Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Sur les Noirs d'Algérie.

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #16
    ecoute ca me servirait a quoi de nier que les noirs ne sont pas victimes de racisme ?

    En fait je ne nie pas, je dis juste que le probleme n'est pas aussi flagrant dans le cas de tout les algeriens. Je mentirais si je disais que j'ai vu un Noir se refuser l'ecole ou une place dans le bus a cause de sa couleur.

    C'est vrai que j'ai pas beaucoup voyagé en Algerie, mais mon opinion n'engage que moi, soit dit en passant, alors inutile de monter sur ses grands chevaux.

    Gardons la discussion civile svp.

    PS: superted, peux tu nous expliquer l'emploi du mot superbe a mon encontre ? Je ne comprends pas.

    Quant au grand debat 'Algerie: nation ou pas ?' je pense qu'il pas mal hors sujet alors on va s'arreter la.
    It is possible to fail in many ways...while to succeed is possible only in one way.
    Aristotle (384 BC - 322 BC), Nichomachean Ethics

    Commentaire


    • #17
      kro-magnon c'est pas bien ce que tu fait, tu ment et ça je n'aime pas.moi je vis a Oran et je n'ai jamais entendu dir le mot 'abd',on dit soit 'khal' soit 'nigrou' mais ton mot 'abd' je sais pas d'ou tu le tire mais ça ma surpris!.
      et pour ce qui est du racisme il n'y en a pas c'est clair et net, en tou cas ce qui est certain pas a l'encontre des noires Algériens.
      Salut wahrani,

      Je n'ai pas dit à Oran, mais en Oranie. Demande à un Mostaganémois ou à un Relizani ce qu'est un Abd.

      Commentaire


      • #18
        bonjour
        je viens de bechar,et le racisme envers les noir existe vraiment ,hartani est le mot le plus utilise,d'ailleur purquoi etr avec un(e) noir c'est tres tres mal vu ,et desole mais je vais souvent a Oran et j'ai deja vu du racisme et cela dans la cite universitaire des garcons
        l'amitié est une chose rare,l'ami veritable est celui qui te demande d'etre toi meme.il t'aidera a survivre par l'amour qu'ilte porte

        Commentaire


        • #19
          Réponse à NOUR-USA:

          Je ne sais pas si tu es au courant, mais l'Algérie se trouve en Afrique; alors affirmer qu'il y a des Algériens africains c'est comme dire qu'il y a des poissons qui vivent dans l'eau.

          Souvent que je disais à un Français que j'étais Africain, il me rétorquait se croyant malin: "non, pas possible, les Africains sont noirs!"

          Ensuite, j'ai rencontré des Africains (noirs, donc) qui n'acceptaient pas qu'il y ai des Africains blancs, et que leur présence soit aussi vieille que celle des Africains noirs. Tous les blancs d'Afrique ne sont pas des colons hollandais, anglais ou allemands, ou arabes.
          Comme en Asie, les Chinois ne ressemblent en rien aux Indiens du sud de l'Inde; pourtant les deux peuples ont toujours été là, les Chinois n'ont quand même pas débarqué de Mars!
          Eh bien pour les Algériens c'est pareil, peuple méditerranéen et africain, ils sont "là" depuis la préhistoire. Avec un continenet grand comme l'Afrique, il faut s'attendre à voir des races différentes

          Deuxiémement, les discriminations et la préférence d'une couleur de peau claire, de yeux et cheuveux clairs, n'ont rien à voir avec les canons de beauté occidentaux: c'est répendu dans toute l'humanité depuis toujours: les chinois préféraient les asiatques "pâles" qu'à la peau plus foncée, ce depuis des millénaires, et il n'avaient jamais vu de blancs de leur vie.

          Bisous à NOUR-USA.
          mes deux plus grandes passions sont: ALGER, et l'ALGERIE.

