Annonce

Réduire
Aucune annonce.

L’Algérie condamne une dérive dangereuse du Maroc

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • L’Algérie condamne une dérive dangereuse du Maroc

    Nouvelle escalade dangereuse des tensions entre l’Algérie et le Maroc. A couteaux tirés depuis des années sur fond du conflit au Sahara occidental et de la suprématie régionale, les deux pays sont au bord de la rupture totale de leurs relations diplomatiques.

    Voulant à tout prix acter définitivement sa colonisation du Sahara occidental, le Maroc ne recule désormais devant rien. Après avoir normalisé ses relations avec Israël en dépit de l’opposition d’une bonne partie de sa population, et recours au chantage aux immigrants avec l’Espagne et l’Union européenne en général, Rabat abat une nouvelle carte diabolique avec l’Algérie, l’un des soutiens de poids du peuple sahraoui qui lutte pour son indépendance.

    Ce vendredi, le ministère algérien a réagi vigoureusement à une nouvelle attaque marocaine qui vise directement l’unité de l’Algérie. Un précédent grave et dangereux de la part du voisin de l’Ouest qui désormais ne cache plus ses intentions belliqueuses.

    L’Algérie, par la voix du département de Ramtane Lamamra, a condamné une « une dérive particulièrement dangereuse » du Maroc qui a affiché publiquement et explicitement un prétendu « droit à l’autodétermination du peuple kabyle ».

    « La représentation diplomatique marocaine à New York a fait distribuer à tous les pays membres du Mouvement des Non-Alignés une note officielle dont le contenu consacre formellement l’engagement du Royaume du Maroc dans une campagne hostile à l’Algérie, à travers un soutien public et explicite à un prétendu +droit à l’autodétermination du peuple kabyle+ qui, selon ladite note, subirait +la plus longue occupation étrangère+ », a dénoncé le ministère des Affaires étrangères et de la communauté algérienne à l’étranger.

    Pour le département de Ramtane Lamamra, cette « double assertion vaut reconnaissance de culpabilité en ce qui concerne le soutien marocain multiforme actuellement accordé à un groupe terroriste connu, comme cela a été le cas du soutien aux groupes terroristes qui ont ensanglanté l’Algérie durant la +décennie noire+. »

    Sans le nommer, le ministère des Affaires étrangères parle du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK), qui a été déclaré « organisation terroriste » en Algérie.

    L’Algérie qualifie cette « communication diplomatique marocaine » d’ « aventuriste », d’ « irresponsable » et de « manipulatrice ». « Elle relève d’une tentative à courte vue, simpliste et vaine, destinée à cultiver un amalgame outrancier entre une question de décolonisation dûment reconnue comme telle par la communauté internationale et ce qui n’est qu’un complot dirigé contre l’unité de la nation algérienne », ajoute le ministère des Affaires étrangères.

    Cette question de décolonisation concerne bien sûr le Sahara occidental occupé par les troupes marocaines.

    « Cette même communication heurte frontalement les principes et les accords qui structurent et inspirent les relations algéro-marocaines. Elle constitue une violation flagrante du droit international et de l’Acte Constitutif de l’Union Africaine », assène le ministère des Affaires étrangères.

    Souveraine et indivisible, l’Algérie qui dénonce un acte diplomatique « douteux commis par un ambassadeur » affirme être en « droit d’attendre une clarification de la position définitive du Royaume du Maroc sur cet incident d’une gravité extrême ».

    TSA

  • #2
    Sans le nommer, le ministère des Affaires étrangères parle du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK), qui a été déclaré « organisation terroriste » en Algérie.
    Le mafieux Ramtane Lamamra fait lui-même partie d'un régime nationaliste arabe qui a longtemps nié l'identité berbère de l'Algérie en présentant l'Algérie comme un "pays arabe" et le peuple algérien comme un "peuple arabe" tout en réprimant à de nombreuses reprises la Kabylie notamment en 2001 avec le massacre de plus de 100 jeunes kabyles par le régime criminel du mafieux Bouteflika, mais ce mafieux a ensuite l'audace de s'étonner de l'émergence d'un mouvement berbériste en Kabylie?

    Le minable mafieux Lamamra et ses acolytes du cartel mafieux ANP/FLN sont directement responsables de la création du MAK. Au lieu de reconnaître leurs graves erreurs et leurs graves crimes contre la Kabylie en particulier et les Berbères en général, les mafieux du cartel ANP/FLN persistent dans leur nationalisme arabe et leur diabolisation de la Kabylie pour diviser les Algériens et consolider leur pouvoir y compris en interdisant le drapeau berbère et en lançant des accusations mensongères de terrorisme contre le MAK. Des Algériennes et des Algériens ont littéralement été arrêtés et emprisonnés pour avoir simplement brandi le drapeau berbère. Par exemple, la militante kabyle Samira Messouci est une brave femme algérienne qui milite pour une Algérie démocratique et qui n'est absolument pas "séparatiste" mais elle a été emprisonnée pendant 6 mois pour avoir brandi le drapeau berbère (voir vidéo).

