Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Une prof agressée en plein cours par un élève en France

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Une prof agressée en plein cours par un élève en France

    Vendredi dernier, Yacine, lycéen à Combs-la-Ville en Seine-et-Marne, souhaite quitter sa salle de classe. "Wallah écarte-toi de ma rue", "Eh le Coran, poussez-vous Madame", s'adresse-t-il en ces termes à son enseignante, qui tente de l'en dissuader. Mais Yacine ouvre violemment la porte. Résultat, sa prof est projetée au sol.

    De lourdes sanctions

    Ce lundi, la vidéo de cette scène est relayée par tous les médias français et suscite une vive polémique sur les réseaux sociaux. Au centre du débat, l'autorité du prof, les jeunes de banlieue et leur place dans le système éducatif. Et enfin, cette séquence, dont on se demande encore comment elle a pu être filmée. Sans parler des réactions dans la classe. Certains élèves pouffant de rire, et personne pour venir en aide à l'enseignante.

    De son côté, l'académie de Créteil a vivement dénoncé l'agression, tout en annonçant vouloir porter plainte, selon BFM TV. L'élève, lui, n'a plus accès à l'établissement à titre conservatoire; alors qu'un conseil disciplinaire doit être convoqué. Il s'expose à de lourdes sanctions.

    par L Indépendant
    Cria cuervos ...
    Elèves des corbeaux et ils te crèveront les yeux
    (proverbe espagnol)

  • #2
    Il s'expose à de lourdes sanctions.
    Laissez moi rire !
    Qui peut croire un instant à cette affirmation en France ?

    Commentaire


    • #3
      Il s'expose à de lourdes sanctions.
      Résultat des courses, Yassine B. écope de cinq mois d’emprisonnement avec sursis probatoire de deux ans. L’adolescent comparaissait devant le tribunal correctionnel de Melun ce mercredi pour avoir bousculé sa professeure la faisant chuter lors d’un cours lundi, au sein d’un lycée professionnel de Combs-la-Ville, en Seine-et-Marne.

      Il a également été condamné à 140h de travail d’intérêt général, un stage de citoyenneté et une interdiction d’entrer en contact avec la professeure.

      C'est vraiment ce qui s'appelle de lourdes sanctions.

      Commentaire


      • #4
        et sarko il a fait combien de preventive des peines pour lesquel il a ete condamné???
        l'etat c'est comme le poisson sa pourrie par la tete
        "tout a été dit , tout reste a penser"
        Alain

        Commentaire


        • #5
          Cet élève a bousculé et non pas agressé son prof. Dans un pays normalement constitué, cet élève serait passé devant le conseil de discipline et puni a la mesure de son acte. Ce qui se déroule ces temps en France, n'est pas très sain, il est révélateur d'un pays qui perd la tête.
          ثروة الشعب في سكانه ’المحبين للعمل’المتقنين له و المبدعين فيه. ابن خلدون

          Commentaire


          • #6
            delci
            Dans tous les pays normalement constitués, bousculer quelqu'un volontairement est passible du tribunal, qui plus est avec circonstance aggravante, lorsque la victime est chargée d'un service public, en l'occurrence un enseignant.
            Cela ne relève pas uniquement d'un conseil de discipline, qui peut toutefois intervenir en plus de La justice.
            Maintenant, il y a l'option de vouloir défendre l'indéfendable comme le font certains parents pour lesquels leurs rejetons ont toujours raison, devant leurs profs, devant la police et devant la justice.
            De surcroît, l'élève en cause est majeur, et à ce titre il est totalement responsable de ses actes.
            De plus la professeure étant noire, un élève FDS aurait été en plus accusé de racisme, ce qui aurait aggravé son cas, ce qui n'est pas dans cette affaire.


