ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie Poste accuse la Banque d’Algérie

 
Algérie Poste a affirmé que la Banque d’Algérie est responsable de la crise de liquidités qui touche plusieurs bureaux de poste à travers le pays.
mardi 9 novembre 2010.

Algérie Poste accuse la Banque d'Algérie. Le problème de liquidités aux bureaux d’Algérie Poste n’est pas près de connaître une fin. Partout dans le pays, c’est le branle-bas des citoyens privés de leur argent à quelques jours de l’Aïd El Adha. En attendant une véritable solution à ce problème, les chargés du secteur de la poste et télécommunication se contentent pour l’instant d’avancer le fameux argument « la faute incombe à la Banque d’Algérie ». En effet, le directeur générale d’Algérie Poste, Boutheldja Omari, a accusé frontalement la Banque d’Algérie d’être derrière le problème récurrent de manque de liquidités au niveau des bureaux de poste. « S’il y a trop de liquidités à l’extérieur, il n’appartient pas à Algérie Poste de ramener ces liquidités dans les banques. Si l’argent sort et ne rentre pas, cela donne un déficit. C’est la Banque d’Algérie qui imprime les billets pas Algérie Poste », a déclaré hier le P-DG d’Algérie poste sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale.

Le responsable a reconnu l’ampleur de la situation et les multiples désagréments causés aux citoyens. « Nous n’avons jamais connu pareille situation. Si nous avions les liquidités, nous nous ferions un grand plaisir de servir nos clients », a-t-il dit. Pour lui, Algérie Poste « n’est qu’un simple canal qui travaille pour le Trésor public dans la gestion des comptes CCP ». « On ne fait que virer les salaires. A cet effet, nous devons avoir des liquidités pour procéder aux virements. Les bureaux de poste s’approvisionnent auprès de la Banque d’Algérie dans les succursales des wilayas et utilisent également leurs propres moyens sur les encaissements », a-t-il indiqué. L’invité de la radio a tenu toutefois à rassurer les propriétaires des comptes CCP quant à la disponibilité de l’argent pour l’Aïd El Adha, période de grande influence sur les bureaux de poste. « A l’approche de l’Aïd, tout le monde pourra retirer son argent. Nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour que l’argent soit disponible et en quantité suffisante », assure-t-il.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jour d’Algérie