Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Sondage: Que représente le MAK?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Sondage: Que représente le MAK?

    Bonjour à toutes et tous,

    Les sondages étant une denrée rarissime dans l'Algérie de toutes les opacités, on ne sait objectivement ce que peut représenter le MAK dans l'échiquier politique algérien. Quelle part de Kabyles adhère au projet du MAK?

    Je vais mettre 3 réponses possibles. une faible minorité, une part importante, une majorité.
    Il n'est pas question ici de discuter des idées du MAK, d'être pour ou d'être contre, mais seulement de nous dire combien, selon vous, de monde ce mouvement attire.
    42
    Faible minorité
    85,71%
    36
    Part importante
    9,52%
    4
    Majorité
    4,76%
    2
    Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

  • #2
    Le MAK est avant tout un agitateur de loin, qui n'a jamais pris la peine de consulter ou même de prendre le pouls des kabyles pour se faire une idée réelle du sentiment prévalant sur place. Petit à petit, il a été non seulement récupéré par x ou y qui y voyait un intérêt peu avouable, mais aussi noyauté par les services dz. Aujourd'hui, il est un peu dans la position du punching ball, au point qu'on n'hésite pas à trafiquer dans les tickets gagnants de courses de chevaux et dieu sait quoi encore !

    Ce qui est certain, c'est qu'il est largement minoritaire en terre kabyle et le restera.
    Kindness is the only language that the deaf can hear and the blind can see - Mark Twain

    Commentaire


    • #3
      merci, Scootie...

      J'invite le plus de monde, surtout les Kabyles à répondre au sondage.


      Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

      Commentaire


      • #4
        D'après mes amis kabyles, le MAK représente une minorité en Kayblie

        Avec le Hirak, où le sentiment national s'est renforcé, le MAK s'est affaibli

        Mais à cause du blocage politique et l’absence de changement, beaucoup de jeunes kabyles peuvent adhérer à ce mouvement séparatiste

        En finalité, c'est le pouvoir qui nourrit le MAK !
        Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)

        Commentaire


        • #5

          Je pense que le MAK est davantage implanté parmi la diaspora kabyle de France.
          Je n'ai aucune assurance mais seulement une impression de faible minorité en Algérie.

          Difficile de savoir avec certitude les idées politiques dominantes de Kabylie.
          Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

          Commentaire


          • #6
            Le mak est née bien aprés de la repression du printemps berbere ou a la demande de la reconnaissance de l'amazighite de notre histoire lehlalef ont repondut avec la matraque et les assasinats deguisés, le temps passé il a fallut le roublar boutef (par tactique ) pour desamorçer la bombe de l'implosion de la société, reste que le mak a végété depuis sans aucune aura.
            avec le hirak lehlalef au pouvoir reprennent leurs methodes diviser pour mieux regner et c'est ainsi que comme le feu couve le maroc a eut l'idée de souffler dans les braises.

            Commentaire


            • #7
              Le mak exprime son hostilité contre l 'Islam est l'Arabe ..mesurer ces deux facteur donne son étendu en kabylie

              Commentaire


              • #8
                Insignifiant, mais très visible et présent médiatiquement, notamment grâce à la diaspora en France comme tu dis.

                Les Kabyles de ma famille sont hostiles au MAK et considèrent Ferhat M'henni comme un traitre, qui aurait du s'en tenir à la chanson. Ils sont très attachés à l'idée d'une Algérie "une et indivisible", ce qu'il faut savoir, c'est que la guerre contre la colonisation française a été très meurtrière en Kabylie et les habitants n'ont pas oublié le combat de leur parents/grands-parents, qui se sont battus pour toute l'Algérie et non pas un territoire seulement, sans oublier la lutte anti-terroriste dans les années '90, l'armée toute seule n'aurait jamais réussi sans l'apport des groupes d'auto-défense et une grande partie de cette lutte a eu lieu dans les massifs de Kabylie, tout ça, ça crée des liens forcément.

                Les Kabyles sont partout également et ne sont pas cantonnés à une seule zone géographique, ce qui rend invraisemblable toute idée d'indépendance/autonomie. Alger, la capitale et ville la plus peuplée d'Algérie, est quasiment à moitié Kabyle (au moins 40 % de la population). Les gens sont également conscients de la non-viabilité économique de la région, c'est une région très pauvre, une réalité avant même l’arrivée des Ottomans et ne peut nourrir sa très grande population, d’où l'immigration ancestrale vers des contrées/ villes plus prospères.

                Cela étant, aucune personne sérieuse ne peut donner du crédit aux délires du pouvoir, qui veulent nous faire croire que le MAK est un "groupe terroriste", ce mouvement représente aujourd’hui la frange radicale du berbérisme, mais il a toujours été pacifique, il n'y a aucune raison de prendre les armes aujourd’hui, alors que la reconnaissance officielle de la culture Berbère a fait un bond immense et n'a jamais été aussi étendue et avancée depuis indépendance. L'occasion pour une lutte armée était plus propice, quand la gendarmerie s'était retirée de la Kabylie et qu'il y avait un grand vide sécuritaire.

                Réprimer le mouvement est par contre, un jeu dangereux et extrêmement contre-productif , ça risque de rendre le mouvement plus populaire et d’être exploité par nos ennemis (Maroc, Israël..) et ils se sont pas privés.
                Dernière modification par Galaad, 19 juillet 2021, 19h16.