            Commentaire


            • #7
              Dans tous les pays normalement constitués, bousculer quelqu'un volontairement est passible du tribunal, qui plus est avec circonstance aggravante, lorsque la victime est chargée d'un service public, en l'occurrence un enseignant.
              Que dit précisément la loi française en la matière.
              ثروة الشعب في سكانه ’المحبين للعمل’المتقنين له و المبدعين فيه. ابن خلدون

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par delci
                Que dit précisément la loi française en la matière.
                Bousculer quelqu'un volontairement est considéré comme une violence volontaire.

                Article 222-13 du Code Pénal

                Version en vigueur depuis le 27 mai 2021

                Modifié par LOI n°2021-646 du 25 mai 2021 - art. 27

                Les violences ayant entraîné une incapacité de travail inférieure ou égale à huit jours ou n'ayant entraîné aucune incapacité de travail sont punies de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende lorsqu'elles sont commises :

                Extrait de l'article qui comporte 15 paragraphes sur les personnes du service public et constituant une circonstance aggravante.

                4° bis Sur un enseignant ou tout membre des personnels travaillant dans les établissements d'enseignement scolaire, sur un agent d'un exploitant de réseau de transport public de voyageurs ou toute personne chargée d'une mission de service public, ainsi que sur un professionnel de santé, dans l'exercice ou du fait de ses fonctions, lorsque la qualité de la victime est apparente ou connue de l'auteur ;



                Commentaire


                • #9
                  Les violences ayant entraîné une incapacité de travail inférieure ou égale à huit jours ou n'ayant entraîné aucune incapacité de travail sont punies de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende lorsqu'elles sont commises :
                  Cet article dit une chose et son contraire. Il est très mal rédigé et pose un grand problème dans son application.
                  ثروة الشعب في سكانه ’المحبين للعمل’المتقنين له و المبدعين فيه. ابن خلدون

                  Commentaire


                  • #10
                    delci
                    Pas du tout !
                    Cet article est rédigé en termes juridiques habituels et s'il peut paraître brouillon pour les non initiés, il est très clair pour les magistrats et les auxiliaires de justice, comme les enquêteurs ou les avocats.
                    Il ne dit pas une chose et son contraire puisqu'il englobe deux délits passibles de la même peine.
                    En effet, l'article indique le quantum des peines encourues pour les violences avec ou sans ITT, de façon à ce qu'il n'y ait pas de répétition pour les cas de figure encourant la même peine.
                    ​​​​​Le code pénal est rédigé de cette manière, qui est parfaitement compréhensible pour ceux qui ont à l'utiliser.
                    Il n'y a donc aucun problème quant à son application.
                    Cette façon de rédiger les codes judiciaires est commune à tous les pays.
                    En effet, cela n'a rien à voir avec de la poésie.


                    Dernière modification par alibigoud, 16 octobre 2021, 07h33.

                    Commentaire


                    • #11
                      Cet article est rédigé en termes juridiques habituels et s'il peut paraître brouillon pour les non initiés, il est très clair pour les magistrats et les auxiliaires de justice, comme les enquêteurs ou les avocats.
                      Il se trouve que je suis un initié, contrairement a toi tu ne l'est pas.
                      ثروة الشعب في سكانه ’المحبين للعمل’المتقنين له و المبدعين فيه. ابن خلدون

                      Commentaire


                      • #12
                        delci
                        Un initié qui trouve qu'un article du CP est mal rédigé et pose problème quant à son application est pour le moins curieux.
                        Comment se fait-il que les professionnels de la justice utilisent ces textes sans y trouver à redire ?

                        Le fait que vous soyez embrouillé par un article du CP, simple à comprendre, montre bien que vous êtes loin d'être un initié

                        Vous affirmez que je manque de connaissance en la matière sans connaître mon parcours.
                        Lorsque j'étais en activité, j'ai passé un examen de droit après deux années d'études portant sur les matières suivantes :
                        Code Pénal - Code de Procédure Pénale - Droit Pénal Spécial - Code de Justice Militaire.

                        Commentaire

                        Chargement...
                        X