Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les Algériens sont gentils mais fainéants

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Les Algériens sont gentils mais fainéants

    Diplomates et pleins de tact, les Chinois ne disent jamais ce qu’ils pensent de leurs hôtes. «Les Algériens sont gentils mais fainéants. Ils ne travaillent pas.


    C’est la seule réflexion que j’ai pu arracher un jour à un responsable chinois», dit notre accompagnateur. Même situées en Algérie, leurs bases de vie sont des vraies enclaves chinoises où le moindre mètre carré de terre est travaillé. Ils plantent de tout : tomates, poivrons, salade, oignons, pommes de terre. «même s’il doit rentrer définitivement le lendemain en Chine, la veille il continue d’arroser ses plantes», ajoute notre interlocuteur. Sur chantier, aucun algérien n’arrive à tenir leur rythme de travail. Avec leurs cadences infernales, ils usent rapidement hommes et matériels. Quand un Chinois est confronté à un problème, il fait tout pour le régler.

    L’Algérien revient souvent avec un constat d’échec devant le premier obstacle rencontré. Le grand problème, c’est la mentalité algérienne : réfractaire à l’ordre, au travail, à la discipline. Regardez bien les camions, les bulls, les chauffeurs sont algériens. Seuls les cadres sont chinois. Ça marche très bien. Mettez des cadres algériens et le chantier va s’éterniser pendant des années. Dernier exemple, contrairement à son homologue algérien, le chauffeur chinois n’est pas payé quand son véhicule tombe en panne. Alors, il l’entretient et fait tout pour qu’il soit en bon état. Il faut également signaler que les Chinois ont réalisé, pour les besoins de leurs déplacements et de leurs travaux, plusieurs ouvrages d’art à titre gracieux. Comme ce pont qui traverse un oued à Akbou et que notre responsable estime à quelque 800 millions de centimes.
    El Watan

  • #2
    tellement vrai....

    je parle souvent d'un manque criant dans l'éducation des enfants maghrébins .
    pour une maman par ex,il ne suffit pas de remplir le ventre de ses enfants. combien donnent confiance a leurs enfants en les encourageant chaque jour ? au contraire, on va casser,humilier son enfant en cas d'erreur. alors qu'on sait tous que c'est destructeur comme méthode.

    alors que chez les chinois,coréens,japonnais etc c'est naturel d'éduquer son enfant de la sorte.il sera armé pour sa vie futur et ne renoncera jamais.

    Commentaire


    • #3
      Il y a cette anecdote que j'ai lue (ou entendue?) je ne sais plus où, et je me demande même si elle est vraie, mais peu importe, car elle résume un peu la situation.


      Lors d'une altercation entre un Chinois et un Algérien, ces deux phrases sont venues sur leurs bouches :

      Algérien : - Vous les Chinois, on dirait des fourmis. Vous êtes tout petits et vous trimez jour et nuit !

      Chinois : - Et vous les Algériens, on dirait des crocodiles. De grandes gueules et de minuscules pattes...
      كلّ إناءٍ بما فيه يَنضَح

      Commentaire


      • #4
        je pense que pour avoir une vrai idée de comment sont les chinois...faudrait les voir en chine .....c'est comme si tu regarder la coupe du monde , et tu te disais : " les algériens joue vraiment bien au foot "....es que tu dirais la méme chose en regardant un match de championnat algerien genre...tadjnet - relizane ????
        c'est comme ça pour nous aussi, on vois juste une sélection de chinois travailleur , justement envoyé ici par ce qu'ils sont travailleurs ...
        tu tombe je tombe car mane e mane
        après avoir rien fait ...on a souvent le sentiment d'avoir faillie faire ....un sentiment consolateur

        Commentaire


        • #5
          «Les Algériens sont gentils mais fainéants. Ils ne travaillent pas.
          Comme les Français.
          De cette seule phrase, le journaliste ALGERIEN d'el Watan est parti broder, ce qui me fait dire que l'Algérien est gentil, mais geignard. Il ne fait que critiquer.

          Lombardia, je connaissais ta blague sous la forme d'un Anglais aux Français.

          Commentaire


          • #6
            l'algerien c'est comme le crocodile _il a des petites pattes et une grosse gueule !

            Commentaire


            • #7
              Lombardia, je connaissais ta blague sous la forme d'un Anglais aux Français.
              Ah, je me disais bien !
              Finalement, j'en conclus que l'Algérien est universel...
              كلّ إناءٍ بما فيه يَنضَح

              Commentaire


              • #8
                Bonjour ^^

                est ce que cette comparaison est anthropologiquement faisable ? lol

                Commentaire


                • #9
                  Je suis algérien est fier, ma maman n’a pas fait que me remplir le ventre, elle m’a très bien éduqué, et c’est pour ça que vous n’allez pas entendre des BIPS dans mon commentaire ! Et c’est le cas de toutes les mamans algériennes, elles ne sont pas des vaches, elles sont des FAHLATES !!!

