PDA

Voir la version complète : a quoi ressemblerait la kabylie ds un etat federal ???


Page : [1] 2 3 4 5

superted
21/01/2004, 14h55
azul fellaouen,


on parle souvent de refonte de l'eta algerien, en effet celle-ci (si elle est bien faite) permettrait d'esperer de nouveau pour ce pays ! c'est aussi une solution pour une certaine region, la regionalisation etant ds l'interret de la kabylie !

cette regionalisation prendrait forme en federations de wilayas ! et je me demande quelles sont les wilaya qui seraient suceptibles de faire partie de la federation "kabylie" !

tizi, vgayet, tuviret c'est sur mais, boumerdes, setif, qu'e pensez vous !?? et borj bou arrerij, djdjell ???

un nouveau decoupage des wilaya sera-t-il necessaire selon vous ??

d'avance merci !

Alili
21/01/2004, 15h24
La kabylie, pour moi, c´est Bgayeth et Tizi, le reste est contaminé.

Blackmore
21/01/2004, 16h27
Bonsoir

Le charcutage administratif est une habitude chez nous et se fait selon les enjeux électoraux et régionalistes . Le plus bel exemple est la wilaya de Oum El Bouaghi anciennement Canrobet et qui par la grace de Cherif Belkacem membre du conseil de la révolution , s'est vue promue prefecture au nez et la barbe de Ain El Beida qui s'y prettait plus .
POur le cas de la Kabylie , c'est juste une affaire de volonté politique , car je pense qu'une bonne partie des wilayas de Setif et Jijel sont exclusivement habités par des kabyles et peuvent être rattachées à nouvelle région .

21/01/2004, 20h07
Bonsoir ;

POur le cas de la Kabylie , c'est juste une affaire de volonté politique , car je pense qu'une bonne partie des wilayas de Sétif et Jijel sont exclusivement habités par des kabyles

si je me rappel bien en 91, le FIS a fait un raz-de-marée pendant les élections locales à jijel. C’était la seule willaya où toutes les communes été gérés par les islamistes. Le RCD et le FFS n’ont aucun encrage dans la région.
-les premiers embryons de l’islamisme armés ont vue le jour à jijel.
-L’ émir national de ex-AIS est jijeli.
Dire qu’une bonne partie de Jijel est peuplé par des kabyles est une contre-vérité.

ça explique les visites à répétition de Boutef dans la région pour décrocher les faveurs de l’électorat islamiste de la région.

Voici un article d’el Watan.
Le numéro deux de l’ex-FIS, Ali Benhadj, a choisi de rallier ce week-end la ville de Jijel dans le cadre de ce qui s’apparente à un «pèlerinage» à travers les wilayas qui ont le plus souffert des actions du terrorisme islamiste.

Ainsi, Ali Benhadj et son fils Abdelfateh, flanqués de l’ex-chef de l’AIS, Madani Mezreg, et ses deux ex-adjoints Salim Zabayou et Mohamed Chelli, ont suscité curiosité et surprise chez les fidèles qui se trouvaient dans la mosquée Omar Ibn Khettab de la cité Camp Chevalier. D’aucuns s’interrogent sur les intentions sous-tendues par ces tournées de Ali Benhadj à travers le pays. Bien que ce dernier ait le droit de se déplacer comme il veut, il reste à savoir si ces mouvements préfigurent un affrontement avec son ex-compagnon de cellule, d’autant qu’on parle du refus de Ali Benhadj de tout soutien à Abdelaziz Bouteflika à l’orée de la présidentielle.

Cependant, certaines figures de l’ex-AIS ont affiché publiquement leur soutien à Abdelaziz Bouteflika. Ali Benhadj aurait été dépêché par certains cercles à la recherche de soutien de l’ex-AIS au locataire d’El Mouradia, misant fortement sur la donne islamiste pour contrecarrer la pression des 11 .

Par Fodil S.

Blackmore
21/01/2004, 20h29
Bonsoir aghlad

Je n'ai jamais dit que la majorité de la wilaya de Jijel etait kabyle . Il s'agit tout au plus des zones frontalieres qui doivent subir des modifications , car elles restent quand même à tres forte majorité kabyle .
Il ne faut pas non plus minimiser les scores du FIS en kabylie , car même s'il n'a pas eu les mairies , il a obtenu quand même beaucoup de voix .
Il y a des islamistes kabyles , beaucoup moins qu'ailleurs certes , mais il y en a un bon paquet quand même ! :wink:

