PDA

Voir la version complète : Prévention de la Grippe aviaire en Algérie


morjane
29/08/2005, 19h54
Devant la menace de la grippe aviaire, l'Algérie a pris toutes ses dispositions pour se protéger.

"La mise en garde de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS ) sur l’imminence d’une pandémie de grippe d’origine aviaire a été sérieusement prise en compte par les autorités algériennes depuis le mois de juin dernier.

En effet, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a mis en alerte toutes ses structures au niveau des différentes wilayas du pays. Par ailleurs, les ministères impliqués dans le dispositif à mettre en place et les mesures à prendre pour faire face à cette pandémie ont été saisis. C’est ainsi que le ministère des Transports a été alerté par une correspondance émanant du département de Amar Tou, expliquant que «d’après l’Organisation mondiale de la Santé une pandémie de grippe d’origine aviaire est imminente. Cette grippe ayant pour agent un virus hautement pathogène aura des répercussions particulièrement graves sur la santé de la population».

En effet, selon l’OMS, citée dans cette même correspondance, il est estimé que 25 à 35% de la population mondiale sera atteinte soit plus d’un milliard de cas, avec, selon diverses estimations, entre 7 et 100 millions de décès. Et en raison de la gravité de la situation, poursuit le document, l’OMS invite instamment les Etats membres à prendre en urgence des mesures pour faire face à cette pandémie. Selon le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, l’Algérie s’inscrit dans le dispositif international de lutte contre cette catastrophe. A cet effet, un atelier a été organisé les 12 et 13 juin au niveau de l’Institut national de la Santé publique (INSP) pour préparer un plan d’action national de lutte contre cette pandémie de grippe aviaire.

Ce plan intersectoriel de lutte contre cette menace est en cours d’élaboration au niveau de la direction de la Prévention du ministère de la Santé, apprend-on.

Parmi les actions à entreprendre dans le dispositif de lutte, on nous citera la vaccination anti-grippale saisonnière qui reste la plus urgente. En outre, le département de Amar Tou a demandé une série de renseignements aux directions de la Santé des wilayas du pays concernant essentiellement certaines catégories de personnes. Des renseignements ayant trait au nombre de personnes âgées de plus de 65 ans, au niveau de chaque wilaya. Le ministère a, en outre, demandé le nombre de diabétiques, d’insuffisants respiratoires, d’insuffisants cardiaques graves, de déficits immunitaires primitifs ainsi que des autres infections chroniques dans chaque wilaya. Nous apprenons par exemple qu’au niveau des aéroports où existent des postes sanitaires, les médecins et infirmiers ont été invités par les directions de la Santé des wilayas à une vigilance des plus accrues.

Et en cas de constat d’un malade présentant des symptômes menant à des soupçons au niveau des aéroports, celui-ci est directement acheminé sous contrôle vers le service infectieux où des examens plus approfondis seront effectués. En cas où la grippe aviaire est avérée l’information sera vite diffusée aux autorités sanitaires, aux autorités locales et bien sûr au ministère. L’Organisation mondiale de la Santé a émis, le 18 août dernier, une nouvelle mise en garde estimant que la propagation du virus H5 N1, «suscite l’inquiétude car elle crée de nouvelles possibilités d’exposition de l’homme».

L’OMS soulignait que la densité des volailles et les modes d’élevage pratiqués dans certains pays pouvaient aussi avoir une influence sur une possible transmission à l’homme. Le virus H5 N1 a entraîné 61 décès d’êtres humains depuis 2003. Il est actuellement incapable de se transmettre facilement d’homme à homme, mais une mutation ou un réassortiment génétique (échange de gènes avec un virus courant de la grippe humaine par exemple) pourrait provoquer une pandémie. Il faudra savoir qu’aucun vaccin n’a encore été mis au point, mais les recherches sont en cours."

Source: Le Quotidien d'Oran

morjane
08/10/2005, 16h30
En Algérie, des vétérinaires conscient du danger que peut représenter le virus de la grippe aviaire si il venait à se déclarer sur son territoire rappellent que la vigilance doit être de mise notamment en raison de la migration hivernales des oiseaux qui sont les principaux vecteurs du virus H5N.
====

Quelques vétérinaires que nous avons interrogés sont, en tous cas, unanimes à considérer que « la mise en place d’un plan préventif est indispensable dans notre pays, situé à l’intérieur des voies migratoires des oiseaux sauvages. » La mise en œuvre d’un tel plan de prévention, inclus un dispositif de « Surveillance » de nos élevages de volailles. « Des testes virologiques sont nécessaires au laboratoire. Ils devront en principe se faire suite à des prises de sang dans nos élevages de poulets, avant que des analyses virologiques soient assurées à l’institut pasteur pour vérifier la présence ou non dans le sang des oiseaux de nos élevages du virus H5N.

La surveillance devrait être systématisée pour détecter d’éventuels foyers atteints. Foyers qui sont, du reste, difficiles à repérer car les volatiles atteints n’y présentent pas de symptômes flagrants », soutien un vétérinaire, spécialiste en pathologie aviaire.

