PDA

Voir la version complète : ELLE S'OUVRE OFFICIELLEMENT AUJOURD'HUI Campagne électorale: c'est parti!


Page : [1] 2 3

Vigilance
15/04/2012, 13h19
Cette campagne démarre sur fond de contestation. Les cris dénonçant la fraude se multiplient. Des irrégularités ont été relevées avant même que la campagne commence.

Le coup de sifflet est donné aujourd'hui. Le terrain politique connaîtra pendant quinze jours une intense activité. Quarante-quatre partis vont entrer en compétition pour décrocher un carré au sein de la future Assemblée nationale. Tous les états-majors des partis seront mobilisés sur le terrain. De la base jusqu'au leader politique, tout le cheptel politique participera au festival. L'enjeu de la prochaine élection vaut bien la chandelle. Surtout que tout se décidera durant cette élection. C'est maintenant ou jamais!
Les partis qui aspirent prendre place au pouvoir attendent ce rendez-vous avec impatience. Le combat pour les sièges de la future APN promet d'être féroce. Les partis politiques vont faire dans la démonstration de force. Devant un électorat désintéressé, la tâche est loin d'être facile pour ces partis. Ces derniers ont un délai de quinze jours pour convaincre et vendre leurs idées. Programme politique, affichages, déplacements, toute l'artillerie de guerre sera mise en marche pour capter le maximum de voix.
Cependant, cette campagne démarre sur fond de contestation. Les cris dénonçant la fraude se multiplient déjà. Des irrégularités ont été relevées avant même que la campagne commence. Le premier son de cloche parvient de l'intérieur même de la Commission nationale chargée de la surveillance des élections législatives du 10 mai. Les membres de la commission contestent le comportement du président Seddiki en l'accusant d'agir dans l'illégalité. Ces derniers lui reprochent des faits très graves, entre autres la révision de classement des candidats du parti AHD 54, une procédure strictement interdite. Selon eux, le président de la commission n'en fait qu'à sa tête. Ces derniers comptent même convoquer une réunion pour élire un nouveau président en remplacement de M.Seddiki. Réagissant hier à ces déclarations, le président de la Cnsel a complètement démenti les accusations de ses collègues.
M.Seddiki s'est défendu en renvoyant la balle à ses collègues. «Il y a ceux qui veulent bénéficier davantage de quotas et espèrent profiter de la fraude», a-t-il affirmé en refusant de démissionner de son poste. «Personne ne peut ôter le droit ou la prérogative de proposition à cette commission», a-t-il martelé en défiant tout le monde. Même si le président rejette les accusations, il n'en demeure pas moins que ces propos démontrent réellement qu'il y a un malaise au sein de cette commission.
Chargé de garantir un bon déroulement du scrutin du 10 mai, la commission fait l'objet de tiraillements. Ses membres se rejettent la balle entre eux.
Censée être une équipe sereine qui veille à la transparence des urnes, la commission semble avoir échoué d'avance dans sa mission. Pour preuve, la confiance fait défaut. Ce climat de tension qui règne en son sein n'est guère rassurant pour les partis politiques. Surtout que cette polémique intervient à la veille du marathon électoral. Il faut rappeler que cette commission a connu beaucoup de difficultés depuis le début de sa création.
En plus du manque de moyens, la concertation et l'entente font défaut au sein de l'équipe de M.Seddiki. Il faut rappeler que cette commission a failli disparaître pour manque de moyens techniques. Ce qui inquiète sérieusement les partis politiques. Le patron du Front national algérien (FNA), Moussa Touati, a établi un constat négatif, quarante-huit heures avant le lancement de la campagne électorale.
Lors d'une réunion avec les têtes de listes du parti, M.Touati a déploré la désorganisation. «Les prochaines élections législatives seront marquées par la désorganisation», a-t-il averti. Le patron du FNA a regretté le fait que l'administration n'ait pas pris en considération les suggestions concernant certains aspects techniques, notamment l'adoption du bulletin unique ainsi que son contenu.
«Nous ignorons si le numéro de nos listes sera un numéro national ou de wilaya. Même chose pour le contenu des listes», a-t-il relevé en guise d'argument. Le parti de Moussa Touati n'est pas le seul à critiquer cette situation. D'autres vont certainement exprimer leur mécontentement quant aux panneaux d'affichage et la répartition des horaires d'intervention sur l'antenne.