Iram*
21/01/2004, 20h31
http://lanturluland.********/lanturluland/francais/1_quid_fr/dessins/figure_4.gif
L'Algérie avant Le FIS et L'Algérie après.
Tout est relatif à ce que nous voulons en Algérie :wink:

dionae
21/01/2004, 20h36
ma fhemetch wash mektoub :nixweiss:

superted
22/01/2004, 00h48
pour ce qui est des ""frontieres"" administrative de cette eventuelle future region (je le souhaite de tout mon coeur) j'ai mon idée :

tizi ouzou
vgayet
80% nord de bouira

ensuite

- 25% ouest de setif
- 20% nord de borj bou arrerij
- 5% ouest de djidjell

maintenant pour boumerdes c'est special
elle est kabyle et peuplée à majorité par des kabyle mais comme il y a eut une politqiue visant à en faire un trait d'union entre alger et la kabylie on ne s'y retrouve plus tres bien !

pour moi c'est la ""frontiere"" ouest qui est la plus dure a definir !
pour certain la kabylie commence au issers (50km d'alger) et vet été les algerois avec lesquels je faisais la routes me disais que pour eux boumerdes c'etait deja la kabylie !

je leur disais mais ils ne parlent pas kabyle ! ils m'ont repondu bouira non plus ! et tizi est biluingue ! si tizi devient arabophone ça restera tt de meme la kabylie !

voila donc pour faire une region kabyle il faudrait une federation de quatre wilaya : tizi, vgayet, bouira, boumerdes ! et pour les partie kabyles de setif etc...tec.... j'ai la solution ! .... creation de la wilaya d'aqbu ! j'ai lu un article ds lequel il etait dit qu'elle aait tout pour faire une nouvelle wilaya et qu'elle pourarit englober des communes voir meme des daira de setif et borj bou arrerij !
ds le meme temps la petite partie kabyle de jijel se retrouverait sur vgayet !

et ce que l'onappelle communement "le problemekabyle" serait reglé !!!!
...... en partie !

superted
22/01/2004, 01h18
ça m'etonnerais que l'on nous laisse la zone industrille de rouiba ! mais bon, enlevons donc cette daira (extreme ouest de la wilaya de boumerdes ) et hop !


pour aborder le sujet de l'islamisme en kabylie notre ami blacky a bien parlé !

j'ajouterais une chose ! il existe des facteurs qui ont empeché au centre de la kabylei de subir le raz de marré islamiste au debut des années 90, les voici :

- le ffs, qui a canalisé bcp de voies islamistes modérées, à l'epoque il n'y avait pas d'islamistes modérés ! j'irais pas jusuqu'à dire que le ffs est un parti islamiste modéré mais il est tt de meme à l'origine un aprti qui a à sa tete les sectes maraboutiques de kabylie ! ces dernieres auraient fait d'excellent electeurs FIS ! mais il y a le ffs ds lequel elle se retrouve !

- il y a aussi le fracture sociale qui en kabylie avait été supportée parce que notre organisation traditionelle villagoise faisait que meme si nous n'avions pas moins de chomage que les autres la fracture sociale du fait de notre solidarité etait peut etre moins gde ! exemple : en italie il n'y a presque pas de SDF alors qu'en france il y en a plein ! c'est pourtant la france qui est plus riche et qui a moins de chomeur !!!! et c'est pareil pour l'anglettre ! moins de chomeur et plus de pauvre et de precarité !

- il y avait egalement le sentiment kabyle qui etait là et bien là ! les mouvements souhaitant la reconnaissance de berbere n'ont jamais eut autant d'entousiasme ! il y avait donc une conscience kabyle tres forte et le FIS etait presque considéré comme hostile aux kabyles meme si ce parti avait utilisé le tifinagh ds certains de ses meeting !

- le fait politique a toujours été discossié du fait religieux en kabylie ! on peut donc tres bien etre musulman ss pour autant souhaiter etre gouverné par un mollah !

- enfin l'espoir !! on a reellement cru au RCD par exemple ! quelle deception aujourd'hui !


aujourd'hui la société kabyle est malade et les islamistes pourraient si le contexte s'y prete faire une percée en kabylei ! je suis serieux !

matoub1
22/01/2004, 01h58
superted :aujourd'hui la société kabyle est malade et les islamistes pourraient si le contexte s'y prete faire une percée en kabylei ! je suis serieux !