    Commentaire


    • #3
      Le mafieux Ramtane Lamamra fait lui-même partie d'un régime nationaliste arabe qui a longtemps nié l'identité berbère de l'Algérie en présentant l'Algérie comme un "pays arabe" et le peuple algérien comme un "peuple arabe"
      Il faut arrêter avec ce genre de raccourcis qui ne mènent nulle part. On a déjà expliqué la différence entre ceux qui se considèrent comme Arabes ethniquement parlant, et ceux qui revendiquent l'appartenance à l'aire civilisationnelle arabo-musulmane parce que la langue arabe y est utilisée pour une raison ou une autre.
      Dire que Lamamra a renié la berbérité de l'Algérie, juste parce qu'il fait partie du deuxième groupe est tout simplement faux. Je suis désolé de le répéter, même si je n'ai aucune sympathie particulière pour ce monsieur...

      Commentaire


      • #4
        On a déjà expliqué la différence entre ceux qui se considèrent comme Arabes ethniquement parlant, et ceux qui revendiquent l'appartenance à l'aire civilisationnelle arabo-musulmane parce que la langue arabe y est utilisée pour une raison ou une autre.

        Justement c'est ce dogme longtemps sacralisé qui est entrain de s’effriter qui dérange ...

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par breton Voir le message
          Il faut arrêter avec ce genre de raccourcis qui ne mènent nulle part. On a déjà expliqué la différence entre ceux qui se considèrent comme Arabes ethniquement parlant, et ceux qui revendiquent l'appartenance à l'aire civilisationnelle arabo-musulmane parce que la langue arabe y est utilisée pour une raison ou une autre.
          Dire que Lamamra a renié la berbérité de l'Algérie, juste parce qu'il fait partie du deuxième groupe est tout simplement faux. Je suis désolé de le répéter, même si je n'ai aucune sympathie particulière pour ce monsieur...
          Quelle aire civilisationnelle ? Celles de gens qui expriment une frustration de ne pas être des ramasseurs de crotte de dromadaire ? Ce sont les bèrbères qui ont conquis l'Espagne, et une grande partie de l'âge d'or de L'Islam est le fait des bèrbères. La langue a évolué, comme évoluent toutes les langues, mais moi qui ne suis pas allé à l'école algérienne, je parle et comprend une langue algérienne, marocaine, et j'ai des difficultés pour comprendre les tunisiens. Quand un Saoudien, ou un Syrien me parle, je suis largué à 80%. Pourquoi avoir honte de dire simplement que nous ne sommes pas des Arabes, mais des africains du nord, et que nous partageons bien plus de bagage génétique avec un sénégalais qu'avec un saoudien ou un irakien ?
          1- l'Agérie ne parle pas arabe, mais une langue algérienne qui connait des variations locales, et idem pour le bèrbère.
          2- Nous ne sommes pas des Arabes (peuple asiatique) mais des Africains du nord .
          3- Notre systeme civilisationnel est totalement différent de celui des peuples arabes, notamment en raison des apports bien plus denses et nombreux que d'autres peuples non-arabes nous ont légués. ( existe-t-il des vestiges romains en arabie saoudite ou au yémen ?)
          Il est temps de reconnaitre notre "Africanité" qui est bien plus universelle et dense chez nous, qu'une quelconque arabité forcée par la religion et les courants idéologique de la junte qui n'a pas trouvé mieux comme allié que les barbus . Les Indonésiens ne sont pas moins musulmans, et il ne se disent pas arabes.
          Dernière modification par Marcel Piaf, 17 juillet 2021, 10h46.
          Aucun parti pris, je vis chez maman la France, m’y sens très bien, ne suis ni one two triste, ni 3ach el’ malik, ni allons zenfants. Patriote de nulle part, citoyen du monde.

          Commentaire


          • #6
            Envoyé par infinite1 Voir le message

            Justement c'est ce dogme longtemps sacralisé qui est entrain de s’effriter qui dérange ...
            Cest plutôt les berbèristes makistes qui pronnent la liberté et la démocratie mais au final ne sont que de biseurs de main.