L'Expression

bel-court
15/04/2012, 13h33
On assistera au plus grand boycott depuis l'invention du suffrage exprimé aux législatives, si les chiffres ne seront pas dopés bien sûr.

mister-T
15/04/2012, 14h28
nous sommes à l'écoute !!
avec tout les partis nouvellement agrées , nous souhaitons voir des avancés dans le champ politique !!

citoyen
15/04/2012, 15h15
A partir du moment ou Belkhadem lui même accuse ses pairs d'avoir truqué des signatures pour son éviction on ne peut que penser que les élections le seront aussi, ce qui en quelque sorte justifiera le boycott.
Les contestataires veulent installer une direction collégiale pour gérer la campagne électorale et les affaires du parti. Abdelaziz Belkhadem accuse ses adversaires d’«avoir falsifié les signatures des membres du CC» et les défie de prouver le contraire.

Les membres du comité central (CC) du FLN l’ont annoncé hier. Le quorum nécessaire (deux tiers des membres du CC) pour contraindre le secrétaire général, Abdelaziz Belkhadem, à convoquer la session extraordinaire du CC est atteint. «Nous avons réussi à avoir le nombre de signatures requis pour la convocation de cette réunion et nous avons adressé une lettre à Belkhadem», déclare Abdallah Boussnane, ex-sénateur et un des meneurs de cette fronde.

Abdallah Boussane estime que le secrétaire général du FLN «doit avoir la décence de convoquer, dans les plus brefs délais, cette réunion». «Nous pourrions procéder à l’installation d’une direction collégiale pour gérer la prochaine campagne électorale et les affaires du parti», ajoute-t-il. Pour sa part, l’ancien ministre, Boudjemaâ Haïchour se dit convaincu que la destitution de Belkhadem aura lieu avant le 10 mai prochain, date de la tenue des élections législatives. «Tout sera fini avant les élections», lance-t-il. Mais, Abdelaziz Belkhadem résiste. Hier, dans une déclaration faite en marge d’une rencontre avec les membres du panel onusien tenue au siège national du FLN, il a accusé ses adversaires «de falsification des signatures des membres du CC».

«Ils n’ont obtenu que 71 signatures. J’ai reçu des correspondances qui prouvent que les initiateurs de cette réunion ont falsifié des signatures et gardé sur leur liste des noms qui se sont démarqués de leur démarche à la dernière minute», a-t-il affirmé. Poursuivant, il défie les contestataires de prouver le contraire. «Ayez le courage de publier votre liste dans la presse, si vous avez réellement obtenu le quorum pour l’organisation d’un Comité central extraordinaire», a-t-il déclaré à l’adresse de ses rivaux. Le secrétaire général du FLN tente d’ajourner le plus longtemps possible la convocation de cette réunion, même s’il se dit prêt à quitter le parti après les législatives. «Je suis prêt à quitter le parti après les élections législatives à condition que ces gens obtiennent le quorum pour la tenue d’une réunion du comité central. Le FLN a connu plusieurs secousses. Goudjil et les redresseurs avaient tenté de me chasser du parti, mais en vain», a-t-il enchaîné.


Belkhadem risque de rater la marche… de 2014


Accusé par ses adversaires de vouloir se servir de l’ex-parti unique pour réaliser ses ambitions présidentielles, Abdelaziz Belkhadem risque de rater la marche. «S’il (Abdelaziz Belkhadem, ndlr) perd la direction du FLN, il ne sera pas présent en 2014», affirme le sociologue Nacer Djabi. Et d’ajouter : «Je crois qu’il a très mal géré cette campagne de la confection des listes électorales. Il s’est fait beaucoup d’ennemis et il va payer. Car il n’a pas pris en considération les rapports de force à l’intérieur du FLN et les intérêts des uns et des autres. Et cela sans être un homme fort, capable de renverser la situation à son profit». Le sociologue estime encore que cette crise a «un rapport direct» avec la présidentielle de 2014.