Je me demande comment un peuple qui a résisté depuis la disparition de Massinissa et la guerre menée contre la domination de Rome et celle des arabes par la suite à travers Oqba et Hamza , comment ce peuple sera fragilisé face à une percée islamiste aussi banale menée par ces malades aprés combien de siècles de résistance .
Dans tout les cas chez moi un être barbu est vite repéré , il n'a pas de temps à perdre dans la région sinon il risque gros !
Reste que toute la Kabylie est vachement consciente par rapport à ces idiots , et ce n'est pas en 2004 qu'ils arriveront à convaincre un kabyle de les cotoyer , pour ceux qui sympathisent avec eux ils savent s'ils sont sociables en kabylie .
Pour un nouveau découpage dont vous parlez sur la Kabylie , n'oublions surtout pas nos compatriotes de Bordj Bou Arriridj , je me suis rendu personnellement dans la région qui n'est pas loin des frontières de Vgayet , c'est des gens à qui je rends hommage vraiment car on parle rarement d'eux , et on ne considère la Kabylie que par Tizi et Vgayet , or si vous connaissez une région comme Djaafra à B.B arriridj c'est des kabyles qui résistent mieux que nous de l'intérieur de la Kabylie car ils sont entourés certes de communes mélangées entre arabophones et kabyles mais ils sont plus exposés aux menaces des intégristes , des gendarmes et des authorités , malheureusement le niveau d'éducation ds la région est trés bas , mais c'est pas à cause de cela qu'on les négligera .
Ce n'est pas les gens de Sétif pour Ait tizi , Beni wartilane , Talaifacene, Taya, Tella, Tizi N'Bechar Bouandas etc........ que j'oublierais non plus ou bien de Msila comme Tarmount , Beni Ilmane , Zarzour ....

Iram*
22/01/2004, 15h07
" :lol: la disparition de Massinissa " :lol: :lol: Matoub super!
On n'a pas encore retrouvé tous les récents disparus et vous voulez que l'on retrouve Massinissa..On est un peuple sublime mais faut pas pousser! :lol:

matoub1
23/01/2004, 13h02
iram ,
fais un petit effort pour participer sur ce forum , au lieu de se contenter de polluer et poster tes méssages de 2 ou 3 mots !

moonia
23/01/2004, 16h54
pour les frontieres de la kabylie c'est un peu facile mais moi ce qui m'intrigue c'est plutot l'economie qui est chaotique à tizi particulierement par manque ou absence d'industrie, alors s'il y a un economiste parmi vous j'aimerais savoir comment vivra la kabylie ?
merci

Blackmore
23/01/2004, 18h39
Bonsoir mounia

On parle de frontière administrative , pas d'un mur avec miradors et mitrailleuses ! :lol:
Pour l'économie , je parie que beaucoup d'industriels algériens iront s'installer en kabylie , si jamais l'autonomie de cette région tenait ses promesses . :wink:

superted
23/01/2004, 21h20
pour les frontieres de la kabylie c'est un peu facile mais moi ce qui m'intrigue c'est plutot l'economie qui est chaotique à tizi particulierement par manque ou absence d'industrie, alors s'il y a un economiste parmi vous j'aimerais savoir comment vivra la kabylie ?
merci

il n'est pas question d'autonomie mais plutot de region !

les secteurs economiques ds lesquels pourraient s'epanouir la kabylie sont nombreux !
le secteur agro-alimentaire, le tourisme, et pour ce qui est des industrie avec un retour a la normal et avec notre vivier de travailleurs qualifiés cela ne devrait pas poser probleme !

mais il y a une condition a tt cela c'est la creation d'une chambre de commerce kabyle et un minimum de pensé economique ds la region ! attention je ne parle pas de politique economique !

pour rendre attactive cette region a l'investissment une politique de dunping serait la solution ! en meme temps il faudrait organiser des forums d'investisseurs en dehors de la kabylie en france et a alger ! je suis sur que ça pourrait marcher si cette region devient attractive elle a un grand potentiel.

ps : si region kabyle il y a alors nous ne pourrons en vouloir qu'a nous meme si nous ne nous en sortons pas ! et oui la refonte de l'etat algerien a pour but (àa mon humble avis) de responsabiliser les citoyens !

