Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le Plan Turc de sortie des affrontements en Lybie

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le Plan Turc de sortie des affrontements en Lybie

    La Turquie élabore un plan de paix pour la Libye

    LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 08.04.11 | 09h57 • Mis à jour le 08.04.11 | 15h04

    La Turquie est en train d'élaborer un plan pour mettre un terme à la guerre en Libye par le biais d'un cessez-le-feu et d'un retrait des forces de Mouammar Kadhafi de certaines villes, a déclaré jeudi le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan. Les autorités turques ont eu des entretiens cette semaine avec des émissaires du régime libyen et des représentants de l'insurrection. "Nous travaillons sur les détails de cette feuille de route", a déclaré Recep Tayyip Erdogan au cours d'une conférence de presse.

    Il a demandé aux troupes fidèles au colonel Mouammar Kadhafi de se retirer des villes rebelles qu'elles assiègent, dans une allocution télévisée. "Un cessez-le-feu véritable doit être mis en place immédiatement et les unités militaires de Kadhafi doivent lever le siège de certaines villes, et se retirer", a-t-il déclaré. Il n'a pas précisé quelles villes étaient concernées par cette demande. M. Erdogan a également demandé la mise en place d'"espaces humanitaires sûrs" pour apporter de l'aide au peuple libyen.

    UN PLAN SOUMIS À L'ONU, L'UE, L'UA ET LA LIGUE ARABE

    Le premier ministre turc a aussi demandé le lancement immédiat d'un processus politique pour satisfaire aux revendications du peuple libyen. "Un processus de vaste transformation démocratique qui prenne en compte les intérêts légitimes du peuple libyen doit commencer immédiatement", avec pour objectif des "élections libres", a-t-il déclaré.

    Les détails de ce plan de paix seront soumis aux organisations internationales, ONU, Union européenne, Union africaine et Ligue arabe et rendus publics avant la réunion, prévue la semaine prochaine au Qatar, du groupe de contact international chargé d'élaborer une solution politique à la crise libyenne, a précisé le chef du gouvernement turc. Le ministre turc des affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, a eu lundi un entretien à Ankara avec le vice-ministre libyen des affaires étrangères, Abdelati Laabidi. Il s'est également entretenu par téléphone avec des membres du Conseil national de transition (CNT), qui représente l'insurrection armée à Benghazi, a-t-il expliqué ces derniers jours.

  • #2
    Il aurait dû ajouter "retrait de Kadhafi aprés 42 ans de pouvoir" pour que sa feuille de route soit crédible.
    Pas à la tique ..

    Commentaire


    • #3
      salam

      si seulement les libyens arrêtent de se tuer pour enfin parler!!!

      et de toute façon kadhafi est fini!!!

      Commentaire


      • #4
        Bel Court..

        Vu la situation...il faut être sage , réaliste ..cette guerre va pas durer des mois quand même ?

        d'abord arrêt du feu et sauvegarde de l'Unité Lybienne , pression des nombreux Etats OUA anti intervention pour faire changer le systeme Kadahfi , pour garantir l'apres cessez le feu


        L'Union Africaine doit revenir en force dans cette affaire pour eviter plus de victimes . Y a du monde dans l'UA et celle ci sera soutenue par le Bresil mais aussi par l'Inde , La Chine ( 2 pays qui ont aussi des intérêts en Lybie, des connexions financières et qui y comptaient plein d'emigrés ) ainsi que Turquie, et même quelques Etats Européens .

        Le but n'est pas d'aider le pouvoir Kadahfi , de le laisser tel qu'il est mais trouver une voie de reglement, d'apaisement, de sortie de guerre profitable à tous.
        Dernière modification par Sioux foughali, 08 avril 2011, 17h40.

        Commentaire


        • #5
          Il aurait dû ajouter "retrait de Kadhafi aprés 42 ans de pouvoir" pour que sa feuille de route soit crédible.
          Faut voir la vérité en face, kadhafi a quasiment gagné la guerre, autant le laisser finir sa période de règne, d'autant plus que les USA ça ne les dérangent pas trop, ils ont stopper leurs frappes et essaient même de trouver une solution, donc le jeu est fait...

