Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Langues régionales versus langue arabe

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Langues régionales versus langue arabe

    Je mets ce débat passionnant entre ces deux hommes de lettre du paysage culturel arabe. Bonne écoute.

    Débat Aljazeera Langues
    Dernière modification par oldstoneage, 14 décembre 2008, 10h38.
    Enwi l-xhir, tŝib el-xhir ...

  • #2
    Au départ déja l’animateur ne pose pas un questionnement mais des réflexions politiques, c’est normal ils veulent déjà faire peur et frustré le public au début pour le mettre dans l’ambiance de la manipulation, il commence par exemple par Israël !
    J’espère bien voir des débats entre nos différents spécialistes algériens en linguistique et langues pour aborder les questions de la langue et des langues chez nous !

    Je dirais que pour les langues c’est comme une sélection naturelle, les langues sont en perpétuelle évolution, se divisent et se fractionnent dans la réalité sociale.
    C’est absurde dans le cas de la langue arabe, je soutiens la position de ROUHANA le poète libanais.
    C’est une logique, cette langue officielle dans notre Algérie ne rentre pas dans la pratique de la vie quotidienne, pour la forme les officiels comme le président, ses ministres parlent dans cette langue à « eux-mêmes », en essayant de nous faire vivre dans cette langue qu’eux même ne parlent pas en familles. Ça rentre dans l’esprit des formalités en arabe ce qu’on appelle ACHAKLIYAT WA ALMADAHIR
    Parce que remarquez quand il s’agit de faire passer un message à la majorité algérienne on revient à l’algérien un mélange de différents dialectes, arabe, berbère, français…
    Il est clair que l’arabe pas comme Langue mais comme Parler nous vient de la religion, certains croient que cette langue nous vient des ancêtres. La langue arabe officielle a été imposée aux peuples par la force politique et militaire. Ce n’est pas moi qui le dit, les autorités le démontrent !
    ROUHANA revient sur un argument de béton, la grande chanteuse égyptienne à pénétré les cœurs du monde arabophone comme d’autres artistes d’orient et Maghreb par leurs langues maternelles !
    Contrairement aux intellectuels qui mènent leur discours en littéraire, ils ne sont lus que par des élites bien initiés.

    On a des crevards chez nous qui disent que la langue officielle est en danger, remarquez qu’ils ne disent plus « notre langue » mais « la langue arabe », même si il savent très bien que l’écoute du public ne suive pas le discours en langue officielle, j’ai vu dans des meetings c’est à partir du moment ou l’orateur passe à la langue populaire que des personnes comme des ouvriers sans instruction scolaire commencent à réagir au débat ! Les réalités qui se concordent

    Bon de défenseurs de cette langue officielle font leurs réunions et conférences publiques en arabe algérien avec un gros mélange de français discrètement, mais quand ils voient une caméra ils tournent à la langue officielle !
    Dernière modification par postra, 14 décembre 2008, 16h51.
    Le jour se lève ! Les cœurs reprennent le fardeau des siècles, aller vers la nature ou se consumé dans la pénombre de sa tanière ?

    Commentaire


    • #3
      Je suis d'accord avec toi et je rajouterais que ce que nous parlons est une langue non pas un dialecte, et que le fait de se répéter que différentes langues rentrent dans notre parler est quelque chose d'inutile à appuyer vu que le propre de toutes les langues c'est des faire des empreints là ou elle a des manques. Notre Langue la derja n'a pas été soigné par notre état indépendant au lendemain de 62, et le parler naturel a du se débrouiller comme il pouvait pour combler ses lacunes à l'arrache pour se constituer une cohérence. Le pire encore c'est que la non fixation par l'écrit a créé une incroyable érosion dans nos termes, dont beaucoup dans différentes villes sont entrain de disparaitre au profit du t3arbiiz ou du Tfarniis.

      En écoutant le poète Rouhana parler j'ai ressenti une profonde émotion liée à une vérité claire et sans détour. Laissez vivre les identités, et cessez d'uniformiser. Le peuple n'est pas un champ de blé duquel on doit se débarrasser de toute les particularités pour faciliter le rendement. Nous ne sommes pas des vaches laitière qu'il faut mettre dans des cadres pour objectiver leur rendement.....ya erreb khellou echa3b yetneffes.
      Dernière modification par oldstoneage, 14 décembre 2008, 20h18.
      Enwi l-xhir, tŝib el-xhir ...

