PDA

Voir la version complète : Maroc- SO: Quoi Négocier et pourquoi ?


Page : [1] 2

nacer-eddine06
09/08/2007, 22h58
Par Baba M. Sayed

Le 31 octobre 1975, le Royaume du Maroc a engagé une implacable course contre le temps pour « maintenir sous tutelle » le peuple sahraoui et l’empêcher, coûte que coûte, de disposer librement de son avenir.

Avec le soutien actif des puissances occidentales, et notamment des États unis d’Amérique et de la France, Hassan II n’a pas éprouvé de grandes difficultés à amener l’Espagne, l’ancienne puissance coloniale du Sahara Occidental, et la Mauritanie de Mokhtar ould Daddah à accepter de barrer avec lui le chemin de la libération au peuple sahraoui. D’où la signature des infâmes Accords tripartites de Madrid le 14 novembre 1976 qui stipulent, entre autres, le partage de l’ancienne colonie espagnole et de son peuple comme un troupeau de moutons.

Parallèlement aux intenses efforts diplomatiques menés, à l’échelle de la planète, pour « convaincre », les États et les forces politiques qui peuvent l’être du bien fondé de son entreprise coloniale, le Makhzen a cru pouvoir imposer au plus vite sur le terrain, avec le soutien résolu et généreux de ses alliés Américains et Français, son fait accompli militaire au Sahara Occidental.

La suite nous la connaissons. Sur le plan politique et diplomatique, aucun pays n’a reconnu officiellement la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental et sur le plan militaire, l’armée marocaine, ensablée dans l’une des dernières guerres coloniales, n’a pu préserver son existence en tant que corps que grâce aux murs de défense érigés, en toute hâte, sur les vifs et impérieux conseils des généraux israéliens…

Mesurant à sa juste valeur la gravité de la situation et ses potentielles graves conséquences sur la stabilité et la santé de la monarchie, Hassan II décide d’explorer, toujours avec l’appui et le soutien de ses sempiternels alliés Français et Américains, d’autres voies que celle de la force brute pour « se débarrasser » d’un conflit qui commence à évoluer hors de sa maîtrise…

De puissance occupante, Hassan II a réussi avec ses contacts et prises de position à Nairobi à faire accepter son pays dans le lexique des organisations internationales comme l’autre partie prenante du conflit. En acceptant, du moins officiellement, le principe d’un référendum qu’il voudrait toutefois confirmatif de la marocanité du Sahara Occidental, le Royaume du Maroc est arrivé en peu de temps à desserrer la corde de la pression intérieure et internationale autour de son cou…

Sans jamais se départir de sa position de principe sur la nature du référendum qui devrait, selon lui, être confirmatif de « la marocanité du Sahara Occidental », Hassan II et Driss Basri, son homme à tout faire, décident d’ouvrir des discussions, parfois « privées » et parfois sous l’égide des Nations unies, avec le Front Polisario. Ces discussions ont porté, de manière générale, sur les modalités d’un « indéfinissable processus » que les uns considèrent comme une simple formalité devant confirmer « la marocanité » du Sahara Occidental et que les autres supposent être la dernière séquence programmée d’un inéluctable processus de décolonisation…

Malgré les difficultés et les embûches, le Front Polisario est arrivé non seulement à « encourager » le Maroc à arrêter avec lui, sous les auspices des Nations unies, les modalités précises du référendum mais aussi à amener ce dernier à considérer l’organisation du référendum d’autodétermination comme la seule et unique possibilité de mettre fin, d’un commun accord, au confit.

En un tour de passe passe, le Front Polisario est arrivé, contre toute attente, à piéger le Maroc et ses puissants alliés Français et Américains : devant une opinion marocaine médusée, les véhicules des Nations unies, drapeaux déployés au grand vent, apportent la preuve tangible et irréfutable qu’après trente ans de guerre, le Sahara Occidental n’est pas, loin s’en faut, devenu pour autant « marocain ». Quelques mois après le déploiement de la MINURSO, les territoires sahraouis sous occupation marocaine s’embrasent. Partout dans les zones occupées de la RASD, les citoyennes et citoyens sahraouis revendiquent leur appartenance au F. Polisario et leur détermination de lutter pour l’indépendance du Sahara Occidental…

Devant une telle situation, le roi a été nu et son régime exposé à de sérieux et multiples dangers.
Le Front Polisario a réussi à transformer sa faiblesse en force indéniable

