ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Inauguration en Algérie de la station de dessalement d’El-Hamma

 
La station de dessalement d’El-Hamma à Alger qui est la plus grande d’Algérie, a été inaugurée hier par le président de la République Abdelaziz Bouteflika.
lundi 25 février 2008.

La station de dessalement d'El-Hamma opérationnelle en Algérie. Il était dix heures passées hier, quand le chef de l’Etat fait son apparition, à l’intérieur d’un chapiteau dressé spécialement pour la circonstance à l’intérieur de la station de dessalement d’eau de mer d’une capacité de 200 000 M3/jour. D’un coût total de 250 millions de dollars, la station érigée en société, dont le capital social est partagé entre AEC (30 %) et General Electric IONICS Hamma Holding (70 %), a été livrée conformément aux délais prévus, soit exactement après 24 mois de travaux. Près de 2 millions d’Algériens vivant dans la capitale vont bénéficier de l’eau de cette usine qui utilise la dernière technologie en la matière, à savoir les « membranes d’osmose inversé ». Cette technologie de dessalement est actuellement exploitée, faut-il le souligner, dans plus de 1.500 usines à travers le monde pour une production de 7,5 millions de mètres cubes d’eau douce par jour. « La station offrira de l’eau propre à la consommation à 1,7 million de personnes en Algérie sur 25 ans, tout en maintenant la capacité et la qualité de cette eau durant cette période », a déclaré hier Georges Haddad le directeur du projet.

« Nous sommes fiers d’avoir été le partenaire de la construction de l’usine de dessalement d’eau de mer du Hamma. C’est l’exemple parfait qu’un partenariat public/privé peut répondre aux besoins urgents en eau », a déclaré pour sa part, dans un communiqué M. Jeff Garwood Président-directeur général de la compagnie américaine « GE Water & process technologies », qui a assisté à l’inauguration de l’ouvrage aux cotés de l’ambassadeur des USA à Alger M. Robert Ford. Il faut noter que la station d’El-Hamma fait partie d’une série d’autres usines qui devraient être réalisées d’ici 2011, et dont la plus importante sera incontestablement celle de Magtaa dans la wilaya d’Oran (l’une des plus grandes au monde qui sera réceptionnée en 2011) d’une capacité totale de 500 000 M3/jour. L’objectif, prévoient les autorités à travers la multiplication de ces stations de dessalement d’eau de mer en Algérie, c’est d’atteindre plus de 2 millions de litres d’eau supplémentaires par jour, pour faire face à la sécheresse et au manque de pluviométrie mais aussi permettre à la nappe phréatique de se reconstituer. Le président de la République, avant de se rendre à Kouba pour sa deuxième escale, a tenu à boire de cette eau traitée par la station. Une manière de montrer à tous ceux, animés de « préjugés », que l’eau traitée est propre à la consommation et n’est pas tellement différente de l’eau ordinaire.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran