Annonce

Réduire
Aucune annonce.

288 milliards de dollars pour le programme quinquennal

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • 288 milliards de dollars pour le programme quinquennal

    Le ministre des Finances, Karim Djoudi, a invité, hier à Alger, lors de l'ouverture de la 8e session de la commission mixte algéro-émiratie, les investisseurs émiratis à contribuer à la mise en œuvre des programmes d'investissements publics annonce récemment par le président de la République.

    Ainsi, selon le ministre, une enveloppe financière de l'ordre de 288 milliards de dollars a été affectée pour la réalisation de plusieurs projets dans les secteurs de l'habitat, de l'urbanisme, de l'hydraulique, des routes et des infrastructures de base. Dans ce sens, M. Djoudi a tenu à rappeler que sur ces 288 milliards de dollars affectés pour le programme en question, 150 milliards étaient consacrés à la réalisation de nouveaux projets. Le ministre a également incité les opérateurs émiratis à créer des partenariats avec leurs homologues algériens soulignant que des textes juridiques relatifs aux investissements en matière de PME et de transport maritime sont en cours d'élaboration.

    S'agissant du volume d'investissements entre les deux pays , M. Djoudi a rappelé l'existence de plusieurs investissements émiratis qui ont amorcé la phase Production, notamment dans le domaine de la fabrication de câbles et d'équipements électriques. S'agissant du même contexte, le ministre a fait part de l'existence d'un accord portant création d'une commission de suivi des investissements en cours de réalisation ou ceux en cours d'examen. Par ailleurs, le ministre a indiqué que la crise financière mondiale "a contribué au ralentissement des investissements sans compter les problèmes liés à la bureaucratie".

    Pour sa part, le ministre émirati de l'Economie, Soltan Bensaid Al-Mansouri, a affirmé que les autorités de son pays estimaient que cette commission mixte "était la plus réussie car ayant permis la réalisation de plusieurs investissements émiratis en Algérie dans différents domaines, notamment le tourisme et le foncier". M. Al-Mansouri a ajouté, à cet effet, que l'activité de cette commission constituait "un outil important à même de consacrer la complémentarité économique bilatérale et arabe de manière générale". Il a, en revanche, cité les investissements émiratis menés avec succès en Algérie dans les secteurs des ports, des services et du tourisme. M. Al-Mansouri a affirmé que nombre de "secteurs prometteurs seront également concernés par les activités des investisseurs émiratis, notamment l'agriculture et l'industrie qui recèlent d'importants atouts comme la disponibilité de l'énergie et de l'élément humain compétent et des marchés intérieurs et extérieurs".

    En réponse à une question sur le retrait du groupe Eemar de l'Algérie, le ministre émirati a précisé qu'il s'agissait de "réorganiser les activités extérieures de ce groupe à la lumière des nouvelles données découlant de la crise économique mondiale". Commentant les mesures prises par le gouvernement algérien pour la réorganisation de l'investissement, M. Al-Mansouri a souligné que des mesures similaires ont été prises par plusieurs pays, dont les Emirats arabes unis, en vue de protéger l'économie nationale de toutes fluctuations extérieures et trouver le partenaire économique propice.

    Le Maghreb
    Proverbe Chinois : "Les vérités qu'on aime le moins à apprendre sont celles que l'on a le plus d'intérêt à savoir"

  • #2
    c'est 100 milliards dans la poches et 180 milliards dans le terroirs quand je voie ce que vous payé pour une infrastructure égale a d'autre pays franchement vous vous faite arnaqué !!

    vous avez déjà investi 160 milliards $ avez vous fait les comptes pour savoir ce que vous avez fait avec ? et le bilan d'étape vous connaissez ?
    Dernière modification par Tems, 20 mai 2010, 13h06.

    Commentaire


    • #3
      Il est clair qu'une bonne partie de cet argent va disparaitre comme par magie comme c'est toujours le cas... mais je préfère la réalisation de qq projets sur le stockage de l'argent pour le bonheur des banques américaines... comme ça inchallah, lorsq'un futur bon gouvernement viendra, il trouvera au moins quelques bases pour mieux avancer
      "Le fascisme, c'est ferme ta gueule, la démocratie, cause toujours !"

      Commentaire


      • #4
        288 milliards de dollars pour le programme quinquennal
        c'est énorme que font les députés ?????????????

        Commentaire


        • #5
          Enissay

          je pense que tu as raison vaux mieux que comme tu dit dopé les banques américaines .

          en tous cas le gouvernement devrais réduire encore plus la dette de l'Algérie c'est la meilleurs des solution actuellement .