      Commentaire


      • #4
        و ان زيد لك خو'يا بوسترا لى إلا راك باغي ان تهادرو برك ب الـدارجة راني هنا، ماذابيا اي كون عندي الـفوراس باش ان تعللم ان فصصح لسان'ي بيها و م بعد إلا زادو لنا فوروم مخصص ليها ذاك الـشي ما غزر'نا ش حتتى ان ستنناو'ه
        Dernière modification par oldstoneage, 17 décembre 2008, 08h15.
        Enwi l-xhir, tŝib el-xhir ...

        Commentaire


        • #5
          انا نقول الدليل القاطع كي قال روحانة لفرنسين الي عمرهم ماراحو المسيد يتكلمو الفرنسية نورمال يعني ماهومش اوبليجي احفوظو القواعد العكس عندنا باش تتكلم العربية الفصحة يلزم لك تروح اليكول
          Le jour se lève ! Les cœurs reprennent le fardeau des siècles, aller vers la nature ou se consumé dans la pénombre de sa tanière ?

          Commentaire


          • #6
            je voulais t’écrire dans l’arabe algérien mais c’est compliqué avec le clavier virtuel, je n’ai pas les caractères arabe

            ma langue maternelle c’est le kabyle mais j’ai toujours été passionné par tous les dialectes algériens, c’est exceptionnel les différents accents qu’on découvre d’une région à l’autre, en Tamazight ou en arabe !
            Une richesse étonnante qui se fait écraser par nos institutions au profit d’une langue qu’eux-mêmes comme je disais ne parle pas avec leurs enfants !

            J’ai étudié la langue officielle à l’école comme tout le monde et j’ai adoré ses expressions, ElMoutanabi, Tah Hussain ex… mais elle reste une langue de classe, pas une langue du peuple avec laquelle je partage mon café à Boussaâda ou a Amizour..
            Le jour se lève ! Les cœurs reprennent le fardeau des siècles, aller vers la nature ou se consumé dans la pénombre de sa tanière ?

            Commentaire


            • #7
              En visionnant la vidéo j’ai pris des notes sur les interventions des deux invités et la réaction de ce journaliste qui prend position à des moments, mais j’ai tout perdu faute de ne pas les enregistré !
              Il m’a fait rigoler l’animateur avec ses gestes pour dire « couper » après l’intervention de Rouhana qui l’a foudroyé en lui disant ta question sur l’hébreu est fausse !
              Rouhana a tenu une position claire construite sur des arguments concrets
              L’autre Aarsan est partit comme tous les défenseurs de l'arabisme sur les même arguments la menace occidentale, ils se sont tous allié pour détruire la langue arabe et ne tiens pas compte de la réalité que vit les sociétés arabes
              C’est l’exemple type de nos officiels qui persistent dans une politique culturelle qui n’apportera jamais de résultats tant qu’il ne veut pas s’adapté aux besoins du public mais veut réadapter le peuple à son idéologie
              La langue arabe comme le signifié le discours de Ali Ouqla c’est plus une idéologie identitaire qu’une langue comme les autres
              Le jour se lève ! Les cœurs reprennent le fardeau des siècles, aller vers la nature ou se consumé dans la pénombre de sa tanière ?

              Commentaire


              • #8
                La langue officielle littéraire en Algérie est à l’origine d’un retard scandaleux dans la culture
                Elle est même le seul et le plus sérieux obstacle devant la créativité, car on ne peut imaginer et inventé que dans la langue réelle comme disais ce poète libanais !

                Exemple simple, jusqu’à aujourd’hui on ne peut pas enseigner ni étudier les œuvres magnifiques de ElAnka, Elguerwabi et tout le patrimoine chaâbi de l’algérois, juste parce que il n’a pas été exprimé dans l’arabe officielle !
                Même chose pour la poésie de Si Moh Ou’Mhand ou Ait Menguellet en kabyle, ou bien celle des troubadours sahraouis…

                Un vrai désordre culturel, un immense temps perdu, parce que ces ouvres au lieu qu’elles soient étudié et critiqué par les algériens, nos élèves à ce jour étudie les poètes de La Djahiliya (époque d’avant l’islam en Arabie terre qu’on a jamais connu), de Palestine ou du Liban
                Et nous on efface notre littérature populaire, mieux on la réprime, c’est une connerie presque irréparable dans l’histoire.
                Il faut qu’on agisse vite pour arrêté cette gabegie parce que ce n’est plus possible de continuer comme ça !
                Dernière modification par postra, 15 décembre 2008, 00h16.
                Le jour se lève ! Les cœurs reprennent le fardeau des siècles, aller vers la nature ou se consumé dans la pénombre de sa tanière ?