Blackmore
23/01/2004, 22h10
Ne t'inquiètes pas Superted , les kabyles constituent un noeud tres important dans le reseau commercial national , surtout dans le secteur privé .
Partout c'est eux les pilliers des chambres de commerce ! :wink:

matoub1
24/01/2004, 01h36
Au alikafor ,

J'ignore sur quel autre pseudo t'as eu l'habitude de poster , mais pas important , le plus intéréssant c'est de discuter et chacun à le droit de poster ses idées , quelqu'un est fier d'être kabyle l'autre d'être arabe , les kabyles ont complètement le droit de revendiquer l'amazighité de l'Algérie car tout simplement ce pays n'a jamais été arabe , on lui a imposé cela mais quelques h'mars comme tu le dis et qui ne connaissent pas leurs origines se permettent d'appeller les autres de singes , or en Algérie les singes sont du côté du pouvoir et répètent à la longueur vive boutef , ces hmars qui croient jeter des cacahuètes aux kabyles un jour n'ont même pas de l'eau pour laver leurs fesses , et continue de dire vive boutef , la Kabylie par contre est largement en trés bonne situation économiquement parlant pour ne citer que l'apport de l'immigration , et puis je te rajouterais que les kabyles ne se feront jamais avoir , par contre les bande de h'mars que tu nommes est celle qui criait vive abassi il y'a quelques années de cela et aujourd'hui vive boutef , on sait pas demain qui d'autre ......
Les kabyles ont le plein droit de réclammer ce qui leurs semble bon , pour éviter de vivre comme pas mal de pays condamnés à jamais de vivre dans l'ignorance et la regression aux cotés de cette bande de hmars en se contentant de dire tahya ..........comme tu le dis .

superted
24/01/2004, 03h07
Ne t'inquiètes pas Superted , les kabyles constituent un noeud tres important dans le reseau commercial national , surtout dans le secteur privé .
Partout c'est eux les pilliers des chambres de commerce !

je sais cela mon cher ami blacky ! et justement cela m'inquiete ! les kabyles travaillent pour les autres ! et la kabylie est malade !

cette region est victime d'un sabotage ! désolé si j'ai l'air parano mais qd tu vois qu'on decourage les investisseurs c'est vraiment navrant !

avant je croyais qu'il n'y avait pas d'investisseurs ! en fait il y en a mais les terrains industriels ne sont pas amenagés c tt ! et pourattn ils existent ! ils restent en friche ! qd on sait les sommes collossales que gagne l'algerie une relance economique ds cette region comme ds le reste du pays est possible ! il faut simplemnt une bonne gestion ! moi je suis favorable a un transfert de souveraineté non pas vers le peuple mais vers les chambres de commerces ! dedans ya des gens qui savent quoi faire !

superted
24/01/2004, 16h31
blacky ! avec cet article on est en droit de se poser des questions !!!!

il suffirait d'amenager des assiettes de terrains pour faire venir les investisseurs ! et oui !

comment peut-on expliquer que ds un pays où il y a autant de chomage où l'on prentend tout faire pour l'emploi on n'ait pas pensé à amenager des sites pour recevoir les industries !!!!!!???????

franchement je me pose des question ! en plus ça ne couterait pas si cher que ça ! ds l'article ils parlent du cout ! je trouve ça minable !

le lien de l'article ne fonctionnant pas je vais devoir le copie coller !


Marasme et désinvestissement
Les temps sont durs en Kabylie
Le jeudi 20 février 2003.

Il n'existe qu'un seul Office de promotion de l'investissement (OPI) en Algérie. Créé en 1990, il se trouve dans la wilaya de Tizi Ouzou. De même qu'un observatoire de l'investissement, mis en place en mai 2000. Ainsi qu'une cellule de suivi de l'investissement, créée en novembre de l'année dernière.
Ces structures ne sont que la deuxième génération des instruments mis en place par les autorités successives de la wilaya de Tizi Ouzou pour promouvoir l'investissement et garantir la relance économique, c'est-à-dire la création de richesse et d'emploi.
Précédemment, l'on a vu naître l'Office de gestion des zones d'expansion touristique (Ogzet), dissous en 1992, quelque temps après lui avoir construit un siège en préfabriqué. Quant à l'Office de gestion des zones d'activité (OGZA), il a simplement pris la nouvelle dénomination de l'OPI. A cette inflation de sigles a été bien entendu ajouté le Calpi (Comité d'assistance, de localisation et de promotion de l'investissement), qui, il est vrai, existe dans toutes les wilayas du pays depuis 1994. Quel est le bilan de ce formidable dispositif d'établissements et d'administrations dont le point commun est la volonté de favoriser la création de l'emploi et de la richesse ? Le Calpi livre le bilan de ses activités. Depuis sa mise en place en 1994, ce comité, présidé par le secrétaire général de la wilaya et regroupant les membres de l'exécutif concernés par le secteur économique, a reçu au total 1021 dossiers d'investissement. En bout de course, le nombre de PME-PMI créées est de 26, duquel il faut soustraire au moins une « entreprise », puisqu'il s'agit d'un simple centre commercial. Un projet sur quarante est donc arrivé à la mise en service effective. Il faut noter que la moitié des projets déposés a été classée sans suite.