Que faire pour le sauver ?
Les alliés du Royaume, notamment les Américains et les Français, ne trouvent rien de mieux pour requinquer le régime marocain que d’essayer, sous le prétexte que l’une des parties, en l’occurrence le Maroc, refuse d’honorer ses engagements, que d’essayer d’obliger le Front Polisario à se faire hara-kiri. Car, faut-il y insister, toute nouvelle négociation du cadre de la solution du problème ou des modalités de l’organisation du référendum ne peuvent que se traduire par de nouvelles concessions de la part du Front Polisario. Et toute concession supplémentaire ne peut que nous éloigner un peu plus de la perspective de l’organisation d’un référendum d’autodétermination, libre, régulier et transparent, et partant nous rapprocher, irrésistiblement, d’une triste et tragique fin en tant que peuple.

=== Moderation ===
Choisissez des titres explicites à vos topics, svp. Lisez: Rédiger un topic (http://www.algerie-dz.com/forums/faq.php?faq=vb_read_and_post#faq_redaction_topic)

Quasard
09/08/2007, 23h01
En un tour de passe passe, le Front Polisario est arrivé, contre toute attente, à piéger le Maroc et ses puissants alliés Français et Américains

Solas quelle crédibilité accordes-tu a cet article et a ce journaliste au regard de ce qu'il écrit la?

nacer-eddine06
09/08/2007, 23h12
Ceux qui croient possible une paix juste et durable avec le Makhzen…

Par Baba M. Sayed

Ce qui devrait être de « sérieuses » et déterminantes négociations menées de « bonne foi » par les représentants du régime colonial marocain avec les représentants du peuple sahraoui pour la recherche d’une solution « juste et définitive » au conflit du Sahara Occidental, un conflit qui a « perduré au-delà du normal », ne s’est révélée être dans les faits, comme on s’y attendait 1, qu’une énième série d’un poker que l’on sait, depuis longtemps, de science certaine, menteur …

En effet, une fois de plus, les représentants du régime anachronique marocain en venant à New York n’avaient pas pour mandat ni pour objectif, contrairement à leur discours officiel, de trouver une solution « juste et durable » au conflit qui les oppose depuis plus de trente ans au peuple sahraoui. Car si le régime colonial et féodal marocain avait voulu réellement la paix il n’aurait pas, il y a quelques années, rejeté fermement et catégoriquement la seule et unique voie appropriée qui y mène, à savoir l’organisation d’un référendum d’autodétermination libre, transparent et régulier sous l’égide des Nations unies qui permettrait au peuple sahraoui de disposer librement de son avenir !

Non, les représentants du Royaume féodal et colonialiste marocain ne sont pas venus à New York pour rechercher ou conclure une quelconque paix avec les représentants sahraouis et encore moins à redonner vie ou corps à un projet d’union maghrébine que l’on sait depuis sa proclamation, à cause des différences des régimes des pays de la région et des divergences de leurs positions sur des questions vitales, mort-né.

Les représentants de la très féodale monarchie marocaine ne sont venus que dans un objectif clair et bien précis, tromper leur adversaire et la communauté internationale en essayant, une fois de plus, de leur faire avaler, par de soft méthodes, ce que ni leur armée ni leurs prédécesseurs au cours des dernières décennies et lors de semblables rencontres à Lisbonne, à Bamako, à Alger, ou à Londres, ne sont arrivés à leur faire avaler : la « marocanité » du Sahara Occidental. Pour s’en convaincre, il suffit de se reporter aux écrits et aux prises de position des apologistes du Makhzen.

L’éditorialiste de Maroc Hebdo par exemple, l’une des tribunes officielles du Makhzen, ne cache pas que la visée principale des autorités marocaines a été, à travers les pourparlers avec le F. Polisario, d’amener ce dernier à signer une déclaration solennelle en bonne et due forme attestant que le Sahara Occidental a été et demeure marocain. C’est en tout cas ce qu’il écrit, noir sur blanc, dans un papier qu’il vient de signer dans la dernière livraison du Maroc Hebdo : « acquéreurs d'un territoire qui a toujours été le nôtre […] Il fallait passer par une sorte de certificat de légitimation internationale accordé par le concert des nations 2. »

Face à ce qui apparaît comme une stratégie planifiée, le F. Polisario ne peut pas, advitam aeternam, courir, en rangs dispersés, derrière une « paix » avec le Makhzen qui n’est en définitive qu’un mirage.