«Les législatives peuvent être considérées comme des primaires pour la prochaine présidentielle. Et c’est pour cela que je crois que la prochaine assemblée n’aura pas une durée de vie très longue. Le FLN est en train de vivre le même schéma que celui de 1991, où il a participé aux élections tout en étant divisé. Peut-être il y a certains cercles de décision qui vont essayer de se débarrasser de Belkhadem avant 2014», dit-il, en rappelant que le FLN «n’a jamais fonctionné comme un parti politique indépendant de l’Etat depuis l’indépendance». «Je pense que cette crise est un des prémices du changement du paysage politique en Algérie. Parce qu’une crise à l’intérieur du FLN est aussi une crise du système politique algérien. On l’a vu aussi en 2004. Quand il y a une crise au FLN, c’est tout le système qui est secoué», ajoute-t-il.
Madjid Makedhi

El watan

Myst
15/04/2012, 15h21
ELLE S'OUVRE OFFICIELLEMENT AUJOURD'HUI Campagne électorale: c'est parti!

C'est parti, que la mascarade commence !

zen.man
15/04/2012, 16h11
On assistera au plus grand boycott depuis l'invention du suffrage exprimé aux législatives, si les chiffres ne seront pas dopés bien sûr. Et tu penses que c'est une bonne chose de boycotter ? Si tu le penses c'est que tu ne connais rien à la politique et encore moins à la réalité du régime Algérien.
Aux dernières élections, le taux de participation était de 35% et c'est un taux qui arrange parfaitement le régime. Un parlement légitime est un parlement où le peuple participe massivement. Quand il s'agit d'élections présidentielles ou afférentes à la réforme de la constitution le taux communiqué par le ministère de l'intérieur était toujours élevé. Une preuve de plus que le régime manipule ce taux selon ce qui l'arrange.

l'imprevisible
15/04/2012, 16h16
Et le "deuil national" (sic) alors ?



../..

djet 7
15/04/2012, 16h19
Eux'(les barbus )ne boycotent pas ,toutlemonde hommes, femmes votent, nous grandes gueule ,on s'en fou nos femmes aussi ,et on se retrouvera avec un 91 bis

Pangeen
15/04/2012, 20h00
Eux'(les barbus )ne boycotent pas ,toutlemonde hommes, femmes votent, nous grandes gueule ,on s'en fou nos femmes aussi ,et on se retrouvera avec un 91 bis

Ceux et celles qui veulent cautionner un pouvoir despotique, c'est leur problème.

P.

djet 7
15/04/2012, 20h13
il ya le bulletin nule ,si tu veut cautionner personne ,moi je voterai FFS

rasibus
15/04/2012, 20h44
voter est un droit et un devoir, et sans droit de vote pas de citoyenneté

ca suffit bien du culte du chef, du sauveur, il faut a present faire passer la legitimité par le vote

citoyen
15/04/2012, 21h05
Votez pour l'équipe de boxe du FLN !

rasibus
15/04/2012, 21h30
un citoyen ... que ne veut pas voter ?!? :lol:

citoyen
15/04/2012, 21h37
La route est presque coupée près de chez moi, mais d'ici mai, les nids de poule sur la chaussée seraient tellement béants qu'on peut y cacher un chameau voire plus comme par exemple assister en direct au naufrage d'un semi remorque sans pouvoir sauver les occupants (citoyens eux aussi) :mrgreen:

Suspens s'ils réparent la chaussée le citoyen ira voter, sinon le citoyen observera le taux de participation avec une paire de jumelles -en fait les paires de jumelles sont interdites en algérie- donc se contentera de regarder l'unique chaîne algérienne et ses clones.

rasibus
15/04/2012, 21h39
le citoyen n'est donc pas un ... citoyen ! :lol:

citoyen
15/04/2012, 21h42
Peut être mais ce n'est pas non plus une chèvre !

rasibus
15/04/2012, 21h44
en effet, un mouton, ou mieux encore un schyzophrene qui est tout le contraire de ce qu'il pretend etre ...

un citoyen qui ne vote pas !

et pourquoi pas un voleur honnete ! une prostituée vierge ! un croyant athée ...

Louny
15/04/2012, 21h53
La route est presque coupée près de chez moi, mais d'ici mai, les nids de poule sur la chaussée seraient tellement béants qu'on peut y cacher un chameau voire plus comme par exemple assister en direct au naufrage d'un semi remorque sans pouvoir sauver les occupants (citoyens eux aussi) :mrgreen:

Suspens s'ils réparent la chaussée le citoyen ira voter, sinon le citoyen observera le taux de participation avec une paire de jumelles -en fait les paires de jumelles sont interdites en algérie- donc se contentera de regarder l'unique chaîne algérienne et ses clones.