Cap sur la surveillance

Pour faire face à une éventuelle pandémie de grippe aviaire, ce vétérinaire préconise encore d’autres dispositions liées à « l’organisation de l’offre de soins » : Il s’agit d’un approvisionnement en vaccins et masques et surtout en médicaments antiviraux utilisés contre ce fléau (Tamiflu). Le risque de contamination par les oiseaux migrateurs n’est pas écarté. Ces oiseaux pourraient « importer » le virus mortel dans notre pays et provoquer une énorme propagation, soit par les points de contact ou les déjections des oiseaux migrateurs. « Vu sa position géographique, l’Algérie est une grande voie de migration des oiseaux qui nichent en Europe. Certains de ces animaux font escale en Afrique du Nord avant de regagner le sud de l’Afrique. Alors que d’autres hivernent dans le pays car il leur offre toutes les conditions nécessaires pour passer l’hiver.

Sur 330 espèces d’oiseaux qui existent en Afrique du Nord, deux tiers sont migrateurs », explique un ornithologue. Si la contamination d’homme à homme n’est pour le moment pas décrite dans le monde, la grippe aviaire, provoquée par une souche A du virus grippal, touche principalement les oiseaux domestiques ou sauvages. Infectées par ce virus, plusieurs personnes sont mortes en Asie. Ce virus aviaire y a causé récemment 6 décès et une soixantaine depuis deux ans.

Les éleveurs en contact direct avec les oiseaux y étaient les principales victimes. Le poulet cuit est sans danger sur les consommateurs. Il y a plusieurs sous-types du virus de la grippe aviaire, qui causent la maladie chez les humains. Le sous-type (H5N1) étant celui qui est associé à la forme la plus grave de la maladie chez l’homme. Il existe une crainte réelle qu’une souche mutante du virus H5N1, responsable de la maladie, puisse déclencher une pandémie.

Grippe aviaire: « Des tests virologiques sont nécessaires dans les élevages » (http://www.elwatan.com/2005-10-08/2005-10-08-27684)

Thirga.ounevdhou
11/10/2005, 11h18
Bonjour,

Merci Morjane pour ces details.
En ce qui concerne L'Algerie, il parrait que le virus est inivitable, il est a nos porte, Le ministre de la santé a révélé hier le plan de lutte à l’occasion de la journée d’étude consacrée à ce sujet hier au ministère (L’Algérie se protège contre la grippe aviaire ) :

- http://www.elwatan.com/2005-10-11/2005-10-11-27988 (http://www.elwatan.com/2005-10-11/2005-10-11-27988)

- http://www.liberte-************/edit.php?id=45619 (http://www.liberte-************/edit.php?id=45619)

Une maladie des volatiles
La grippe aviaire, ou peste aviaire, est une maladie infectieuse des oiseaux. Ce n’est pas une maladie humaine, mais elle peut se transmettre occasionnellement à l’être humain lorsque celui-ci est en contact avec des oiseaux malades.

La souche H5N1 du virus A de la grippe aviaire, une fois contractée, peut avoir une issue fatale chez l’homme. On estime qu’une personne sur deux qui ont été affectées décède. Le virus H5N1 ne se transmet pas de l’homme à l’homme, il devrait pour cela subir une recombinaison génétique avec une souche de grippe humaine (réassortiment) qui avantage la contamination entre personnes. Si celle-ci n’a pas eu lieu, il n’y a pas de risque réel de contagion entre humains. La grippe aviaire, identifiée pour la première fois en Italie il y a plus de 100 ans, survient dans le monde entier. Elle peut avoir des symptômes très variés, allant d’une forme bénigne à une maladie très contagieuse et rapidement mortelle qui provoque de graves épidémies. Le taux de mortalité pouvant avoisiner les 100%.
Le H5N1, un virus insaisissable

Les oiseaux d’eau migrateurs constituent le réservoir naturel des virus de la grippe aviaire et humaine. Ils sont naturellement immunisés contre l’infection. Les volailles domestiques, poulet et dinde notamment, sont par contre extrêmement sensibles aux épidémies de grippe mortelle. On connaît 15 sous-types de virus grippal chez les oiseaux migrateurs, notamment les canards (anatidés), pouvant potentiellement circuler dans les populations aviaires. A ce jour, toutes les flambées de la forme hautement pathogène ont été causées par des virus grippaux de type A et des sous-types H5 et H7. Des recherches récentes ont montré que des virus faiblement pathogènes peuvent parfois, après avoir circulé peu de temps dans une population de volailles, muter et devenir hautement pathogènes. Le premier cas documenté d’infection humaine s’est produit à Hong Kong en 1997, lorsqu’une souche H5N1 a provoqué une affection respiratoire sévère chez 18 personnes et la mort de 6 d’entre elles. Cette infection a coïncidé avec une épidémie de grippe aviaire hautement pathogène, provoquée par une même souche affectant les volailles de Hong Kong. L’abattage rapide -en trois jours - de toutes les volailles de Hong Kong, soit environ un million et demi d’oiseaux, a diminué les possibilités de nouvelles transmissions directes à l’homme et pourrait avoir permis d’éviter une pandémie. Sur les 15 sous-types de virus grippal aviaire, le H5N1 est le plus inquiétant pour plusieurs raisons. Il mute rapidement et il a une propension avérée à acquérir les gènes des virus infectant d’autres espèces.