Il lui faut, décidément, opposer à la stratégie implacable colonialiste marocaine une autre stratégie savante, intelligente et efficace de libération qui permet à l’ensemble du peuple sahraoui de mobiliser toutes ses énergies et ses potentialités pour mettre en échec les desseins expansionnistes de l’occupant marocain. Car en définitive ceux et celles d’entre les Sahraouis qui se sont convertis, au cours des dernières décennies, au « réalisme » en croyant autrement possible, à tort, « une juste et durable » paix avec le Makhzen, ne connaissent pas les ressorts de ce dernier ni sa vraie et réelle nature…
________

1. Voir, sur le même thème, notre dernière tribune, quoi négocier et pourquoi ?

ayoub7
09/08/2007, 23h31
ma parole, c'est la bande original d'un film qui va sortir? Parce que s'il set deja sorti, j'ai du le rater... L'auteur a dit une seule chose veridique, le polisario ne peut pas se faire hara-kiri, ideologiquement il ne peut pas, il n'est meme pas pret a faire des electinos en son sein... C'est dire la supercherie... Mr. Baba el Sayed, vous devez savoir mieux que quiconque qu'un mouvement qui se dit legitime n'a pas peur de faire des des elections internes pour venir apres nous balancer a la face une pseudo-representation, c'est exactement comme le recensement demande par le HCR et qui a toujours recu un Niet d'alger.

De cette optique, le leadership du polisario s'il veut garder l'emprise du pouvoir ad eternum se doit de negocier une sortie de crise car le temps est contre lui, et des mouvements contestataires comme Khat Achahid, on en verra de plus en plus...

Quasard
09/08/2007, 23h37
Polisario > USA attention bientot ils vont appeller le Rambo local =p Al Marrakchi dans toute sa splendeur... xD

crazydz
10/08/2007, 01h40
a quasard
Polisario > USA attention bientot ils vont appeller le Rambo local =p Al Marrakchi dans toute sa splendeur
- quasard ,les ésprits commencent a geler !!

hurican
10/08/2007, 09h13
un article abracadabrantesque.
un conflit qui a fait pchuuuuut
et un maroc lolisim dans ses absurdites
a suivre

heris
10/08/2007, 09h57
Négocier l'autonomie.
Si les contacts du 18 et 19 juin étaient pour tater le pouls et se rencontrer. Mettre sur table les propositions.
La négociation actuelle du 10 et 11 aout, devait porter sur l'unique proposition mise sur la table à savoir l'autonomie. Tenant compte de la mise à jour faite dans le discours du trône du 31 juillet, il semble que le Maroc ne peut aller au delà de cette ligne.
Pourquoi la délégation du polisario se rend elle donc à Manhasset.
Peut etre pour constater de visu le blocage ou pour manoeuvrer de telle sorte à rendre le Maroc responsable de l'impasse. Pourtant l'impasse est là avant les négociations. Allez comprendre.

hurican
10/08/2007, 10h11
bien dit heris aller comprendre
le polizario est pour la premiere fois de sa vie independant de l'algerie.faut voir les choses aussi de cette angle,bouhalie l'homme d'alger a ete ecarter donc abdaziz marakchi l'ami des moult et moult politicien marocain peut aller de l'avant.
on espere tous que les choses auront une fin ca devient lassan tous ca

orion
10/08/2007, 10h26
il est vrai que ca devient lassant,
mais je ne crois pas que le polisario soit independant d'alger.
il reste sur le sol algerien, approvisionné en armes et nourritures par l'algerie.
la delegation a meme été formé avec ma bénédition d'alger,
alger a été active recémment par rapport a ce dossier, je ne pense qu'il y ait independance par rapport a alger.

mais il est clair qu'il y a impasse.
tout le monde a hate d'en finir

absent
10/08/2007, 11h33
ce qu´il faut negocier? c´est tres simple: negocier comment appliquer l´autonomie proposée par le Maroc comme l´ULTIME solution de ce conflit.

tien on voit bien comment le Polisario trebuche meme avec un baril de petrole qui frole le 78 USD!

crazydz
10/08/2007, 12h41
a orion il est vrai que ca devient lassant,
-orion pourquoi ?, vous avez peur du réferundum d autodérmination ;pour que le peuple sahraoui choisit l independance ou l integration ,pourtant la résolution du probleme est simple comme bonjour !

orion
10/08/2007, 12h47
parce que pour le maroc c'est un risque inutil

absent
10/08/2007, 12h49
a Crazydz:

[vous avez peur du réferundum d autodérmination ;pour que le peuple sahraoui choisit l independance ou l integration ,pourtant la résolution du probleme est simple comme bonjour !]

