Annonce

Réduire
Aucune annonce.

L'utilité de la poésie

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #61
    Tout ce qui est romantique suscite l'imagination et le rêve. Le poète est un rêveur. Il vit dans son monde.
    Justement Fatum,
    Le poète ne se soucie guère de ce que peut penser le lecteur, qu'il compatisse ou qu'il haïsse cela ne le touche point
    C'est que l'écrit qu'il produit ne lui est pas destiné, c'est avant tout, une libération de ses sentiments, une recherche de soi qui s'en moque de n'importe commentaire quel qu'il soit.

    Commentaire


    • #62
      Pandore

      Le poète ne se soucie guère de ce que peut penser le lecteur, qu'il compatisse ou qu'il haïsse cela ne le touche point
      C'est que l'écrit qu'il produit ne leur est pas destiné, c'est avant tout, une libération de ces sentiments, une recherche de soi qui s'en moque de n'importe commentaire quel qu'il soit.
      enfin une qui comprend la différence oufff

      merci beaucoup, heureusement t'es la
      Oo >-- Divinement Maudit et Diaboliquement vivant --< oO
      **ALGERIA**
      ~ me ~

      Commentaire


      • #63
        En exemple de ces poèmes "guerriers" que tu aimes ? Ils sont sans rime ?
        Avec et sans rime...
        J'aime bien Marina, la Russe, c'est ma préférée. Sa poésie, c'est la bataille contre le totalitarisme et pour la liberté.
        Je préfère, dans la poésie arabe classique, les poèmes du dénigrement à ceux du lechage de bottes héhéhé
        Dernière modification par Bachi, 23 mai 2010, 18h56.
        Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

        Commentaire


        • #64
          Bonjour Pandore

          Je suis d'accord. Le poète nous transmet ses émotions, ses états d'âmes. Mais, il faut reconnaître qu'il vit dans sa sphère un peu détaché de la réalité.

          Commentaire


          • #65
            aya un exemple pour finir avec les extrapolations utilitaristes

            Perso je réponds au travers un des meilleurs poèmes d'un Grand :

            Mahmoud Darwish :

            محمود درويش- أيها المارون بين الكلمات العابرة




            ../..
            “La vérité est rarement enterrée, elle est juste embusquée derrière des voiles de pudeur, de douleur, ou d’indifférence; encore faut-il que l’on désire passionnément écarter ces voiles” Amin Maalouf

            Commentaire


            • #66
              Not huwa

              C'est que lam3na qlil men yfhamha
              La preuve...

              Commentaire


              • #67
                @Bachi

                Je préfère, dans la poésie arabe classique, les poèmes du dénigrement à ceux du lechage de bottes héhéhé
                Hahahahaha ... pareil pour moi.

                NB : Le dénigrement c'est le hijâ (satire), et le lêchage de bottes c'est le madîh.
                "L'armée ne doit être que le bras de la nation, jamais sa tête" [Pio Baroja, L'apprenti conspirateur, 1913]

                Commentaire


                • #68
                  Pourquoi est-on plus poète quand on on est amoureux ?
                  Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                  Commentaire


                  • #69
                    J'ai l'impression qu'on glisse vers la poésie version prose... Qu'il y est ou pas rime, les amoureux du beau verbe apprécient.
                    Pour les genres, je crois que l'âge joue un peu : à 18 ans on est porté sur les poésies à caractère sentimental, plus tard on s'oriente vers les genres philosophiques.
                    Pour ma part, j'aime bien la poésie soufie y compris dans son versant guerrier (je fais allusion au poète combattant Mohammed Belkhir, 1822-1885)
                    Le sage souffre dans le bonheur du savoir... L’ignorant exulte dans les délices de l’ignorance

                    Commentaire


                    • #70
                      Mais, il faut reconnaître qu'il vit dans sphère un peu détaché de la réalité.
                      Mais bien sûr qu'il est, et c'est peut-être cela qui l'incite à réfléchir avant tout sur cette sphère qui l'entoure, sur cet être, cet animal, cette chose qui lui parait utile et dont il n'a perçu l'utilité qu'une fois, lui-même d'elle isolé!

                      Je ne sais pas, rares les moments où je peux me mettre à la place d'un blessé, un rescapé si la dite plaie, n'a pas encore saignée en moi!

                      Commentaire


                      • #71
                        Pourquoi est-on plus poète quand on on est amoureux ?
                        ou/et quand il y a souffrance.

                        ca deborde de l interieur faut que ca sorte et ces emotions sont de l ordre du partage...

                        Commentaire


                        • #72
                          Bachi

                          Tout comme toi, je préfère les poètes qui ne 'mâchent pas leurs mots'. Les "romantiques" ( entre guillemets pour ne pas contrarier balkis ) sont d'un ennui affligeant.

                          Commentaire


                          • #73
                            ou/et quand il y a souffrance.
                            Je suis d'accord.
                            La dépression est une formidable fabrique de poètes. La drogue, aussi...
                            Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                            Commentaire


                            • #74
                              Hahaha
                              Combien c'est vrai Bachi ! Tous les poètes que j'ai connu, ne se séparaient jamais de leur "sebsi" et leur "kertas"

                              Sebsi = pipes
                              Kertass = cornet en papier contenant une du kif.
                              Le sage souffre dans le bonheur du savoir... L’ignorant exulte dans les délices de l’ignorance

                              Commentaire


                              • #75
                                J'aime tout ce qui poètes contemporains français
                                Les poètes contemporains arabes tel que : Nizar Qabbani, Mahmoud Darwich, Ilya abou Madi, Jobran khalili Jobran...
                                Et bien sûr, les poètes des célèbres "moualaqates "

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X