Les chiffres de l'administration
Sur les 1021 dossiers desquels le Calpi a accusé réception, 971 ont été examinés, 429 ont reçu l'agrément et 472 ont été rejetés. A noter que 43 projets relevant du secteur du tourisme ont été mis en instance, en attendant le transfert des terrains d'assiette situés en zone d'expansion touristique au profit de l'Agence nationale de développement du tourisme (ANDT). Cette agence a engagé, nous a-t-on indiqué, des bureaux d'études pour l'aménagement d'une partie de ces zones, qui sont au nombre de huit dans la wilaya de Tizi Ouzou.
Toutes côtières, les ZET sont aujourd'hui, treize ans après leur délimitation dans un décret officiel, vierges de toutes infrastructures à vocation touristique, mais touchées en revanche par le phénomène des constructions illicites.
Le Calpi indique que les 26 projets qui ont vu le jour ont permis la création de 1184 emplois. Ce dernier chiffre reste « théorique », puisqu'il s'agit du décompte effectué sur les fiches initialement déposées par les promoteurs. Entre les données prévisionnelles mentionnées dans les dossiers et la réalité de l'activité, il y a en général une différence assez sensible. Ce phénomène de décalage s'explique par le fait que les opérateurs ont conscience que l'administration est plus prompte à donner son agrément à un projet où la promesse de création d'emploi est significative. L'OPI, qui a reçu 19 entreprises dans ses zones d'activités, n'annonce approximativement que quelque 200 emplois créés. Les 429 projets qui ont reçu l'agrément du Calpi promettent, à titre indicatif, la création de 12 253 emplois. Le coût global de ces projets est de 80 milliards de dinars. Leur répartition par secteur d'activité montre une prédominance pour l'industrie (254 projets), 39 relèvent de l'agriculture, 25 du tourisme et de l'artisanat (hors ZET), 39 du BTPH, 52 projets du commerce, et 20 sont classés dans le chapitre « autres services », qui peut être de la promotion immobilière ou autre créneau à forte plus-value. La même répartition est observée dans les unités opérationnelles. Sur les 26 dénombrées, 23 relèvent du secteur industriel, lui-même dominé par l'agroalimentaire, deux unités classées dans l'agriculture (huileries), et le centre commercial qui a pu convaincre de son opportunité le comité technique de la wilaya. La mission principale de ce dernier est l'affectation du terrain devant accueillir le projet de réalisation. Ainsi, pour les 429 agréments délivrés, il y a eu 320 affectations dans les zones d'activité acquises par l'OPI, 30 dans des terrains domaniaux, 70 en zones d'activité communales, gérées par les agences foncières, et 6 dans les terrains appartenant à l'Urbab, basée à Blida mais possédant des terrains à Tizi Ouzou.
Le Calpi ne manque pas de noter dans son bilan que 45 entreprises sont en cours de réalisation, sans pouvoir donner le taux d'avancement des travaux.