On a pas peur du réferundum, mais on propose que si réferundum il y a, il doit etre organiser et proposer pour tous les Sahraouis de la region: du Sahara occidental au Sahara lybien ( les sahrauis de l´Algerie inclus). Sinon on s´amuse pas a faire un referundum sur une terre marocaine depuis des lutres (avant meme la creation de la plupart des etats de la region). Si vous etes si admiratifs de ce mot "referundum" je crois que vous pouvez l´experimenter et l´admirer avec le MAK.

crazydz
10/08/2007, 15h10
A SLAMRY
Sinon on s´amuse pas a faire un referundum sur une terre marocaine depuis des lutres (avant meme la creation de la plupart des etats de la region).
- Slamry ,à croire : une parti du Mali ,de l Algerie , et l ensemble de la Mauritanie et du sahara ocidental c est des terres marocaines , aussi à croire à la falsifiation et tronquage de l histoire . çà alors !
maintenant ,slamry, il faut croire que ces idées expensionnistes ont reculées avec le temps .Il reste la tentative du makhzen du tour joué avec le sahara occidental , mais n est -il pas reellement une épine empoisonée pour le Maroc et toute la région ...

orion
10/08/2007, 15h13
tu es toujours dans l'optique du grand maroc crazy.
les seules terres marocains qu'on revendique, et qu'on va garder jusqu'au bout, c le sahara

crazydz
10/08/2007, 15h21
a oriontu es toujours dans l'optique du grand maroc crazy.
les seules terres marocains qu'on revendique, et qu'on va garder jusqu'au bout, c le sahara
-ma replique c etait pour slam ,
-orion je resterai toujours dans l optique du Grand Maroc ? .Car il n y a pas une vrai transparence de cette question de la part du maroc officiel et non du bla bla des médias ..

orion
10/08/2007, 15h25
transparence? le maroc ne revendique pas la mauritanie ou le malie comme tu le laisses entendre.
transparence, boutéf qui a dit le conflit du sahara ne constitue nullement un bloquage pour l'uma, et une semaine plus tard il dit le contraire ... :rolleyes:

ayoub7
10/08/2007, 15h35
Sahara : Le 2ème round de Manhasset reprend aujourd¹hui : Mauvaise foi annoncée à Alger (8/10/2007)

Après un premier round qualifié de «reprise de langue» entre les parties concernées par le conflit saharien, le Maroc, le «polisario», l¹Algérie et la Mauritanie se retrouvent, aujourd¹hui et jusqu¹à samedi, à Manhasset pour avancer dans la recherche d¹une solution politique au vieux conflit artificiel. L¹ONU, par le biais de la résolution 1754, a tracé le cadre des pourparlers. Ce 2ème round devra ouvrir, en principe, des brèches, en dépit de la mauvaise foi annoncée par les séparatistes à la solde d¹Alger, déjà mis en difficulté par les dissensions intérieures qui mettent en cause leur «légitimité».

Des journaux algériens ont donné hier le ton sur les états d¹âme et les intentions des dirigeants du «polisario», à la veille de la reprise des négociations décidées par le Conseil de sécurité. La délégation des séparatistes est présentée comme «pessimiste» et «redoute l¹impasse ou l¹échec», alors que l¹on rappelle la réaction de Mohamed Abdellaziz au discours du Trône et la position du Maroc est taxée de «dicktat». Le tout enveloppé dans un discours nihiliste et anachronique, qui parle encore de «décolonisation» et d¹ «indépendance» et d¹attaques frontales contre les Etats-Unis d¹Amérique, accusés d¹ «alignement sur la position marocaine».
Le Maroc aura le mérite d¹avoir permis à l¹ONU, par sa concession sur l¹intégration, de nourrir l¹espoir d¹une solution juste et durable. Le projet d¹autonomie est le seul cadre, restant toutefois flexible sur certains aspects, des négociations en cours. Le Conseil de sécurité et la communauté internationale ont été suffisamment informés sur l¹initiative marocaine qui est à la base de la dernière résolution onusienne 1754. C¹est le fruit d¹un consensus international, rehaussé par le soutien des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité.