          Commentaire


          • #20
            Au fait, chère NOUR-USA,

            sans mauvais jeu de mot je suis barbu.
            Pourtant je ne suis ni islamiste, ni terroriste. je respecte les femmes autant que je me respecte, je suis tolérant, sauf pour les intolérants. Quand tu dis que les barbus tu ne les fréquente pas revient au même que quelqu'un disant qu'il ne fréquente pas de noirs. Tu crois que ne pas fréquenter des barbus parce qu'ils sont barbus, c'est mieux que de ne pas fréquenter des noirs parce qu'ils noirs? Donc tu te bases et juges sur le physique.

            Tu sais, je vis en France, et de gens qui pensent comme toi, j'ai affaire à eux tous les jours: quand je rentre dans un magasin on fouille mon sac pour voir s'il n'y a pas une bombe. Quand je sors du magasin ou fouille mon sac pour voir si je n'ai rien volé.

            J'ai une autre anecdote à te raconter:
            il y a quelques semaines, je suis allé au cinéma; juste pour voir un film, passer du bon temps, et n'embêter personne. Eh bien malgré ça, j'ai quand même reussi à avoir des problèmes.
            Je t'explique: la lumière dans la salle s'éteint, le film commence, et qui je vois se radiner? Le type de la sécurité. Il est venu, devant tout le monde, et m'a interrogé. Avant que le film commence, un gentil spectateur dans la salle qui comme toi n'aimait pas les barbus, est sorti voir le type de la sécurité (qui est un magrhébin, ceci dit en passant) pour l'avertir qu'il y avait quelqu'un au premier rang (moi) avec un comportement inquiétant (traduction: un arabe avec une barbe).
            Voilà, pas besoin de te raconter la suite.

            Une fois aussi, toujours au cinéma, je vais aux toilettes, et deux minutes plus tard t'as les pompiers (véridique!) qui débarquent pour voir si "j'allais bien".
            Pas besoin de te raconter la suite.
            Pas besoin non plus de te dire que je n'apprécie pas et ne tolère pas ce genre de comportements.
            Alors je fais comme toi, ces gens là je ne les fréquente pas.

            Bisous.
            mes deux plus grandes passions sont: ALGER, et l'ALGERIE.

            Commentaire


            • #21
              NOUR-USA, tu me fais beaucoup rire qd même, je te rappelles juste que l'Algérie est un pays africain, donc tous les algériens sont africains!! Remarques ton "Algériens d'origine africaine" est symptomatique d'un état de fait, qui à mon avis est la source de ce racisme anti-noir (disons le clairement) au Maghreb tout entier (Maroc, Tunisie c'est la même chose), c'est que les maghrébins nourissent un complexe d'infériorité par rapport aux blancs qu'ils éssaient d'imiter et un complexe de supériorité par rapport aux noirs qui dans des temps plus anciens étaient leurs esclaves, ce qui fait qu'ils les voient encore comme tel!!

              Commentaire


              • #22
                Mais si vous lisez Jeune Afrique vous devriez entendre prochainement parler de l'Algérie, mais pas en termes flatteurs je pense puisqu'ils publient une enquête en trois ou quatres volets sur le racisme anti noir au Maghreb, et je peux vous dire que l'image du Maghreb et des maghrébins en prend un sacré coup!! Ils ont déjà fait le Maroc et la Tunisie, à mon avis pour le prochain numéro ce sera le tour de l'Algérie.
                En tous cas voici les liens qui vous permettront de lire les deux premiers volets de l'enquête :

                http://www.jeuneafrique.com/gabarits...74etreneisinu0

                http://www.lintelligent.com/gabarits...64singestaloc0[/u]

                Commentaire


                • #23
                  Petite précision à DRAOUI: les maghrébins sont blancs. (tu demanderas à n'importe quel prof de lycée ou de fac)

                  Il y a trois grands types (ou races):

                  -Le type Negroïde: comprend les Noirs africains, et les Aborigènes.

                  - Le type Mongoloïde: comprend tous les Asiatiques (Chinois, Indiens, Japonais, Malaisiens, Vietnamiens, Mongols, Tibétins, Amérindiens...)