                  C’est cette maman algérienne qui a éduqué : Djamila Bouhired, Hassiba Benbouali, Nafissa Hamoud, Colonel Amirouche, Larbi Benmhidi, Didouche Mourade, Zighoud Youcef …

                  Voici une anecdote vraie de chez vrai :

                  Pendant la guerre de libération, une maman algérienne a pris son fils par la main, qui n’avait que 18 ans, et elle a pris toutes ses économies (ces économies étaient pour le mariage de son fils), et elle est allée voir un responsable de l’ALN.
                  Elle lui a dit :
                  Monsieur, tenez cet argent et achetez une arme pour mon fils et prenez-le combattre avec vous !

                  C’est comme ça que la maman algérienne éduque ses enfants !


                  Envoyé par samarkand777
                  Je parle souvent d'un manque criant dans l'éducation des enfants maghrébins. pour une maman par ex, il ne suffit pas de remplir le ventre de ses enfants.
                  Ce que vous venez de dire, monsieur, est insultant est dégradant pour nos mamans !!!

                  Commentaire


                  • #10
                    C'est faux!
                    Dans les années 60 nous avions la réputation d'être courageux et gentil! Donc l'Algérien n'était pas fainéant.
                    La nouvelle génération "bras cassés" est méchante!
                    Toutes les fleurs de l'avenir sont dans les semences d'aujourd'hui.

                    Commentaire


                    • #11
                      ce ne sont pas les mamans algeriennes qui elevent des oisifs ,c'est bouteflika et son regime des subventions qui a fabriquer des hommes avec des bras tres courts.

                      Commentaire


                      • #12
                        Bonjour Mohoo,

                        La paresse en Algérie n'est pas génétique. C'est le socialisme et le système qui a fabriqué des fainéants.

                        L'état providence qui prend tout en charge, sans permettre au citoyen ni de contribuer ni d'espérer améliorer ses conditions de vie en travaillant plus ou mieux, que l'on travaille ou pas c'est pareil.
                        Tout cela a fait rentrer les générations d'après l'indépendance peu à peu dans le sentiment que travailler ne servait à rien, ce n'est pas en travaillant que l'on s'en sort.

                        La valeur du travail devrait être réhabilitée, comme beaucoup de valeurs, elle s'est perdue.

                        Quand on me raconte comment était la vie de mes grands parents en Kabylie, c'était différent, tout le monde a toujours travaillé, hommes, femmes, enfants et même les vieux continuent à travailler tant leur santé le leur permettait.

                        Les premiers migrants africains venus travailler dans les mines et les chantiers en France étaient les algériens (des kabyles, à l'époque on parlait de kabyles et pas encore de maghrébins).

                        Travailler était presque une religion, un bras cassé n'était pas respecté.
                        Aujourd'hui, les valeurs se sont perdues, les gens sont payés à ne rien faire, ils cherchent par tous les moyens à gagner un maximum d'argent en fournissant le minimum d'effort (voire pas d'effort du tout).

                        L'idée que les études ne servent à rien et que le travail ne sert à rien ont largement pris le dessus sur l'idée de gagner sa vie honnêtement à la sueur de son front.

                        Il reste quand même des gens qui travaillent, notamment ceux qui son leur propre patrons, mais il y a quand même toujours cette tentation de tricher de tromper pour gagner toujours plus d'argent même si c'est malhonnête.

                        Le problème est avant tout un problème d'éducation et de valeurs, les valeurs fondamentales, l'honnêteté, le travail, ne sont plus valables pour tout le monde.
                        Dernière modification par Megane, 13 décembre 2015, 17h36.
                        Hope is the little voice you hear whisper "maybe" when it seems the entire world is shouting "no!"

                        Commentaire


                        • #13
                          les chinois a leurs arrivés en Algérie pensaient qu'on travaillaient uniquement le vendredi de midi a 14h . (les rue vides , les cafés fermés ....)
                          "sauvons la liberté , la liberté sauve le reste"

                          Commentaire


                          • #14
                            Bonsoir tout le monde, bonsoir Megane,

                            La paresse en Algérie n'est pas génétique. C'est le socialisme et le système qui a fabriqué des fainéants.
                            ...
                            Aujourd'hui, les valeurs se sont perdues, les gens sont payés à ne rien faire, ils cherchent par tous les moyens à gagner un maximum d'argent en fournissant le minimum d'effort (voire pas d'effort du tout).
                            Exactement, le peuple est à l'image de son gouvernement et de ses responsables. Un pays gouverné par des voleurs et des corrompus ca ne motive pas et ca décourage le plus courageux et travailleur des citoyens.

                            Commentaire


                            • #15
                              quel est ce personnage qui disait que ce qui vient avant le "mais" n'a pas d'importance?
                              La Réalité est la Perception, la Perception est Subjective

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X