Mais Alger et ses protégés feignent de savoir que l¹instance onusienne est décidée résolument à mettre un terme à ce conflit, tout en leur offrant l¹opportunité de négocier avec le Maroc certains aspects de l¹autonomie. Malgré cela, leur discours ne change pas et s¹inscrit en dehors du cadre tracé par l¹ONU, dans l¹espoir de retarder l¹échéance de la résolution politique de ce conflit créé de toutes pièces.

La mission de l¹Envoyé spécial du Secrétaire général s¹annonce donc délicate, surtout qu¹aucun signe encourageant n¹a pu être détecté, officiellement.

Mais la diplomatie onusienne ne saurait s¹arrêter en si bon chemin et dispose de ses canaux spécifiques pour transmettre messages et mises en garde contre toutes mauvaise foi, blocage ou tergiversations, comme ce fut le cas lors de l¹adoption de la résolution 1754.

Alger et ses protégés, malgré les déclarations répétées par plusieurs responsables onusiens, continuent à faire l¹amalgame et à utiliser à tort et à travers l¹option d¹indépendance, exclue dès le départ par ladite résolution.
Dès lors, il ne reste sur la table des discussions que l¹initiative sur l¹autonomie. Généreux, le Maroc entend laisser certains de ses aspects ouverts à la négociation.

Quant à la légalité internationale, ce n¹est pas le «polisario» ou l¹Algérie qui la dictent mais bel et bien la communauté internationale que dirige un Conseil de sécurité. Cette légalité a été clairement définie, fin avril dernier, par l¹adoption d¹une nouvelle résolution qui fait force de loi.
La fuite en arrière du «polisario» est expliquée, outre les directives des «parrains» algériens, par la mise en cause de la direction actuelle jugée «illégitime» pour représenter la population des camps de Tindouf. «Khat Achahid» (une tendance qui regroupe les amis du fondateur du mouvement, Bachir Sayed, envoyé par feu Boumediene occuper Nouakchott où il perdit la vie), s¹en prend à Mohamed Abdelaziz et lui nie le droit de négocier à Manhasset, l¹accusant de se dérober et ne pas tenir un congrès pour prouver sa légitimité, après l¹érosion qu¹a connue le «polisario».
Attendons la fin du week-end pour voir les développements.

M.K.

La délégation marocaine à Manhasset: Sans Fouad Ali El Himma
Une délégation marocaine de haut niveau participera, vendredi et samedi à Manhasset (banlieue New yorkaise), au deuxième round des négociations visant à trouver une solution politique définitive et mutuellement acceptable au différend régional au sujet du Sahara marocain.

La délégation est composée de MM. Chakib Benmoussa, Ministre de l'intérieur, Taieb Fassi Fihri, Ministre délégué aux affaires étrangères et à la coopération, Khalihenna Ould Errachid, Président du CORCAS (Conseil Royal consultatif pour les affaires sahariennes), Mohamed Yassine Mansouri, Directeur Général des Etudes et de la Documentation, Mohamed Saleh Tamek, Wali de la province de Oued Dahab et Maoulainine Khallihenna, Secrétaire général du CORCAS. La délégation est accompagnée d'experts et de hauts responsables originaires des provinces du sud du Royaume.
On remarquera que Fouad Ali Himma, ministre démissionnaire, ne fait plus partie des délégations des négociateurs marocains.

bluesky
10/08/2007, 16h11
Ca , ca ne peut etre que la ``map ``ou ``aujourd`hui le Maroc`` de l`innenarable Khalil Hachimi.........Des le premier mot on connait la fin , c`est pas comme ca qu`on va resoudre ce confllit , c`est tellement ecule!!!

heris
10/08/2007, 16h12
c'est parti pour durer 12 rounds comme un combat de boxe. La faute n'est pas celle du Maroc ou du polisario. On ne connait que clairement leur position . Le Maroc pour l'autonomie. Le polisario pour l'indépendance.
L'onu doit d'abord se débarasser de la Mauritanie et de l'Algérie en premier qui peuvent etre des interférons pour une solution possible. Ensuite délimiter le champ des négociations en d'autres termes: Qu'est ce qu'on va négocier!
Même avec cette tentative il est difficile de délasser un topic on ne peut plus lassant.

crazydz
10/08/2007, 16h42
A HERIS
L'onu doit d'abord se débarasser de la Mauritanie et de l'Algérie en premier
-l Algerie et la Mauritanie sont consérnées , par les revendications précedantes du Maroc et aussi liées par les frontieres avec le sahara occidental ,pourcelà qu ils sont invités par l onu en tant qu observateur .

ayoub7
10/08/2007, 17h32
bluesky, nan mon ami, ca c'etait al bayane, rien a voir avec le matin ou ALM...