La pandémie peut faire 150 millions de morts

On a établi à deux occasions sa capacité à provoquer chez l’homme de graves infections. Les oiseaux qui survivent à cette infection excrètent le virus pendant 10 jours au moins, par voie orale et dans les fèces, ce qui facilite sa propagation sur les marchés de volailles vivantes et, le risque n’est pas à écarter, par les oiseaux migrateurs. En se basant sur les tendances historiques, on peut s’attendre en moyenne à trois à quatre pandémies par siècle, avec l’émergence de nouveaux sous-types viraux se transmettant facilement d’une personne à l’autre. Mais il est impossible de prévoir le moment exact où elles surgissent. Au XXe siècle, la grande pandémie de 1918-1919 (grippe espagnole), qui a provoqué de 40 à 50 millions de morts dans le monde selon des estimations, a été suivie par deux autres pandémies en 1957-1958 (grippe asiatique) et 1968-1969. Les experts s’accordent pour dire qu’une autre pandémie de grippe est inévitable et peut être imminente. Le 29 septembre, les Nations unies ont lancé une campagne de sensibilisation en direction des gouvernements pour qu’ils se préparent à faire face à une pandémie majeure qui pourrait coûter la vie à 150 millions de personnes. A ce jour, la grippe aviaire a tué 66 personnes, majoritairement en Asie du Sud-Est où plusieurs millions de volailles ont été abattues causant 15 milliards de dollars de pertes.

DESTIN
13/11/2005, 15h14
la grippe aviaire qui deffraie la chronique ces jours-ci constitue un véritable danger pour l'humanité ....dieu merci l'afrique en est pour le moment épargnée ....mais si jamais l'épidémie s'installe dans notre pays .....qu'allons donc nous faire?

thiziry
13/11/2005, 20h10
Bonsoir Destin et bienvenu à F.A,

Merci pour votre topic, le 11° dans le thème de la grippe aviaire, sauf erreur de ma part.

En fait, la grippe Aviaire a fait l'objet de plusieurs topics in salon Santé; pour ceux qui s'intéressent à ce sujet (notamment les nouveaux forumeurs), j'ai pensé à faire ce receuil des topics ayant traité ce thème et sujets en rapport, classés dans un ordre chronologique, afin de prendre éventuellement connaissance d'un max. d'informations présente dans ce Salon.. Bonne lecture:

La grippe aviaire: vers une pandémie? (http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=8594) 05.8.05

Prévention de la Grippe aviaire en Algérie (http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=11031&highlight=Pr%E9vention+Grippe+aviaire+Alg%E9rie)29 .8.05

Le virus de la grippe espagnole ressuscité (http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=10940&highlight=virus+grippe+espagnole+ressuscit%E9) 06.10.05

L'ABC des grippes aviaires ou humaines (http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=11232&highlight=L%27ABC+grippes+aviaires+humaines) 13.10.05

Simulation de grippe aviaire en Bretagne. (http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=11529) 21.10.05

Un perroquet atteint de grippe aviaire en Grande Bretagne (http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=11585) 22.10.05

L'Asie région propice aux maladies infectieuses. (http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=11615) 23.10.05

Ne pas confondre grippe aviaire et grippe humaine (http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=11682) 25.10.05

Divers virus peuvent provoquer la grippe du poulet (http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=12241) 10.11.05

(http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=12334) Le Tamiflu provoquerait des troubles du comportement (http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=12334) 12.11.05

Je tiens à remercier Morjane (7 topics), Thirga (2 topics) et Nassim (1 topic), qui partagent la rédaction de l'ensemble des topics précédents. Et puisqu'ils partagent aussi l'administration/modération de cet espace d'échange convivial, je me permet de poser la question s'il n'est pas possible de regrouper l'ensemble des thèmes précédents dans un seul topic, consacré à la grippe aviaire ? (j'imagine que ça sera plus pratique pour le lecteur de consulter l'ensemble de ce qui a été dit à partir d'un seul topic qu'à partir de plusieurs liens, d'autant que certains topics sus-cités, (comme: Prévention de la Grippe aviaire en Algérie (http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=11031&highlight=Pr%E9vention+Grippe+aviaire+Alg%E9rie)) sont passés aux archives et ne figurent pas, à présent, dans les deux pages principales de salon Santé..).

Encore merci et belle soirée.

nassim
14/11/2005, 00h54
Je te remercie pour ta remarque, thiziry. Le présent topic est tout à fait adapté pour traiter des mesures de prévention prises par l'Algérie pour combattre une éventuelle pandémie de la grippe aviaire.

Le sujet de la grippe aviaire est vaste et peut être traité selon plusieurs angles.

Cookies