            Commentaire


            • #7
              Grave dérive de la diplomatie marocaine : Alger avertit sèchement Rabat


              La tension est très vive entre Alger et Rabat. Dans le pays, les officiels font état d’une nouvelle implication du Makhzen dans un jeu dangereux qui se mène contre l’Algérie, ce qui a d’ailleurs fait l’objet d’un texte sévère publié hier par le ministère des Affaires étrangères qui met en garde le Maroc contre « cette nouvelle dérive ».
              Abla Chérif - Alger (Le Soir) - Rabat est officiellement accusé de mener une action «dangereuse», visant à « soutenir un prétendu droit à l’autodétermination du peuple kabyle», peut-on ainsi lire dans un communiqué publié hier en fin de journée par le département de Ramtane Lamamra. La même source fait savoir que «la représentation diplomatique marocaine à New York a fait distribuer à tous les pays membres du mouvement des Non-Alignés une note officielle, dont le contenu consacre formellement l’engagement du royaume du Maroc dans une campagne hostile à l’Algérie, à travers un soutien public et explicite à un prétendu droit à l’autodétermination du peuple kabyle qui, selon ladite note, subirait «la plus longue occupation étrangère».
              Le ministère algérien des Affaires étrangères y voit un soutien direct au MAK ( Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie), récemment classé organisation terroriste par l’Algérie. «Cette double assertion, poursuit le communiqué, vaut reconnaissance de culpabilité en ce qui concerne le soutien marocain multiforme, actuellement accordé à un groupe terroriste connu, comme cela a été le cas du soutien aux groupes terroristes qui ont ensanglanté l’Algérie durant la décennie noire.»
              Il qualifie la communication diplomatique marocaine «d’aventuriste, irresponsable et manipulatrice. Elle relève d’une tentative à courte vue, simpliste et vaine, destinée à cultiver un amalgame outrancier entre une question de décolonisation dûment reconnue comme telle par la communauté internationale et ce qui n’est qu’un complot dirigé contre l’unité de la Nation algérienne». En termes diplomatiques, Alger signifie à Rabat qu’il entretient sciemment une confusion entre le dossier du Sahara Occidental et une prétendue affaire liée à la Kabylie. La provocation marocaine s’est déroulée les 13 et 14 juillet derniers. Selon les informations en cours, Omar Hilal, représentant permanent du Maroc aux Nations-Unies, a réagi aux propos de Ramtane Lamamra en faveur de l’indépendance du Sahara Occidental, en exhibant une carte de la Kabylie et en faisant état de la «volonté de sa population d’acquérir son indépendance».
              Le ministère algérien des Affaires étrangères va très loin dans son communiqué. Alger considère, en effet, que la provocation marocaine «heurte frontalement les principes et les accords qui structurent et inspirent les relations algéro-marocaines et constitue une violation flagrante du droit international et de l’acte constitutif de l’Union africaine. L’Algérie condamne énergiquement cette dérive particulièrement dangereuse, y compris pour le royaume du Maroc lui-même dans ses frontières internationalement reconnues». «Dans la situation ainsi créée par un acte diplomatique douteux commis par un ambassadeur, l’Algérie, République souveraine et indivisible, est en droit d’attendre une clarification de la position définitive du royaume du Maroc sur cet incident d’une gravité extrême.»
              A. C.
              Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d'autre.
              (Paul Eluard)

              Commentaire


              • #8
                Grave dérive de la diplomatie marocaine : Alger avertit sèchement Rabat
                LA seule dérive qui existe,
                C'est celle opéré de depuis 50 par la junte algérienne à vouloir amputer une territoire acquis contre l'ex colonisateur.
                En abritant et en manipulant une milice armée.

                Ne soyez point offusqué de la réponse du berger à la bergère sur un thème favori pébliscité depuis plus de 50 par le régime algérien.

                Sauf,
                Que le Maroc n'abrite point une armée et une antenne,....a ses fins là.
                Dernière modification par manneke, 17 juillet 2021, 12h06.

                Commentaire


                • #9
                  Au lieu de se concentrer sur la pandémie qui est entrain de faire des ravages , des politicards débiles ne trouvent pas mieux que de nous ressortir encore et au mauvais moment un sujet qui a été abordé maintes et maintes fois
                  Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d'autre.
                  (Paul Eluard)

                  Commentaire


                  • #10
                    Grave dérive de la diplomatie marocaine : Alger avertit sèchement Rabat
                    Avertis 3la rou7ak...

                    Le droit international et que le droit international...

                    Commentaire


                    • #11
                      «la représentation diplomatique marocaine à New York a fait distribuer à tous les pays membres du mouvement des Non-Alignés une note officielle, dont le contenu consacre formellement l’engagement du royaume du Maroc dans une campagne hostile à l’Algérie, à travers un soutien public et explicite à un prétendu droit à l’autodétermination du peuple kabyle qui, selon ladite note, subirait «la plus longue occupation étrangère».
                      Excellent, c'est donc officiel et un changement assumé de la diplomatie marocaine.