Je posterais bientot un document de Khalli Henna qui repond un peu a tous les points qu'on a discute ici depuis des mois d'une facon tres pertinente et qui s'adresse a l'algerie et aux algeriens aussi...

Magharibi
10/08/2007, 17h41
Certains journaux algériens sauf heureusement algérie.dz et d'autres, ont au même titre que Crazydz , une fixation (négative) sur cette affaire . Liberté algérie dans sa partie "étranger" ne parle que des problèmes du Maroc et celui du Sahara avec plusieurs articles à la fois. Après ça , aucun autre article n'y figure , on dirait que dans la politique étrangère il n'y a que le Maroc. Qu'est-ce cela veut dire..
http://www.liberte-************/rub.php?idrub=44&rubrique=Etranger

Aujourd'hui sur aljazeera , un ex diplomate algérien a confirmé cela , comme quoi l'algérie c'est à dire ses dirigerants en précisant gouvernement et militaires, veulent absolument garder cette affaire comme un moyen leur permettant de cacher leurs déboires internes et gagner un positionnement international..Vous pouvez revoir la rediffusion ce soir..

crazydz
10/08/2007, 17h53
a maghrabi
Certains journaux algériens sauf heureusement algérie.dz et d'autres, ont au même titre que Crazydz , une fixation (négative) sur cette affaire .
- les marocains avalent des sornettes de la propagande "" mapienne "" et et refusent tout ce qui contredit cette propagande . a bon entendeur .

ayoub7
10/08/2007, 18h03
crazydz, ca devient saoulant a chaque fois de nous ramener les memes arguemtns qui ne sont pas des arguments en fait. Si tu as un probleme a croire que la majorite ecrasante des marocains pense la meme chose de ce sujet, y compris les sahraouis du sud ou du nord, vas faire un tour, tu comprendras mieux. Le fait est que tu as en face de toi 30 millions de marocains qui connaissent le sujet sur le bout des doigts et qui savent ce qui s'est toujours trame en arriere et quels etaient lse desseins derriere la creation et l'armement du polisario. Alger a pu tromper l'ONU pendant une ou 2 decennies avec des soi-disants "principes" mais entre nous on se comprend parce que nous sommes proches. Nous savons tres bien les raisons. Il se trouve aujuord'hui que le Maroc n'accepte plus le statut quo. Si Alger ne veut pas une sortie de crise honorable, ce sera une sortie de crise non honorable et on sait qui des 2 parties en sortira gagnant. Les resultats sur le terrain, sur le plan diplomatique et sur le plan militaire sont parlants.

orion
10/08/2007, 18h08
- les marocains avalent des sornettes de la propagande "" mapienne "" et et refusent tout ce qui contredit cette propagande . a bon entendeur .
crazyDz duracelle :mrgreen::mrgreen::mrgreen:
ne s'use jamais :mrgreen: bon je blague crazy.
mais ej pense que c plutot des gens comme toi qui gobent tout ce qu'on leur dit, comme par exemple le journal la avec la rubrique etranger spécial maroc.

l'univers exterieur pour ces gens c le maroc :) c plutot flatteur, mais heureusement que ce n'est pas representatif de lalgerie

Magharibi
10/08/2007, 18h24
- les marocains avalent des sornettes de la propagande "" mapienne "" et et refusent tout ce qui contredit cette propagande . a bon entendeur .

De même que les algériens..jamais les uns dépasseront les autres , après tout c'est des frères, non?;)

bluesky
10/08/2007, 18h28
C`est pareil Ayoub , a part Telquel , Journal hebdo Al Ousboue , tout le reste c`est comme El moudjahid , c`est a dire , ``la voix de son maitre``....Hey Ayoub , sais tu que feu le fondateur d`El bayane , le communiste zaama , Ali Yata, est d`origine Algerienne ?? ;)

Magharibi
10/08/2007, 18h32
On dirait que crazy est une "tayaba dial lhamam" , il a l'habitude des querelles dans la salle chaude du fond du Hammam.

Cookies