                  -Le type Caucasien: comprend les Européens, Méditerranéens, Perses, Arabes, Slaves, Syriens, Nordiques,...)

                  Je ne crois pas du tout que les "Maghrébins" complexent vis à vis des "Blancs"; sinon tous les maghébins sans s'être convertis au christiannisme, au moins auraient tous des prénoms européens: tu aurais dans les rues d'Alger et d'Oran que des Stéphane, Isabelle, Frédéric, Jennifer, Chantal, Bruno,...

                  Ce qui est très très très loin d'être le cas.
                  Quand à s'habiller comme les "blancs" ou les Européens: tu verras en relisant "L'Histoire du Costume", que ce sont les Arabes qui ont amenés la chemise et le pantalon.

                  Oui ya sidi!
                  mes deux plus grandes passions sont: ALGER, et l'ALGERIE.

                  Commentaire


                  • #24
                    Petite précision à DRAOUI: les maghrébins sont blancs. (tu demanderas à n'importe quel prof de lycée ou de fac)

                    Il y a trois grands types (ou races):

                    -Le type Negroïde: comprend les Noirs africains, et les Aborigènes.

                    - Le type Mongoloïde: comprend tous les Asiatiques (Chinois, Indiens, Japonais, Malaisiens, Vietnamiens, Mongols, Tibétins, Amérindiens...)

                    -Le type Caucasien: comprend les Européens, Méditerranéens, Perses, Arabes, Slaves, Syriens, Nordiques,...)

                    Je ne crois pas du tout que les "Maghrébins" complexent vis à vis des "Blancs"; sinon tous les maghébins sans s'être convertis au christiannisme, au moins auraient tous des prénoms européens: tu aurais dans les rues d'Alger et d'Oran que des Stéphane, Isabelle, Frédéric, Jennifer, Chantal, Bruno,...

                    Ce qui est très très très loin d'être le cas.
                    Quand à s'habiller comme les "blancs" ou les Européens: tu verras en relisant "L'Histoire du Costume", que ce sont les Arabes qui ont amenés la chemise et le pantalon.

                    Oui ya sidi!
                    Les maghrébins sont blancs ? Ahh bon ? Depuis quand ? Je sais pas mais moi au Maroc ou en Tunisie je vois des noirs et ils sont bien maghrébins, en Mauritanie par exemple, je n'ai pas vu beaucoup de maghrébins blancs.
                    Je crois que tu t'ai mal exprimé et que tu voulais plutôt dire que les rifains et les kabyles sont blancs!! ok là je suis d'accord.
                    Et puis je persiste et signe qd au complexe d'infériorité par rapport aux blancs, toi qui est algérien , tu es parfaitement au courant du phénoméne d'évangélisation de la kabylie, et qui commence à toucher le Maroc, je crois que c'est assez révélateur!!
                    Ou par exemple va Mohamedia à Casablanca, il n'y a pas grande différence avec Paris!!

                    Commentaire


                    • #25
                      Sur les noirs d'Algérie

                      Les Touaregs ne sont pas de type négroïde pur, ils sont le résultat d'un mélange black and white. Les Touaregs ont pratiqué l'esclavagisme jusqu'à une époque récente.

                      Leur mixture es dûe à leur mode de vie " Trading" le commerce avec les pays à population negroïde.

                      Pour moi les Touaregs à l'origine étaient des blancs, peute être les descendants des anciens garamantes ( qui eux étaient caucasoïdes). Par la suite avec le commerce et leur mode de vie nomadique ils ont fini par faire des inter-mariages avec les populations négroïdes sub-sahariennes. Ceci bien sur n'est qu'une interprétation personnelle.
                      D'ailleurs en regardant bien leurs physinomies ont peu constater cela.

                      nina

                      Commentaire


                      • #26
                        Les noirs d'Algérie

                        Les maghrébins sont blancs ? Ahh bon ? Depuis quand ? Je sais pas mais moi au Maroc ou en Tunisie je vois des noirs et ils sont bien maghrébins, en Mauritanie par exemple, je n'ai pas vu beaucoup de maghrébins blancs.


