Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Comment surmonter la séparation de ses parents?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Comment surmonter la séparation de ses parents?

    Bonjour,

    vous avez toujours vu vos parents ensemble.Au fil du temps ils ne s'entendent plus.Ils se séparent puis divorcent.Comment peut on se reconstruire après ca?
    Je ne parle pas par expérience el hemdouleh, mais je souhaite comprendre comment réagissent ceux qui le vivent.
    Si mes parents se séparaient, même si je respecte leur vie privée, je serai destabilisée et je ne l'accepterai surement pas.Ca me ferait vraiment trop bizarre!C'est fortement égoiste je sais, mais quelque part, je me dis que notre santé mentale est peut etre plus importante que leur vie privée.Quoique d'un autre coté, le fait qu'ils vivent ensemble et fassent semblant juste pour nous me mettrai aussi mal a l'aise...

    Etes vous dans cas?Pouvez vous partager votre expérience avec nous?Avez vous divorcé en ayant des enfants?Comment réagissent ils?

    Merci
    "euh..hum hum...bon j'y vais: youuuuyouyouyouyouyouyouyouuuuiiiiiiiiiiiiiiiiiiii iiiiii"

  • #2
    Dans plusieurs cas, le divorce est inévitable... ca fait partie de la vie, si on ne veut pas faire empirer les choses !
    Divorcer est mieux que de vivre des scenes continuelles de querelles, de haine et de rancune, surtout en la présence de jeunes enfants.

    Commentaire


    • #3
      Je sui de l'avis de Mouja, perso, si je voyais mes parents souffrir ensemble, je leur conseillerais de se separer, parceque je comprendrais que la seule raison qui les en empecherait serait nous, leurs enfants!

      Je prefererai les voir chacun vivre sa vie, sans querelles quotidiennes, puis apres une periode de séparation, s'ils veulent reprendre leur vie, tant mieux pour eux, ça leur evitera de rester seul le reste de leur vie, sinon, si c'et mieux ainsi, qu'ils divorcent! ça doit etre mais vraiment, la derniere alternative!

      Commentaire


      • #4
        Cela dépend de l'âge...
        Un enfant ne surmonte pas la séparation de ses parents.
        Il continue de fantasmer des années sur des parents réunis...
        Quand on est adulte, on parvient à l'accepter sans grand problème.
        Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

        Commentaire


        • #5
          le plus mauvais halal aupres d Allah est le divorce

          j ai le frangin qui a divorcé une fois, il a un enfant qui vit avec lui maintenant , bon toute la famille y compris sa nouevlle epouse donnet de leur mieux pour le rendre heureux, pour qui il ne se sent pas different, mais avec ses deux parents biologiques l enfant aurait certainement une vie meuilleure! ca c est sure!

          bon comme disait l autre, le divorce fait partie de la vie, quand ca va pas, vraiment pas, alors il le le plus mauvais halal aupres d Allah!

          Commentaire


          • #6
            Quand on est adulte, on parvient à l'accepter sans grand problème.
            C'est que je dois pas etre encore adulte.
            "euh..hum hum...bon j'y vais: youuuuyouyouyouyouyouyouyouuuuiiiiiiiiiiiiiiiiiiii iiiiii"

            Commentaire


            • #7
              Je ne pense pas pas que j'ai surmonté cette épreuve, c'est dur, je ne peux pas le décrire. Pourant ça fais des années, et chacun vit sa vie.

              Commentaire


              • #8
                Bah...

                Je crois que ça nous a tout d'abord fait beaucoup de bien.
                La vie était tellement insupportable que les premiers mois ont été un vrai soulagement.
                Enfin un peu de paix...

                Ensuite ils sont entrés dans une sorte de guerre sans merci, dénigrement et alienation parentale à la clef, qui a abouti par le fait qu'ils ne peuvent plus se trouver dans la même pièce à l'heure actuelle et ne se parlent plus depuis des années.

                Crie leur qu'on est le monde...Que le peuple finira par vaincre,
                Qu'ils ont le chiffre, qu'on a le nombre...Et que la rue nous appartient!

                Commentaire


                • #9
                  Châma on dirai que tu accepte ça avec froideur, sans peine!!? ou je me trompe?

                  Commentaire


                  • #10
                    A vrai dire à l'heure actuelle je suis effectivement un peu blindée.
                    Avec le recul leur histoire me laisse une sensation de blasage.

                    Cela n'empêchant pas que ça nous ai fait du tord, mais (nous) j'ai réussi à me détacher de cet aspect.



                    En faite c'est comme si mes parents étaient deux individus totalement indépendant l'un de l'autre, n'ayant aucun rapport l'un avec l'autre et avec qui j'ai une relation dans laquelle l'autre n'existe pas.

                    Du moins en particulier avec mon père...
                    C'est surtout lui qui ne veut pas entendre parler de ma mère.

                    Crie leur qu'on est le monde...Que le peuple finira par vaincre,
                    Qu'ils ont le chiffre, qu'on a le nombre...Et que la rue nous appartient!

                    Commentaire


                    • #11
                      Châma je comprend oui, les miens se sont remariés peu de temps aprés le divorce, le problème c'est que je ne pouvais vivre chez eux, j'ai vécu chez ma grand-mère..
                      Je n'ai jamais apprécié celà, et j'ai pas pu les pardonner, avec le temps, je me trouvais toute seule...

                      Commentaire


                      • #12
                        avec le temps...

                        Commentaire


                        • #13
                          "parceque je comprendrais que la seule raison qui les en empecherait serait nous, leurs enfants!"


                          en plein dans le mille.
                          c'est ce qu'on pense qu'and on est enfants effectivement et on en arrive à culpabiliser un à point inimaginable. au point ou tu te fais remarquer le moins possible, tu rases les murs car tu te dis que si ils se disputent encore se sera de ta faute.
                          mais en grandissant on se rends compte que l'enfant n'est qu'un prétexte comme un autre et qu'il peuvent très bien se quereller pour tout autre chose. tout prétexte est bon. ils ne se supportent plus, c'est tout.
                          alors tu as passé ta jeunesse à culpabiliser alors qu'en étant adulte tu te rends compte que tu n'y étais pour rien. dur, dur.....

                          quand ils m'ont annoncé leur divorce à 63 et 65 ans, je me suis dis ouf.....car je craignais à tout moment que l'irréparrable n'arrive pendant une de leur dispute. se retrouver tous les 2 toute la journée....brrrrr.....sans enfants à la maison comme garde fou.

                          alors je serai tenté de dire, il vaux mieux divorcer que de laisser vivre des enfants dans un climat pareil pendant des années et des années mais le pire c'est que je sais que moi-même j'aurai été incapable de le faire. c'est dingue.............dois y avoir de la psychologie là dedans :22:

                          Commentaire


                          • #14
                            Bonjour


                            Je ne pense pas que ca puisse me faire qqch !
                            Pour un enfant c est autre chose, bien sur.

                            A.

                            Commentaire


                            • #15
                              Au contraire, je pense que même à l'âge adulte, ça ne pourrait pas nous laisser indifférent.

                              Une séparation ou un divorce, ce sont nos fondations qui s'écroulent.
                              Nos parents représentent tout notre vécu durant lequel ils ont été présents et attentionnés.
                              On a bâti notre identité à leur côté au fil du temps.

                              Et puis on ne pourrait pas s'empêcher de s'inquiéter de la suite, supporteraient-ils la solitude, s'en sortiraient-ils financièrement (on pense plus à la maman)...

                              Alors, je n'ose pas imaginer la douleur de l'enfant quand ça arrive...

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X