D'annulations en désistements…
Elles sont toutes du secteur industriel, 45 projets en cours de réalisation sur 429 qui ont reçu l'agrément du Calpi, avec affectation de terrain, cela représente le taux très faible de 10 % de mise en route des investissements. Créé en 1990, en activité depuis 1992, l'OPI (statut Epic, établissement public à caractère industriel et commercial), dont le conseil d'administration est présidé par le wali, est encore en train de chercher les milliards nécessaires à la viabilisation (eau, route, énergie, téléphone) des dix zones d'activité (1,5 million de m2) acquises auprès des Domaines, 259 investisseurs potentiels ont signé des contrats de réservation des terrains d'assiette, 156 dossiers de permis de construire ont été déposés, 108 délivrés, et 75 projets sont en cours de réalisation, 19 entreprises sont entrées en activité, à tendance agroalimentaire, et une moyenne de dix postes d'emploi chacune. Les 259 promoteurs, qui ont « maintenu l'idée d'investir », promettent de créer au total 6200 emplois. Les 15 milliards de centimes engrangés par l'office dans la cession de terrains aux investisseurs ont été injectés dans les travaux de viabilisation des zones d'activité. Les banques refusent poliment les demandes de financement, n'ayant pas l'habitude d'accorder des crédits pour la réalisation des amenées de réseaux primaires sur des terrains nus.
La wilaya, qui a créé l'office, a débloqué une seule subvention, consistant en la réalisation du siège de l'établissement en 1992. Le programme national de réhabilitation des zones industrielles, engagé en 1999, a alloué à l'OPI deux enveloppes de deux et trois milliards de centimes comme soutien aux travaux ayant eu lieu dans les zones de Oued Aïssi et Draâ Ben Khedda. Contribution modeste, si l'on considère les budgets nécessaires pour rendre ces zones en état de recevoir des installations industrielles. Le directeur de l'OPI regrette l'attitude qui a prévalu pendant dix ans au niveau des instances pouvant faciliter la tâche qui a été assignée à cet organisme. « Elus et administration ont toujours considéré l'OPI comme un opérateur économique, nous invitant à trouver nous-mêmes nos financements, alors que nous ne sommes qu'un instrument mis en place par les autorités pour promouvoir l'investissement. Il y a eu un directeur d'exécutif (DPAT) qui m'a déclaré préférer viabiliser un bout de village que réaliser un réseau pour une zone industrielle. » Résultat, il est arrivé que l'office achète un terrain au prix fort (2500 DA/m2) pour bâtir un réservoir d'eau dans la zone de Draâ Ben Khedda, une tâche qui aurait pu relever des services déconcentrés de l'Etat. Y a-t-il des perspectives de déblocage de la situation ? Oui, selon Ould Rabah. « La cellule d'appui à l'investissement nous a récemment demandé de déposer des fiches techniques concernant l'ensemble de ces zones, afin de demander les budgets nécessaires », a-t-il dit. Le wali se serait engagé à défendre ces requêtes au niveau des autorités centrales. En attendant cette bouffée d'oxygène du gouvernement, les opérateurs ayant signé des contrats de réservation font du surplace et n'engagent aucun dinar sur des terrains qui ne leur paraissent pas accueillants. « Je pourrais résilier la moitié de ces contrats, si l'on appliquait les dispositions des cahiers des charges », fait remarquer le responsable de l'office, qui indique que 174 projets ont été déjà annulés (désistements, résiliations). Le bilan de ces dix années de promotion de l'investissement peut se résumer au fait d'avoir « acquis des zones d'activité, les préservant de la spéculation et du détournement, et d'avoir assaini l'aspect juridique » M. Medjkouh, lui, refuse de regarder vers l'avenir.
C'est le présent qui le préoccupe. Il est président de la Chambre de commerce et d'industrie du Djurdjura (CCID). « La promotion de l'investissement, c'est l'avenir. A présent, on est face à un phénomène de désinvestissement. Les opérateurs sont en train de réduire leurs activités ou de partir. Ils délocalisent leurs entreprises et libèrent les travailleurs. Nous voyons de plus en plus de locaux professionnels vides de toute activité.
La délocalisation a concerné une dizaine d'entreprises, et environ 1450 emplois ont été perdus », nous a déclaré le président de la Chambre de commerce et d'industrie. Il précisera que le contexte actuel, lié à l'environnement social, n'a fait qu'« accentuer une situation prévalant antérieurement, marquée par le manque d'infrastructures de base dans les zones d'activité, dont certaines sont devenues un repoussoir à l'investissement ». Les grands bénéficiaires de ce transfert d'activité sont les wilayas d'Alger et de Boumerdès, souligne M. Medjkouh. L'unique opérateur dans le secteur de l'électroménager dans la wilaya de Tizi Ouzou a transféré l'essentiel de ses activités vers Alger.
ElWatan 17/02/03

Blackmore
24/01/2004, 17h42
Le problème du terrain d'assiète ainsi que celui plus crucial des banques sont les principaux freins à l'investissement national un peu partout dans le pays .
Si en kabylie le problème est celui des V.R.D des zones industrielles ou d'activité , ailleurs ou il semblerait qu'il y ait plus de souplesse , c'est simplement celui du blocage par certains barons locaux de tout projet qui viserait leur créneaux d'activité . Les élus n'etant là que pour protéger les intêrets de ceux qui ont déja pignon sur rue et de conditionner tout octroi d'avantages par une quelconque soummission ou allégeance pouvant servir plus tard .
En Kabylie ou ailleurs , les méfaits du système en place sont visibles à l'oeil nu . :wink:

Avucic
24/01/2004, 23h17
Salut Monsieur Alikafor...merci de vous être présenté sous vos vraies couleurs.

Mais moi je ne vous insulterai pas, je ne me mettrai pas à votre niveau.
Cependant je vous apprendrai que je suis passé dans votre région vers 1961: C'était du temps où votre région avait produit de vrais hommes (et j'ai eu le plaisr d'en connaître dans le Chenoua). Mais passons: J'ajouterai seulement ceci: vous représentez parfaitement le spécimen produit du système en place en Algérie depuis l'indépendance.
Je suis sû qu'il reste encore dans la région de Ain Defla beaucoup d'hommes valeureux....dommage que vous ne les fréquentiez pas, car peut-être, oui peut être seriez vous récupérable pour l'amazighité, car je ne vous l'apprends pas, sans le savoir peut-être et pour des raisons qui échappent au bon sens, vous avez choisi votre camp...