Voter se résume donc à un trou sur la chaussée.

C'est exactement la mentalité algérienne. L'Algérien ne veut rien faire mais veut tout. Cette équation n'a aucune solution.

rasibus
15/04/2012, 22h30
@Louny

il faut pas confondre le chaab avec les schyzophrenes a personnalités multiples ...

la plupart de nos concitoyens ont des principes, des idees et ils s'y tiennent, eux

citoyen
15/04/2012, 22h31
Ecoutes petit, tu perds ton temps avec moi, les zorros de ton genre paniquent à la vue de leur ombre, c'est normal le contexte et les faits aussi mais faut pas avoir peur et surtout ne pas insulter gratuitement les gens cela ne changerai rien ni à la situation ni à ce qui doit arriver.

C'est vrai que les mois qui viennent risquent d'être chauds mais à la fin du film c'est toujours zorro qui l'emporte n'est ce pas !:mrgreen:.

Nomad7
15/04/2012, 22h35
Les mêmes têtes qui sont là depuis l'indépendance, les mêmes qui ont chanté le parti unique et le socialisme made in urss .... aujourd'hui, ils veulent nous faire croire que ce sont des grands démocrates, qu'ils vont organiser des élections transparente!

Comment croire de tels mensonges?
Malgré le contexte difficile que vit notre région, conscient des pressions des occidentaux, ..... je ne vote pas!

rasibus
15/04/2012, 22h37
un citoyen qui ne vote pas ... mais qui voit des zorros partout !?!

manque de magnesium ? carence en vitamine c ?

Louny
15/04/2012, 22h38
Les gens ont bien voté FIS dans les années 80. Où étaient les zorros ?

rasibus
15/04/2012, 22h40
le FIS a triché et fraudé allegrement dans les bureaux de vote, en plus du boycott massif des electeurs pour punir Chadli ...

en 2012 on en est tres loin desormais, hamdoullillah

Hidhabi
15/04/2012, 22h41
La route est presque coupée près de chez moi, mais d'ici mai, les nids de poule sur la chaussée seraient tellement béants qu'on peut y cacher un chameau voire plus

pareil chez moi, sans compter les bestioles qui guettent le moindre faux pas pour happer le malheureux aventurier... :razz:


http://im18.gulfup.com/2012-03-05/1330902097721.jpg

Myst
15/04/2012, 22h42
en effet, un mouton, ou mieux encore un schyzophrene qui est tout le contraire de ce qu'il pretend etre ...

Tu es qui toi pour te permettre d'insulter les gens en les traitant de moutons ????

rasibus
15/04/2012, 22h45
je n'insulte pas je fais de l'esprit, je reponds a une saillie (chevre) par une autre (mouton)

des democrates qui refusent la contradiction, veulent imposer leur sainte parole, appellent a la censure, au banissement et au boycott ?!?

chaque jour un peu plus credibles :rolleyes:

Myst
15/04/2012, 22h58
C'est ça oui, de l'esprit
le même esprit qui réduit la citoyenneté au vote ? qui de plus n'est plus ni moins qu'une mascarade électorale dont le but est de légitimer le pouvoir nauséabond en place

rasibus
15/04/2012, 23h05
je veux bien, mais alors il ne faut pas parler de citoyenneté :


La citoyenneté comporte des droits civils et politiques et des devoirs civiques définissant le rôle du citoyen dans la cité et face aux institutions. Au sens juridique, c'est un principe de légitimité : un citoyen est un sujet de devoir.


il faudraiy alors parler de tribalisme, d'anarchie, de nihilisme d'adolescent attardé, de j'men foutimse, de digoutage, de hittisme vain et sterile ... de tout ce que voulez mais pas de citoyenneté

il faut etre serieux et consequent, et ne pas trahir l'esprit et la lettre de ce mot si evocateur, tellement chargé de noblesse : citoyenneté

citoyen
15/04/2012, 23h11
>>>C'est ça oui, de l'esprit

Il fait campagne, il paraît que le coup de revolver a été donné, les chevaux de course se sont ébranlés, la ligne d'arrivé a été déviée vers l'abattoir pour tous ceux qui seraient derrière le premier.

Le cheval noir de zorro est connu pour sa malice et surtout son endurance :mrgreen:.

à 50 contre un je voterai kamim pour lui....

Cookies