Il m'a dit que "ces gens n'ont pas la culture du travail......." il avait une filliale au Maroc qui l'a fermée.

                      Connaissant cette personne, je peut dire qu'il est loin d'étre raciste ou égris contres les maghrebins. Seulement pour lui,le maghreb, ne connait pas une culture du travail, les notions de rendement, savoir-faire, fiablilité, efficacité, Qualité, BFR, EBIT, EBDITA, 5S et autres six sigmas ne font parties de la culture algérienne.


                      Il n'est pas le seul, ce fut la même réponse, que j'ai recu de la part d'un autrichien representant d'une grande boite internationale. Il connait bien l'algérie et le monde arabe. je vous répéte ce qu'il m'a dit " Investir en Algérie jamais !! "


                      Ce n'est qu'un témoignage de la vision que les gens ont de notre économie. merci ZEk et les autres pour vos interventions.
                      Dernière modification par Stanislas, 12 avril 2005, 20h15.
                      “If you think education is expensive, try ignorance”
                      Derek Bok

                      Commentaire

                      Chargement...
                      X