Après tout ce qui s'est passé dans cette région... j'ai perdu mon latin.

Un kabyle qui ne parle pas l'arabe et qui fut jadis (ou naguère) bien reçu chez vous.

25/01/2004, 11h06
Un kabyle qui ne parle pas l'arabe et qui fut jadis (ou naguère) bien reçu chez vous

Apparement vous vivez en Amérique du Nord et bien très cher, je vous propose d'y rester, vous êtes de ces anciens berbères frustrés. Vous dites que vous êtes passé dans cette région en 61. J'aimerai bien savoir à quel titre, maquisart où Harkis. Le fait de ne pas connaître l'arabe est très étonnant pour une personne de votre age, vu que la mode de l'Amazhérité est un produit fraichement pondu par les ennemis de l'agérie. Franchement que représente l'amazérité au niveau mondial, où va-t-on avec cette langue primitive, l'arabe est une des langues reconnus mondialement, elle se retrouve sur au dos des produits du monde entier, mais avec une écriture qui ressemble à du code morse où voulez-vous avec ça ? maintenant je ne suis pas contre que les kabyle ( j'ai pas dit les berbères ) puissent avoir l'occasion de l'apprendre, mais cela devrait rester dans le domaine de petite association au sein de vos 5 villages.
A bientot cher compatriote
[/img]

Modérée par Lisebeth;on peut critiquer les arguments par les individus

matoub1
25/01/2004, 15h22
ait zithour ,

vu que la mode de l'Amazhérité est un produit fraichement pondu par les ennemis de l'agérie.

tente au moins d'utiliser un seul pseudo , car là il me semble que tu utilises deux au moins , parfois pour montrer que tu es un bon algérien et parfois pour divulquer ta maladie , double language mon cher ami un et vrai menteur et comme tout ces idiots qui nous ont gouverné depuis tojours , moi je te vois peut être un kabyle frustré pour les derniers évènements qui vous ont humilié alors tu veux te passer pour un arabe pour dégager ta souffrance .
Man retiens toi et arrête avec tes sottises , les pauvres arabophones pour qui tu te passes sont victimes des salauds au pouvoir et leurs alliés intégristes , et pas victimes des berbères . Les berbères revendiquent leurs droits , et si la reconnaissance de l'amazighité de l'Algérie te dérange autant , alors tu dois être l'un de ces harkis du nouveau millinaire .
Enfin , des déséquilibrés qui veulent bafouer le sacrifice de 123 martyres , on les faira taire à vie et bientôt !

moonia
30/01/2004, 18h19
à superted ,

l'autonomie telle proposée par le mak est fondée juste par des hommes qui revendiquent l'identité amazigh , uniquement cela, et beaucoup de jeunes à present prennent conscience de la legereté du mak et la non fiabilité de l'autonomie en ces temps de crises et en absence d'etude serieuse à ce sujet . maintenant en kabylie la politique n'existe pas c'est l'anarchie totale et à tout les niveaux ! et en ce moment les aarouchs sont en contradiction avec la plate forme d'el ksar et celle d'illoula. (et je sais que par ailleurs l'avenir economique de la kabylie ne se trouve pas en les aarouchs ), l'investisseur a fuit la kabylie et ce malgré les nouvelles realisations de cette wilaya en matiere de routes (ce qui devait attirer les investisseurs ) les zones industrielles de la wilaya de tizi ouzou sont quasiment vierge de toute construction (celle de oued aissi, thala athmane ) et moi j'ai l'impression que la solution de la kabylie est politique et qu'il est temps pour les partis politiques de cette region de se pencher plus sur l'economie que sur les problemes culturels.??? et je sais aussi que les kabyles ont un capital important .

pour l'instant beaucoup de kabyles de "kabylie" partent chercher du travail dans d'autres wilaya et c'est regrettable , et j'ajoute aussi que l'etat algerien se rejouit de cette situation , et fait marcher tout le monde comme dab .

alikafour bravo boutef t'a payé et t'a donné assouknan . à present tu peut te taire

matoub1
31/01/2004, 02h10
Des types perturbés ce n'est pas ce qui manque , il doit être un kabyle dont certains évènements ont tourné contre son "idiologie" , alors il se met à insulter les siens , un raté de plus .