                        Oui les Africains du nord sont de type caucasoïde. L'esclavagisme a eu court jusqu'au 18 eme siecle dans les pays que tu mentionnent y compris Maroc/Algérie/Tunisie.

                        En Mauritanie il y'a bien une population de type negroïde pur et une autre de type caucasoïde allant du plus clair à la peau la plus foncée.

                        les Blacks du Maroc et Algérie +Tunisie sont les Gnawas qui sont les descendants d'esclaves noirs importés de Guinée. Le mot a subi une transformation pour devenir Gnawa.


                        Je crois que tu t'ai mal exprimé et que tu voulais plutôt dire que les rifains et les kabyles sont blancs!! ok là je suis d'accord.


                        Y'a pas que Les rifins et les Kabyles qui sont blanc, je peux t'assurer que même sous les tentes des Touaregs au fin fond du Sahara, tu peux trouver de réelles blondes.


                        Et puis je persiste et signe qd au complexe d'infériorité par rapport aux blancs, toi qui est algérien , tu es parfaitement au courant du phénoméne d'évangélisation de la kabylie, et qui commence à toucher le Maroc, je crois que c'est assez révélateur!!


                        A te lire on a l'impression que cela te choque ou tu y vois un incovenient. Qu'est-ce qui te dérange mon pote ?

                        Je ne vois pas ce à quoi tu veux en venir. Explique-nous un peu ce que la spiritualité de chacun vient faire dans un débat sur un plan anthropologique.

                        Mais pour la petite parenthèse il y'a bien des Arabes Chrétiens. Pourquoi ?les Berbères n'ont pas le droit d'être chrétiens ? Je te signale au passage que Le christianisme est passé par l'Afrique du Nord avant d'arriver en Europe, Saint Augustin est un vrai Berbère Algérien pure souche. Ce prénom Augustin + celui de sa mère Monique t son père Patricius sont des prénoms Algériens



                        Ou par exemple va Mohamedia à Casablanca, il n'y a pas grande différence avec Paris!!


                        Ce qui veut dire ? Donne-nous des détails SVP.

                        nina

                        Commentaire


                        • #27
                          Pour détendre l'atmosphère. Je me souviens d'un magazine humoristique qui avait fait une enquête "qui est la sous race de qui sur la Terre". On se promenait ainsi de pays en pays car bien entendu chacun à la sienne. Ce qui était drôle c'était que chaque "racisme" était représenté sous forme d'une flêche entre un endroit A et un endroit B de la Terre accompagnée d'une fiche technique avec notamment des cases à cocher car on trouve toujours les mêmes reproches :

                          X ils prennent nos femmes
                          X ils sont fainéants
                          X ils sont voleurs
                          X ils sont sales
                          X ils sentent mauvais

                          j'en oublie :wink:

                          Ce n'est pas transitif : si A sous race de B et B sous race de C n'entraîne pas forcément que A soit sous race de C !

                          Commentaire


                          • #28
                            Maintenant un article est publié sur Jeune Afrique concernant le racisme en Algérie.
                            En lisant cet article, j'ai l'impression que les Algériens sont qd même moins racistes que les Tunisiens et surtout les Marocains. Sans compter que Alger donne pas mal de Bourses au Subsaharien pour étudier.
                            Qu'avez-vous à dire?
                            Il valait peut-être mieux ne pas m'avoir lu

                            Commentaire


                            • #29
                              Au sujet des noirs et des juifs en Algérie, cela ne date pas d'hier, je vous conseille de lire jusqu'au bout cette lettre écrit par un français, il y a 204 ans ....

                              Lettre sur Alger. en l'an 1800
                              D'Alger...

