Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Lettre d'un pere a son Fils

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Lettre d'un pere a son Fils

    Lettre à mon fils

    Tu viens d’avoir 17 ans et le monde dans lequel tu te prépares à entrer n’est pas des plus accueillants. Je pense qu’il est plutôt angoissant. Dois-je me sentir coupable de l’avoir ainsi laissé à la merci de gens avides d’argent et de pouvoir ? Peut-être. Mais je n’ai pas renoncé à sauver ce qui peut encore l’être. En tout cas, il faut se dépêcher. Sinon, l’humanité, et sans doute la terre entière, ne seront bientôt qu’un souvenir du néant. [.....]

    Lorsque j’étais enfant, j’habitais une rue où tout le monde se connaissait, où de véritables liens existaient, amicaux, solidaires. De nombreux lieux permettaient aux gens de se retrouver, d’être ensemble. Ce qu’une famille vivait, elle le partageait avec toute la rue. Aujourd’hui, rares sont les quartiers où « vivre ensemble » ait encore un sens. [.....]

    Si j’éprouve le besoin de besoin de t’écrire aujourd’hui, c’est que je suis du côté de ton mal-être, de ton incompréhension. Le monde dans lequel nous vivons est insensé. Et nous y cherchons désespérément une miette de sens. [.....]

    Quelle honte vis-à-vis de gens qui ont travaillé souvent toute leur vie et qui deviennent des fardeaux pour une société pour laquelle ils ne sont plus rentables. « Qu’allez-vous faire de moi ? ». Que peut espérer une société qui fait si peu de place à son histoire, à sa mémoire ? Reculer les limites de la mort, oui, mais pourquoi ? Prendre le temps de réfléchir à la condition humaine…cela devient urgent. [.....]

    Silence de la ville…les lieux d’échange disparaissent peu à peu, les lieux de consommation se multiplient. Sommes-nous destinés à devenir les consommateurs soumis et décérébrés des pires œuvres de science-fiction ? Mais, tu sais, toi qui viens d’avoir 17 ans, que le monde sera aussi ce que nous en ferons. Tu n’as jamais été soumis à une autorité que tu ne trouvais pas légitime (cela m’a parfois compliqué la vie !). Tu as gardé de ton enfance le refus de l’injustice, de la souffrance que l’on regarde droit dans les yeux parce qu’on se dit qu’on peut faire quelque chose. Je suis toujours là, à croire qu’on peut encore et toujours se battre pour faire reculer la barbarie moderne. Et je sais que tu es là, rebelle et généreux, à tenter de comprendre, du haut de tes 17 ans, par quel bout prendre ce monde si déroutant. Ton regard d’enfant m’a aidé à grandir. Merci. Bientôt, tu mèneras ta vie d’homme, et j’espère que nos routes se croiseront dans ce combat pour un monde meilleur.

    [Toute la lette]
    Dernière modification par wang kai, 01 janvier 2007, 13h04.

  • #2
    j'ai souvent pensé que nous serons les premiers à laisser à nos descendants un monde avec moins d'espoir que le monde laissé par nos ancêtres...

    hélas

    Commentaire


    • #3
      Bonjour Danielle,

      Quelques jours qu'on voulait de repis mais Helas, la video d'une certaine execution est venue malheureusement nous rappeller que nous vivons dans un monde malade.
      Il est certain que pour le plupart, nous n'avons a nous sentir coupable que si, nous e faisons rien et que nous restons les spectateurs d'un mauvaise realisation.
      Le sujet est probablement un rabat-joie. Il devrait neanmoins nous pousser prendre des resolutions en rapport avec le combat que devraient mener , chacun dependemment de ses moyens pour un monde meilleur au moins.... pour nos enfants.

      Commentaire


      • #4
        Bonjour

        Nous avons les même problèmes partout dans le monde.

        Commentaire


        • #5
          Réponse possible ..

          Cher papa ,

          ta lettre n'est écrite que pour te conforter dans tes idées !

          Je n'ai que 17 ans et j'ai peur de l'avenir .. je ne te dis pas merci pour ça ..

          Je n'ai que 17 ans et parfois je me dis ; " pourquoi tu m'as fait ? "
          si c'est pour te plaindre de ce monde dans lequel tu m'as mis !

          car tu m'as mis dans une drôle d'histoire .. quel embrouille !!

          je n'ai pas besoin de tes lamentations sur ce monde .. je le vis .. et j'ai envie de le mordre ..

          Je n'ai que 17 ans .. et j'ai envie de faire mieux que toi .. comme toi , tu as pensé faire mieux que tes pères ..


          Alors donne moi l'envie d'y vivre dans ce monde .. car je suis ton avenir .. le reste je le découvrirai bien assez vite ..


          Dans ce monde , il est maintenant devenu difficile de faire des projets .. alors quand je rêve ..


          laisse moi rêver ..

          Car Je n'ai que 17 ans ..

          Commentaire


          • #6
            Les enfants restent l'espoir des parents. Ils voient en eux un bel avenir et espèrent en eux tout ce qu'ils n'avaient pas pu réaliser de bon. Il sont peur pour eux, mais ils sont leur réconfort et leur espoir malgré tout.

            Commentaire


            • #7
              Medit !

              Ton fils du haut de ses 17 ans , aura toute la force , l'intélligence et la lucidité de faire face à cette vie souvent mystérieuse et méme cruelle ! mais ce qui nous rattache à la vie est insaisissable ! malgrés tous les coups salauds quelle nous fait ! il faut insufler à ton fils jusque dans ses veines la passion de la vie , il faut sans relache importuner le déstin , le sien , son refus catégorique de la servitude sera sa raison de vivre ! chiader le moindre de ses projets , s'enticher des plaisirs de la vie !
              à mes 17 ans , on me disait que le femme est l'incarnation du diable , que j'étais à fortiori l'incarnation du diable ! ce qui ma longtemps meurtri ,j'en ai fait , par la suite mon combat , celui là méme qui donne toujours envie de vivre ! plus fort tous les jours !
              Dernière modification par dianaain, 03 janvier 2007, 20h56.
              Moi j'ai un orgue de barbarie
              Et je vais pourrir leur pays !! Raphaël

              Commentaire

              Chargement...
              X