Mounia :


en ce moment les aarouchs sont en contradiction avec la plate forme d'el ksar
Argumente un peu plus pour te comprendre mieux . Les Aarouchs viennet juste de passer au dialogue à propos de la plate forme , ils disent qu'ils ne sont pas prêts de céder sur aucun point , l'avenir nous le dira , Tamazight "officielle" dérange Ouyahia qui dit vouloir consulter ses maîtres ,tout d'abord , zaama .
De toute facon ils n'ont aucun choix , sinon les kabyles n'ont pas fini avec l'idée "autonomie " par hasard mais c'est bel et bien à cause de ces voyoux incultes qui nous gouvernent , sinon on tardera pas d'entendre de majorité indépendentiste en kabylie si ces criminels continuent avec leurs calculs politiciens en tentant de camoufler une revendication juste est ligitime .

moonia
03/02/2004, 15h33
matoub tu as tout à fait raison en ce qui concerne l'autonomie , mais c'est une idée "à long terme" et il faut etre deja bien organisé economiquement mais aussi "administrativement " et ce n'est pas le cas en ce moment en absence de partis politique capable de bien gerer la kabylie .

en ce qui concerne ce que j'ai dit à propos des aarouchs est bien :

1- les aarouchs doivent en premier lieu representer les victimes des evenements du printemps noir ( processus tres long et penible pour les parents des victimes) .

2- les aarouchs dans leurs "mouvement" doivent imperativement faire participer les associations, les femmes, les syndicats et autres forces sociales . ( ce qu'ils ont refusé)

3- les plates formes d'el kseur et d'illoula manquent de coherence ( car plusieurs courants contradictoires forment les revendications (ffs, rcd, mak de ferhat, autre elus regionnaux )

4 - les aarouchs doivent eviter " la perte du temps " dont l'etat cultive le resultat en poussant la situation au pourissement ce qui risque de provoquer la lassitude de tous les kabyles .

mais sinon pour la legitimité de la langue amazigh ce n'est qu'une question de temps .

ps : il fait une chaleur torride à tizi !!!!!!!!!!!!!!!

Bouchta
03/02/2004, 17h51
matoub1 a ecris:
Des types perturbés ce n'est pas ce qui manque , il doit être un kabyle dont certains évènements ont tourné contre son "idiologie" , alors il se met à insulter les siens , un raté de plus .


Bouchta: oui je suis tout a fai dacord avec toi..quand les gen rate les trains ils deviene tre enerve et perturbe.

chokran jazila

Saïf
29/09/2004, 01h44
salam,azul,bonjour

jentend souvent dire que la kabylie souhaite denevir autonome voir indepandante

je vous pose donc 2 question:
-Pourquoi?
-Où:avec quelles limites et quelles villes?

merci

Avucic
29/09/2004, 11h59
salam,azul,bonjour

jentend souvent dire que la kabylie souhaite denevir autonome voir indepandante

je vous pose donc 2 question:
-Pourquoi?
-Où:avec quelles limites et quelles villes?

Salut Saif,

Ce n'est pas tout à fait ça: Il existe un parti qui s'appelle le MAK.

Leur idée, qui n'est pas suivie de beaucoup se résume à ceci: Ils veulent une certaine autonomie (pas l'indépendance) dans la République algérienne.

Si je ne me trompe, ils veulent que le gourvernement central leur laisse quelques pouvoir dans certains domaine, mais pas l'Armée, ni la Monnaie
ni les Affaires étrangères.

Ça ressemble à une décentralisation des pouvoir, comme pour la Catalogne en Espagne ou la Corse en France.

Du moins, c'est ce que j'ai compris en allant sur leur site.

malmsteen
29/09/2004, 12h22
Salut Saif,

Ce n'est pas tout à fait ça: Il existe un parti qui s'appelle le MAK.

Leur idée, qui n'est pas suivie de beaucoup se résume à ceci: Ils veulent une certaine autonomie (pas l'indépendance) dans la République algérienne.

Si je ne me trompe, ils veulent que le gourvernement central leur laisse quelques pouvoir dans certains domaine, mais pas l'Armée, ni la Monnaie
ni les Affaires étrangères.

Ça ressemble à une décentralisation des pouvoir, comme pour la Catalogne en Espagne ou la Corse en France.

Du moins, c'est ce que j'ai compris en allant sur leur site.
c leur revandications ,comme tu l as dit ils n ont po eu un grand echo
mais moi c le sujet en question qui me gene,je ne vois po pour koi on remet ca sur le tapis la position des kabyles etait et reste tjrs la meme
et c est une position tres tres claire
les evnement de kabylies l ont demontre

Cookies