                Commentaire


                • #9
                  هادي ف خاطر'ك خو'يا، غنية تع دحمان الـحرراشي كتبت'ها لبارح ب الـدارجة

                  يوتوب

                  دحمان الـحرراشي: خلليو الـطريق ل مرْيم



                  ان هوا'ك و مازال ان هوا'ك ف سبت'ك كثرو محان'ي
                  ان تمننا وقت آش ان لقا'ك x3
                  ان فرح و ان قول رب'ي عطى لي


                  الـرد:ـ
                  خلليو الـطريق ل مريم خلليو'ها اة فوت
                  رايحة ل الـليسي رافدة كتوب'ها
                  خلليو الـطريق ل الـعذرة خلليو'ها اة فوت
                  الـثمنية جازت الـوقت فات'ها

                  ماشية اة تزعبل و سنان ات قول ياقوت
                  خارجة اة تزعبل طالقة شعور'ها
                  اة بغي الـشي لي غالي و كلام'ها ب شوروط
                  و غير اة فوت الـعشرة اة رخي شفار'ها

                  رد:ـ (شوف الـفوق)ـ

                  اة بغي اة لبس مليح ب حزام'ها الـمزبوط
                  بايتة سهرانة اي حسن عون'ها
                  لازم علييا ان لحق'ها ان عود مبسوط
                  اي عود زاهي قلب'ي و اي زها قلب'ها

                  رد:ـ (شوف الـفوق)ـ

                  يا الـعذرة هوا'ك أددى'ني ات قول مبعوث
                  و حالة'ي في حالة و الـغرام ساق'ها
                  حرم عندي الـمنام و حرم عندي الـقوت
                  كل ما ان تمننا ان بغي ان شوف'ها

                  رد:ـ (شوف الـفوق)ـ

                  خلاص

                  Dernière modification par oldstoneage, 15 décembre 2008, 00h50.
                  Enwi l-xhir, tŝib el-xhir ...

                  Commentaire


                  • #10
                    Je viens de mettre un morceau dans le forum dédié à la musique, transcrit en algérien, de Baaziz. La syntaxe est le fruit d'un travail original: écoutez, lisez et dites ce que vous en pensez.
                    Enwi l-xhir, tŝib el-xhir ...

                    Commentaire


                    • #11
                      انا نقول الدليل القاطع كي قال روحانة لفرنسين الي عمرهم ماراحو المسيد يتكلمو الفرنسية نورمال يعني ماهومش اوبليجي احفوظو القواعد العكس عندنا باش تتكلم العربية الفصحة يلزم لك تروح اليكول
                      J'ai pas pu m'empecher de rire

                      N'empeche que vous abordez un sujet important. Je ne sais pas c'est quoi la solution. A Alger tu peux aller dans un salon de thé huppé, et voir une bande d'amis qui discuttent sans utiliser un mot d'Arabe: que du Français. Tu peux tomber ensuite sur une autre bande d'amis qui parlent qu'en Kabyle. Ensuite tu va chez ton ami Islamiste pour prendre un thé: tu rencontres une bande d'amis qui ne parlent que l'Arabe classique: pas un mot étranger à l'Arabe. Et finalement dans la majorité des cas tout le monde parle un mélange de tout...

                      Parfois on ne dirait pas un meme peuple. Mais ca ne date pas d'aujourd'hui apparement. J'ai lu une fois un livre qui décrivait Alger au 17éme siécle et c'était la meme chose: plusieurs langues co-existé et il y avait une lingua franca pour rassembler tout le monde...

                      ∑ (1/i²) = π²/6
                      i=1

                      Commentaire


                      • #12
                        Alryib3

                        On parle de cette langue que tout le monde comprend en Algérie, à t'entendre on dirait que Guerouabi, elharrachi, que tout les maitres du chaabi du hawzi w zid n'ont jamais existé. Dans le mélange de langues que tu as cité il n'y a que le kabyle qui est authentiquement communautaire, les autres sont soit du chichi pour las francophones, soit de l'intégrisme pour les arabophones.

