Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Années de plomb : la mémoire retrouvée (Envoyé spécial)

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Années de plomb : la mémoire retrouvée (Envoyé spécial)

    Envoyé par zek
    Ce soir sur France 2

    C’est un voyage au pays des larmes. Une plongée douloureuse dans le Maroc des années de plomb. Depuis décembre 2005, l’instance Equité et Réconciliation est sur les routes. Cette commission, créée par le roi Mohammed VI, va à la rencontre des victimes de la répression exercée de 1956 à 1999. Pour la première fois, des témoins racontent publiquement, à la télévision, les tortures et les sévices endurés. Toutes les régions, toutes les époques sont évoquées (soulèvement du Rif en 1958, tentative d’insurrection au Moyen-Atlas en 1973, émeutes populaires des années 80, Sahara occidental, etc.).

    L’équipe d’Envoyé spécial a suivi l’une de ces auditions publiques à Errachidia et retrace l’histoire tragique de plusieurs victimes des années de plomb. Ce processus de justice transitionnelle est unique dans l’histoire du monde arabe. C’est la première fois qu’il est mis en œuvre sans qu’un changement de régime soit auparavant intervenu. Mohammed VI prend un risque : il a décidé d’ouvrir les dossiers noirs de son propre père, le roi Hassan II mort en 1999. Ce travail de mémoire est bien accueilli au Maroc, mais il a ses limites. Il est interdit de donner les noms des tortionnaires. L’Instance n’est pas un tribunal et n’enquête pas sur les responsables. Certaines associations n’hésitent donc pas à parler de théâtre et de poudre aux yeux.

    Maroc : le travail de mémoire sur les "années de plomb" se prolonge
    http://www.lemonde.fr/web/article/0,...-638099,0.html
    Bonsoir à tous, à quoi sert l’IER si les bourreaux d’hier ne sont nullement inquiétés ?
    Dernière modification par zek, 14 avril 2005, 16h31.
    L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

  • #2
    Le roi aquand meme fait un geste en permettant au victimes de parler et de se faire indemniser meme si sa ne rembourse pas la mort d'un etre chere.
    Il serait bien que cette exemple soit suivi par l'algérie.
    Exige beaucoup de toi méme et peu des autres.
    Tant qu'on ne sait pas ce q'est la vie, comment peut-on savoir ce qu'est la mort? Confucius
    L'invective ne déshonore que son auteur Lao-Tseu

    Commentaire


    • #3
      salam

      on parle souvent des massacres en Algérie,
      mais pour les horreurs que j'ai vu hier soir au Maroc, ma vraiment choqué, toute ces tordures tout ces morts c'est attroce
      personnellement je n'avais jamais enttendu parlé de ça

      Commentaire


      • #4
        c'est deja un enorme pas que de parler de ses années la!!
        nommer les responsables ? a quoi bon ? tout le monde les connait..
        d'ailleurs, il faut absolument saluer le travail de Driss Benzekri et de l'instance
        il y a eu un dossier dessus dans le monde le 12
        <A href="http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-638100,0.html" target=_blank>voici son interview que j'ai trouvé très interessante

        Commentaire

        Chargement...
        X