                Commentaire


                • #9
                  Si le MAK était populaire en Kabylie ,on aurait du voir des centaines de milliers de personnes sortir exprimer leur joie après la sortie marocaine en faveur du mouvement ,or il n'en fut rien et n'est pas feu Ait Ahmed qui veut ,capable de mobiliser un million d'hommes par un simple appel .
                  le MAK est la partie radicalisée du mouvement berbériste traditionnel qui a perdu pratiquement de sa raison d'être depuis que la dimension amazighe a été constitutionalisée , ce fut le coup de génie de bouteflika et quelque part, cet homme a sauvé l'Algérie .

                  la tolérance du MAK ne tient qu'a l' " affection" que portent encore les kabyles pour Ferhat M'henni ,l'artiste et le militant pour la démocratie et la dimension berbère , cette tolérance est d'autant plus facile à assumer du fait que le MAK est un mouvement pacifiste .
                  quoi qu'il en soit , en kabylie ,les gens sont assez politisés pour savoir que cette revendication est autant une impasse politique et géographique qu'un non sens vis à vis de l'histoire ,la kabylie a de tout temps et depuis des siècles été connecté humainement et comme par un cordon ombilical au constantinois et à l'Algérois et par delà à l'Algérie tout entière .

                  reste alors une partie ultra ultra minoritaire de la diaspora récente ( années 90 et 2000 ) en France et un peu au canada ,en rupture affective et identitaire avec leur pays d'origine et qui forment le gros des supporters effectifs du MAK , quelques centaines parfois qui se donnent rdv place de la république pour sortir les drapeaux .

                  évidemment, pas besoin de signifier que le plus gros investisseur dans le MAK est le régime et ses services .
                  Dernière modification par xenon, 19 juillet 2021, 20h07.
                  ارحم من في الارض يرحمك من في السماء
                  On se fatigue de voir la bêtise triompher sans combat.(Albert Camus)

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par Scootie Voir le message
                    Le MAK est avant tout un agitateur de loin, qui n'a jamais pris la peine de consulter ou même de prendre le pouls des kabyles pour se faire une idée réelle du sentiment prévalant sur place. Petit à petit, il a été non seulement récupéré par x ou y qui y voyait un intérêt peu avouable, mais aussi noyauté par les services dz. Aujourd'hui, il est un peu dans la position du punching ball, au point qu'on n'hésite pas à trafiquer dans les tickets gagnants de courses de chevaux et dieu sait quoi encore !
                    .
                    Assez bien résumé. le MAK aurait plus emporté plus d'adhésion s'il n'avait pas été noyauté par quelques parasites. Le projet de base était intéressant, la suite fut ponctuée de nombreuses péripéties rocambolesques qui ont fait fuir la plupart des militants sincères. Les mauvais choix de représentants et de personnalités ont fait capoté le projet. Ferhat Mehenni est sincère mais très mal entouré, c'est dommage car l'idée d'autonomie était bonne, la suite le fut beaucoup moins car cela créait une division que la majorité ne voulait pas. Le MAK est donc devenu effectivement un punching ball facile à frapper puisqu'il n'a plus sa base militante pour défendre ses idées et son pacifisme. Donc les circonvolutions diplomatiques ne sont qu'un écran de fumée pour masquer les vrais problèmes de la Kabylie comme du reste de l'Algérie.
                    Dernière modification par zwina, 19 juillet 2021, 20h38.
                    Les libertés ne se donnent pas, elles se prennent

                    Commentaire


                    • #11
                      Le mak exprime son hostilité contre l 'Islam est l'Arabe ..mesurer ces deux facteur donne son étendu en kabylie

                      Entre-autres (et s'est tout à son honneur) mais pas seulement, le rejet du pouvoir centrale est de plus en plus un constat de faits. Si à une certaine époque le régime arrive a se maintenir dans les régions Kabylophones par l'achat de supplétifs KDS, à présent ce n'est plus le cas, cette option s’avère vaine.

                      Inutile de se fier au sondage, le rejets des dernières élections en tout genres sont la preuve s'il en ait besoin que la Kabylie aspire plus que jamais à prendre son destin en mains...

                      Tout subterfuge, n'est que tentative illusoire de masquer une réalité amère en désespoir de cause pour les tenants du statut quo ...
                      Dernière modification par infinite1, 19 juillet 2021, 20h49.

                      Commentaire


                      • #12
                        Le MAK est le produit de fabrication d'une minorité
                        dz(0000/1111)dz

                        Commentaire


                        • #13
                          Il est certain que la majorite des Kabyles aspirent a rester Algerien et meme Maghrebins mais avec le comportement de ce regime, l'avenir de l'Algerie me parait de plus en plus incertain.
                          Si la vie n'est pas une partie de plaisir, l'alternative est pire.

                          Commentaire


                          • #14
                            Le MAK est le produit de fabrication d'une minorité

                            Comme la poignée de radicaux indépendantistes en 1954 ...

                            Commentaire


                            • #15
                              Ce mouvement aurait du se tenir au projet de large autonomie et ouvrer pour un fédéralisme à l'échelle algérienne et après à l'échelle nord-africaine.

                              Actuellement, c'est la seule solution pragmatique et viable pour les Berbères.





                              ماغارك لخبار اشو اتوقيعن ذي اريف نغ ثلديذ أقموش كان\وها ؟

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X