          Commentaire


          • #6
            Montant astronomique. Au lieu de faire une strategie de reformes avec objectifs chiffrables pui determiner un budget. Ils determinent le budget et apres on verra... Politique de l'a peu pres. Normal que tout cet argent s'evapore. Seul hic, c'est que c'est la derniere cartouche du peuple algerien...

            Commentaire


            • #7
              sur ces 288 milliards de dollars affectés pour le programme en question, 150 milliards étaient consacrés à la réalisation de nouveaux projets.

              Moi, c'est ce passage qui me fait peur, ça voudrait dire que 138 milliards de dollards vont être affectés aux projets déjà en cours, alors qu'ils ont déjà absorbé quelques 150 milliards du plan quinquennal précédent:22: et que seulement la moitié de ce nouveau plan quinquennal va être affecté à de nouveaux projets:

              Alors il y a trois explications possibles:
              - soit le journaliste s'est embrouiller dans les chiffres,
              - soit le ministre des finances n'était pas bien réveillé ce jour là,
              - soit est en train de se préparer le plus grand plan de corruption à grande échelle qui n'a jamais eu lieu!!!
              "Ce qui est à moi, est à moi, ce qui est à vous est négociable."

              Commentaire


              • #8
                Perso, je penche pour ça!

                - soit est en train de se préparer le plus grand plan de corruption à grande échelle qui n'a jamais eu lieu!!!
                "La chose la plus importante qu'on doit emporter au combat, c'est la raison d'y aller."

                Commentaire


                • #9
                  - soit est en train de se préparer le plus grand plan de corruption à grande échelle qui n'a jamais eu lieu!!!
                  Ils vont dépasser de très loin le vol du siècle de Madoff (65 milliards $).
                  On est aux portes d'une catastrophe, les septuagénaires, les octogénaires vont nous balancer dans un précipice sans fin. J'entrevois déjà les dettes laissées aux générations futures.
                  وإن هذه أمتكم أمة واحدة

                  Commentaire


                  • #10
                    Boutef est clairement le dirigeant avec le plus de pouvoir au monde vis a vis de son peuple : qui peut se permettre de miser toute la cagnote (288 milliards de dollars) de tout un pays, qui ne depend qu'une ressource, en hypothequant les generations futures, sans meme savoir quel est le plan, ou en discuter..

                    Pronostic: Ces sommes vont etre debloquees, Boutef va deceder, et les rapaces vont virer tout ca en suisse.

                    En gros, les generaux utilisent les derniers mois de Boutef pour debloquer le max d'argent au nom de "projets" sans plan, qu'ils se feronttout le loisir de rapatrier en suisse des que le moment propice sera venu.

                    Commentaire


                    • #11
                      C'est le funambule M6 qui l'un des plus grands suzerains de la planète puisque ces sujets doivent courber l'échine et lui baiser la main. Cas unique au monde excepté le pape.

                      Commentaire


                      • #12
                        288 c'est le budget total sur la periode. (60 par an), ce qui est presque normal. En comparaison le Maroc je crois que c'est environ 40 par an soit environ 200 sur la meme periode (mais qui va en grande partie dans le fonctionnement et non l'investissement).

                        150 c'est le d'investissement qui est comptabilise dans le 288 total. C'est ce chiffre qu'il faut commenter et c'est le meme que pour le plan quinquenal precedent.
                        Dernière modification par Karim28, 20 mai 2010, 17h16.

                        Commentaire


                        • #13
                          288 c'est le budget total sur la periode.
                          C est pas ce qu'il dit. Il dit que ca va servir à réaliser des projets. Donc c est uniquement le budget d'investissement ( et de maintenance aussi apparemment : 138 MD$)

                          Ainsi, selon le ministre, une enveloppe financière de l'ordre de 288 milliards de dollars a été affectée pour la réalisation de plusieurs projets dans les secteurs de l'habitat, de l'urbanisme, de l'hydraulique, des routes et des infrastructures de base.
                          Ca fait cher la maintenance quand même

                          Commentaire


                          • #14
                            C est pas ce qu'il dit. Il dit que ca va servir à réaliser des projets. Donc c est uniquement le budget d'investissement ( et de maintenance aussi apparemment : 138 MD$)
                            Tu donnes toi meme la reponse: 288 (budget total) = 138 de fonctionnement + 150 d'investissement.

                            Maintenance = fonctionnement.
                            Il utilise le mot maintenance pour l'opposer a l'investissement.

                            Et puis faut etre logique, d'ou est ce que l'Algerie va ramener 288 milliards de $ EN PLUS de son budget annuel???

                            Commentaire


                            • #15
                              Salut Karim,

                              Si je te suis, tu dis 138 milliards pour 5 ans de budgets de fonctionnement.
                              C'est trop petit, il me semble...
                              Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X