          Pour ce qui est des ex-militaires libiens, ils n'ont qu'à se retirer en egypte, comme leurs ancêtres, et se mettre sous autorité du nouveau pharaon égyptien, en attendant une guerre contre les fils d'israël...

          Les révolutions arabes sont du passés, elles ont avortés dans les dunes de sable libiens, je l'avais dit dès le début de cette révolte !

          Commentaire


          • #6
            tiens les ottomans sont travaillés par la nostalgie.....ils veulent retourner .....

            Commentaire


            • #7
              C'est le seul plan de valable que j'ai eu à lire.

              L'éviction de Kaddafi, c'est l'affaire des Lybiens.
              Par les urnes et démocratiquement, ils pourraient l'évincer s'ils le désirent.

              Le problème est comment appliquer ce plan ...
              Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

              Commentaire


              • #8
                l'apres kadafi est dedans?

                Commentaire


                • #9
                  kadhafi n'est plus un problème pour personne, le vrai danger c'est l'islamisme radical qui semble vouloir s'implanter. c'est ça maintenant le danger. on peut vivre avec kadhafi, on l'a bien fait depuis 42 ans, mais le terrorisme et l'islamisme radical... hum !

                  Commentaire


                  • #10
                    A quel point c'est avéré cet islamisme ? ...Ne serait-il pas qu'un épouvantail qu'utilsent tous les regimes arabes pour se perpétuer ?
                    Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                    Commentaire


                    • #11
                      Peu importe, de toute façon le système démocratique est un mode de gouvernance occidental, il n'a jamais été un modèle de gestion étatique par chez nous, donc voilà, on peut s'en passer pour le moment et pour quelques siècles encore... Il faut à tout prix bloquer l'islamisme ou le danger terroriste à nos portes ! C'est ça qui est vital pour nous !

                      Commentaire


                      • #12
                        Tu vois ça d'un point de vue algérien. Tu voudrais que les Lybiens restent sages pour ne pas déranger l'Algérie.
                        Ce n'est pas ainsi que les choses se font. Chacun cherche ses intérets comme il peut.
                        Je ne suis pas d'accord non plus pour dire que les arabes sont des sous hommes et qu'ils ne doivent pas aspirer à la démocratie.
                        Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                        Commentaire


                        • #13
                          La démocratie n'est pas vitale, ni necessaire au bien être du peuple, d'ailleurs moi même ne l'ai presque jamais utilisé, c'est la preuve qu'elle est pas si vitale que ça, aujourd'hui même dans les pays occidentaux les gens ne vont plus voter, ils ont rien à faire de la politique et de toute façon les politicards n'en font qu'à leur tête ou selon ce que leurs disent les technocrates chargés de la bonne gestion administrative de l'état ou des régions, donc voilà les limites sont vites atteintes donc rien n'est vraiment vital à part l'agriculture, l'éducation, le commerce intérieur et extérieur, la diplomatie, la fiscalité. A part ces point vitaux, un état peu se passer de tout le reste, et notamment de la démocratie...

                          Commentaire


                          • #14
                            La démocratie n'est pas seulement affaire d'élection. C'est aussi état de droit, de libertés...
                            Pourquoi accepter de vivre sous la dictature quand on peut s'auto déterminer en choisissant soi-même ses représentants, leur demander des comptes, les sanctionner ou les reprendre.?
                            Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                            Commentaire


                            • #15
                              Ce plan est valable avec un statut de citoyen, dans la grece antique il n'y avait que très peu de citoyens, en réalité dans la grande masse était des esclaves, chargés de travailler les champs et faire vivre leurs maîtres, aussi on a qu'à replonger dans ce système, la citoyenneté reviendrait qu'à quelques personnes, le reste étant des sortes de citoyens de seconde zone, sans droits ni libertés, travail, métro, boulot ! d'ailleurs je me demande si la démocratie n'est pas la super-mega supercherie de tous les temps ! Que ce soit le prolétariat qui fait sa dictature ou une nomenklatura, finalement c'est la même chose non ?

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X