                              Les états d'Alger sont habités par différentes races d'hommes, aussi distinctes par leur figure, leurs mœurs, leur langage, que par leur origine. On y voit des Arabes, sujets du dey, et d'autres qui ne le sont pas. Tous se distinguent des habitants du pays par un langage différent, par une fierté et une rudesse de mœurs extraordinaires, et surtout par un goût extrême d’indépendance. Leurs troupeaux font toutes leurs richesses. Rarement sortent-ils des bois ou descendent-ils des montagnes ; et, lorsqu’ils paraissent dans la plaine, ce n’est jamais qu’en prenant les plus grandes précautions pour se mettre à l’abri de toute surprise. Ils ont un chef particulier, qu’ils appellent sheick, et qui est, à la fois, leur juge, leur docteur et leur général. Cette classe d’arabes devient tous les jours moins nombreuse : la politique des deys s’attache à empêcher leur accroissement, et dans cette vue, on ménage extrêmement les Arabes sujets, afin de leur ôter toute idée de se joindre aux indépendants.

                              On ne compte guère plus de 150 noirs vendus chaque année comme esclaves dans le pays. Les négresses sont employées par leurs maîtres aux travaux domestiques.

                              Les nègres ne sont pas très malheureux chez les Algériens ; ils jouissent d'une assez grande liberté, et la loi les mettrait à l’abri de tous mauvais traitements, si elle était exécutée ; mais cela est impossible. Ni les chrétiens, ni les juifs, ne peuvent avoir pour esclave un nègre qui s’est fait mahométan. D’ailleurs, il est des circonstances solennelles, telles qu’une fête, un mariage, surtout une mort, où les nègres obtiennent gratuitement leur liberté.


                              Les esclaves volontaires sont tous déserteurs d'Oran et de Masalquivir. Il y a parmi eux des hommes de toutes les nations ; et l'on peut dire qu’ils en sont la lie. La plupart, sortis de leur pays pour se soustraire à la justice des lois, devenus depuis soldats en Espagne, ont été condamnés pour des crimes nouveaux à passer le reste de leurs jours dans la forteresse d’Oran, d’où ils s’échappent, quand ils le peuvent, préférant l’esclavage d’Alger à l’horreur des cachots espagnols. J’ai trouvé parmi eux, dit notre voyageur, des Allemands, des Français, des Italiens, quelques Anglais, des Suisses, des Portugais, des Polonais, des Prussiens, mais de ceux-ci en petit nombre. Je n’y ai vu aucun Hollandais, ni Danois, ni Suédois, ni Russe. Tous ces hommes, devenus plus vils encore dans l’esclavage, ont acquis au plus haut degré toute l’impudence et le calme de la scélératesse, surtout ceux qui sont parvenus à un âge avancé. Les jeunes conservent du moins les apparences du remords, et laissent entrevoir quelque désir de pouvoir, en recouvrant la liberté, expier, par une conduite moins coupable, les crimes dont ils se sont souillés.

                              On a beaucoup exagéré les mauvais traitements que les esclaves ont à essuyer. Il est faux qu'on exige d'eux des travaux au-dessus de leurs forces et leur nourriture n'est pas trop mauvaise. Ce qu’il y a de plus cruel pour eux, est d’être renfermés toutes les nuits dans les bagnes, où l’air empesté et la malpropreté de toute espèce rendent le séjour souvent mortel et toujours très malsain.

                              Suite des lettres d'un voyageur, sur les états d'Alger.

                              Les juifs sont en assez grand nombre dans ce pays ; ils y vivent comme partout dans la plus profonde abjection. Pour les distinguer du reste des habitants, on exige que l'étoffe dont ils se revêtissent soit d'une couleur particulière, extrêmement foncée. Il leur est défendu de paraître à cheval dans les villes ; ils ne peuvent acquérir aucune propriété en terres. Un Maure peut impunément les maltraiter ; la loi leur interdit toute défense, à moins cependant qu'ils n'aient obtenu à prix d'argent la protection d'un naturel puissant du pays ou de quelque consul. Les affaires qui les concernent comme juifs, sont réglées par un magistrat choisi entre eux, qu'ils appellent roi.