                        Pour la question de rire je comprends, ça me faisait ça aussi. C'est normal car on a passé toute notre vie à croire que notre langue est une sous langue qui ne mérite pas de s'écrire, alors le réflexe déja est toujours de lire en "arabisant" donc ça donne dans la tête un résultat risible. Non quand tu lis garde en tête que ce n'est pas de l'arabe, et fais en sorte de prononcer les caractères comme tu parles cette langue dans la vie courante, tu verras que les signes prennent des valeurs différentes de celles de l'arabe classique dont on nous a gavé à l'école.

                        Puis postra utilise les signes arabes un peu à l'arrache, nous avons avec des amis réfléchi à une syntaxe qui permet de bien articuler les sens dans la derja, Nous avons fait un travail de plusieurs mois et celui-ci a bien évolué, bien que les règles ne soient pas encore tout à fait fixées. ceux qui sont intéressés par sa connaissance peuvent me contacter par mp.
                        Dernière modification par oldstoneage, 17 décembre 2008, 08h14.
                        Enwi l-xhir, tŝib el-xhir ...

                        Commentaire


                        • #13
                          Je tiens à précisé une chose, j’ai écris en caractère arabe l’arabe algérien tel que je le parle pas tel qu’il doit être ! Dans la communication populaire les gens mélange des mots de français dans l’arabe algérien vu que nous sommes envahis par la culture française en premier et même l’anglais de consommation via le français qui a été envahi lui-même avec la culture mp3
                          La langue populaire est plus interactive avec les mutations sociales que la langue des écoles ou de l’laboratoire !
                          Je pourrais remplacer نورمال par عادي ex.. mais cela n’existe pas dans la vie quotidienne, on perd du temps comme disait l’écrivain à chercher les termes d’origine arabe en plus il faut étudié la langue pas seulement mais aussi la littérature aussi qui va avec

                          انا نقول الدليلا متاع اصاح كي قال روحانة الفرنسيين الي عمرهم ماراحو المسيد اهدرو الفرنسية عادي يعني ماهومش مجبرين احفوظو القواعد العكس عندنا باش تتكلم العربية الفصحة يلزم لك تروح المّدرسة
                          Le jour se lève ! Les cœurs reprennent le fardeau des siècles, aller vers la nature ou se consumé dans la pénombre de sa tanière ?

                          Commentaire


                          • #14
                            postra

                            Il ne s'agit pas d'inventer une langue qui n'existe pas, mais plutôt d'utiliser un système de signes de façon à rendre au compte au mieux de la réalité du parler. Sache aussi qu'une langue qui n'est pas écrite à tendance à agglomérer les termes, en supprimant des sens parfois ce qui oblige de puiser ailleurs son renouvellement.

                            Vouloir écrire nécessite donc de spécifier l'articulation des termes de manière précise et plus ou moins standard.

                            exemples:
                            tu dis
                            قال روحانة الـفرانسيين

                            la ou tu aurais du dire
                            قال روحانة ل الـفرانسيين

                            tu dis
                            اهدرو الفرنسية
                            la ou tu aurais du dire
                            يهدرو الـفرانسيية
                            Pour spécifier le sujet troisième personne.

                            Maintenant pour séparer la deuxième personne et le féminin de la troisième personne du singulier, mieux vaut séparer le sujet du verbe, cela donne

                            ان هدر ، ات هدر ، اي هدر ، اة هدر ، ان هدرو ، ات هدرو ، اي هدرو
                            Enwi l-xhir, tŝib el-xhir ...

                            Commentaire


                            • #15
                              Bonsoir,

                              La langue mère de ces langues "derja" est l'arabe !

                              En plus la langue derja de guerouabi (Alger)n'est pas la même de cheb khaled (Oran) ni celle de El Fergani (Constantine) Ni celle d'El Manaai (Biskra, El oued) ...

                              Donc les Algériens ne parlent pas la même Derja --> la langue qui réunit les arabophones d'Algérie c'est larabe.

                              Je pourrais remplacer نورمال par عادي ex.. mais cela n’existe pas dans la vie quotidienne
                              Dans ma région, on dit "عادي" pour normal, on utilise de plus en plus de mots parfaitement arabes !

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X