                      Le ministère algérien des Affaires étrangères va très loin dans son communiqué. Alger considère, en effet, que la provocation marocaine «heurte frontalement les principes et les accords qui structurent et inspirent les relations algéro-marocaines et constitue une violation flagrante du droit international et de l’acte constitutif de l’Union africaine.

                      L’Algérie condamne énergiquement cette dérive particulièrement dangereuse, y compris pour le royaume du Maroc lui-même dans ses frontières internationalement reconnues». «Dans la situation ainsi créée par un acte diplomatique douteux commis par un ambassadeur, l’Algérie, République souveraine et indivisible, est en droit d’attendre une clarification de la position définitive du royaume du Maroc sur cet incident d’une gravité extrême.»
                      On s'en tape, lli fjehdek dirou...

                      Vas pleurer a l'ONU pour leur expliquer que tu es contre l'autodetermination du peuple Kabyle. Ils vont rigoler un bon coup eux aussi...

                      Pour les clairifications, on a un backlog de 45 ans de clarifications qu'on attend de l'algerie. Commençons par la question la plus évidente : pourquoi l'Algerie reconnait-elle la RASD qui n'est pas reconnue par l'ONU et pourquoi l'arme-t-elle pour tuer des marocains amazigh pour créer une république arabe sur terre amazigh?

                      Je conseille à Ramtane de respirer un bon coup, ce n'est que le début...
                      Dernière modification par ayoub7, 17 juillet 2021, 13h19.

                      Commentaire


                      • #12
                        La risée de la diplomatie algérienne atteint l'ONU. En réponse à la diplomatie marocaine aux Nation Unies qui soutien l'autodétermination du peuple kabyle, le ministre sulfureux algérien de la vieille flotte des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra le fils du Kaid, a accouché du communiqué suivant, où le MAK est désigné comme « groupe terroriste connu »
                        Voici le communiqué intégral:
                        « La représentation diplomatique marocaine à New York a fait distribuer à tous les pays membres du Mouvement des Non-Alignés une note officielle dont le contenu consacre formellement l’engagement du Royaume du Maroc dans une campagne hostile à l’Algérie, à travers un soutien public et explicite à un prétendu "droit à l’autodétermination du peuple kabyle" qui, selon ladite note, subirait "la plus longue occupation étrangère". Cette double assertion vaut reconnaissance de culpabilité en ce qui concerne le soutien marocain multiforme actuellement accordé à un groupe terroriste connu, comme cela a été le cas du soutien aux groupes terroristes qui ont ensanglanté l’Algérie durant la "décennie noire".»
                        Source: APS
                        N.B.: Nekk ghilegh ddunit tekkfa, ur d-iggri wayen ar'a ssirmegh; nekk ghilegh ur d-iqqim kra, zigh mazal-iyi ad dṣegh! (A.M.)
                        "La chose la plus importante qu'on doit emporter au combat, c'est la raison d'y aller."

                        Commentaire


                        • #13
                          C'est le régime despote militaro-fln qui a sévi en Algérie depuis son indépendance qui a fait le MAK. Ce sont bien des des salopards comme ce Lamamra qui ont fait que parmi les Kabyles et bientôt d'autres régions, il y a de plus en plus de gens qui ne veulent plus de cette Algérie des tyrans.
                          Perso, je les comprends les gens du MAK et je respecte leurs choix. Il est vrai que j'étais d'accord avec le MAK autonomiste, moins avec le sécessionniste.
                          L'Algérien a besoin d'une grande décentralisation des pouvoirs. Les Algériens ont marre de ces walis nommé par un type à Alger ou d'un petit militaire nommé commandant de région venir imposer le fonctionnement choisi par une officine des Tagarins.
                          Dans cette histoire avec le Maroc, il est évident que le makhzene tente un amalgame douteux en instrumentalisant le MAK et les Kabyles. Il est évident que les Kabyles qui se méfient du régime algérien ne vont pas se fier à pire: un makhzene des plus tordus des états arabes, un makhzene qui tyrannise ses propres berbères,
                          Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                          Commentaire


                          • #14
                            Hben
                            où le MAK est désigné comme « groupe terroriste connu »
                            oui, le MAK comme Rachad ont été désignés officiellement comme des groupes terroristes par le régime despote depuis 2 ou 3 mois.
                            Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                            Commentaire


                            • #15
                              Elle est grave la provocation marocaine et je ne pense pas que les choses vont en rester là !
                              اكليتو لعسل واقتلتو النحل

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X