                              On compte aujourd'hui environ neuf à dix mille Turcs dans les domaines d'Alger ; ils sont les nobles du pays et possèdent toutes les charges. Aussi cherchent-ils à tenir les naturels dans un état d'ignorance et d'avilissement qui assure leur soumission. Pour être réputé Turc, il faut être né dans les états du grand-seigneur, de parents mahométans. Ceux qui sont déjà établis dans les états d'Alger cherchent à attirer le plus grand nombre possible de leurs compatriotes dans un pays où il leur est important d’être en force pour jouir plus sûrement des avantages immenses que la loi leur accorde. Ils ont à cet effet plusieurs places de recrutement : Smyrne et Alexandrie sont les principales. C’est là surtout que tous les autres moyens de séduction sont employés. Ceux qui y cèdent le plus communément n’y ont pas grand mérite, étant pour la plupart des hommes souillés de crimes; ces transfuges trouvent à leur arrivée que les effets ne répondent pas aux promesses qu’on leur a faites. Le plus grand nombre reste assez longtemps dans une position assez voisine de la misère. Ceux d’entre eux qui n’ont aucune industrie et qui ne veulent pas se contenter de la paie et de l’existence de soldat, se répandent dans les campagnes où ils exercent un brigandage sur lequel le gouvernement est forcé de fermer les yeux.

                              Les Turcs se croient fort au-dessus des maures, des chrétiens et des juifs ; on ne peut cependant les accuser d'intolérance. Ils sont en général ignorants, paresseux, jaloux à l'excès, et surtout très adonnés au plaisir, mais en même temps pleins d'honneur, de courage et de loyauté ; l'inaction est pour eux le souverain bonheur. Étendus nonchalamment sur des tapis, ils y passent des journées entières dans la même position. Là, tout leur temps se partage entre le plaisir de fumer, de prendre du café, de parfumer leur barbe, et les délices d’un sommeil embelli de songes voluptueux, que leur procure l’usage de l’opium. Telles sont les jouissances du riche ; et celles du pauvre sont à peu près les mêmes : la seule différence est que l’un les trouve chez lui, et que l’autre va les acheter dans un café. Les plus actifs d’entre eux sont ceux qui, pour charmer leur inutilité, vont dans les rues, jouir du plaisir d’observer les passants. Leur amour pour les femmes tient de la fureur ; quand ils ne sont pas auprès d’elles, leur plus grand plaisir est d’en parler ; et la jalousie les porte souvent à commettre les plus grands crimes. Au reste, les moyens de vigueur qu’on leur suppose n’existent effectivement que chez quelques uns, mais à un degré en effet très remarquable ; mais cet avantage n’est pas de longue durée. Il est dans la nature d’abuser de la force, et en général les Turcs jouissent de trop bonne heure de tous les plaisirs pour en jouir bien longtemps .

                              Commentaire


                              • #30
                                Je crois que le racisme en Algérie est venu avec la colonisation et c’est vrai que les Africains ont une mauvaise image en Syrie et en Kabylie à cause du mauvais comportement des tirailleurs sénégalais vis à vis des populations locales et malheureusement on ne peut pas refaire l’histoire. Maintenant en ce qui concerne le sud de l’Algérie il ne faut pas oublier que la majorité sont des Touaregs et qu’il n’y pas si longtemps les touaregs du Mali étaient persécutés et ont pris les armes contre le pouvoir central avec toutes les graves conséquences que cela peut impliquer dans les relations sociales, n’oublions pas que les problèmes de l’Afrique sont génèrès par les tribus qui peuple le continent du nord au sud, et que ce n’est pas une question de blanc et de noir, dernier pays a avoir aboli l’esclavage, un pays d’Afrique, la Mauritanie en 1980, pour en savoir plus.


                                Le racisme au Maghreb http://www.jeuneafrique.com/gabarits...84leracberhga0

                                Racistes, les Maghrébins ? (suite) http://www.jeuneafrique.com/gabarits...84racisetiuss0


                                Discrimination à l'algérienne http://www.jeuneafrique.com/gabarits...84discrenneir0
                                L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X