Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La taxe de sortie du territoire tunisien ne relève pas d'une "mesure discriminatoire"

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • La taxe de sortie du territoire tunisien ne relève pas d'une "mesure discriminatoire"

    La taxe de sortie du territoire tunisien pour les touristes étrangers ne relève pas d'une "mesure discriminatoire"
    • lundi, 15 septembre 2014 16:50



    Déclaration du ministre des AE, Ramtane Lamamra, lors d’une conférence de presse animée avec le ministre d'Etat, ministre portugais des AE, Rui Chancerelle de Machete Photo-APS

    ALGER - Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a affirmé, lundi à Alger, que la taxe de sortie du territoire tunisien pour les touristes étrangers, décidée par le gouvernement tunisien "ne relève pas de mesures discriminatoires ou arbitraires" et qu'il ne fallait pas "appréhender cette mesure sous l'angle de la réciprocité".

    A une question sur la position de l'Algérie vis-à-vis de cette nouvelle mesure prise par la Tunisie, lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères portugais, Rui Chancerelle de Machete, M. Lamamra a souligné que le gouvernement algérien a reçu "toutes les garanties de la partie tunisienne pour le report de l'application de cette mesure qui concernera pas les citoyens algériens qui visiteront la Tunisie en cette période".

    En août dernier, les autorités tunisiennes ont annoncé le début de l'application d'une taxe de sortie d'un montant de 30 dinars tunisiens, applicable à tous les étrangers non résidant en Tunisie. L'application de cette taxe a été reportée au mois d'octobre prochain.

    "Ces mesures seront appliquées à tous dans les délais arrêtés par le gouvernement tunisien et ce conformément à la loi en vigueur en Tunisie. Elles ne sont ni discriminatoires ni arbitraires", a insisté M. Lamamra.

    "Il ne faut pas appréhender cette mesure sous l'angle de la réciprocité ni y percevoir une volonté d'imposer des mesures arbitraires aux citoyens algériens par les voisins tunisiens", l'Algérie étant connue pour son attachement à la préservation de la dignité de ses citoyens à l'étranger, à sa souveraineté nationale et au principe de réciprocité".

    A cet effet, il a souligné que "l'Algérie et la Tunisie sont liées par une relation très privilégiée" qui "se développe pour devenir une relation exemplaire dans la région du Maghreb", rappelant l'importance de l'appui de l'Algérie à la Tunisie dans les domaines, économique, financier et sécuritaire notamment en cette période de transition démocratique.

    Il a ajouté que la Tunisie a toujours réservé un bon accueil aux citoyens algériens, sans visa même lors des années du terrorisme "où l'Algérie luttait seule contre ce fléau dans un contexte où certains ne le lui reconnaissaient pas alors que d'autres parlaient d'une guerre civile ou de violence politique".

  • #2
    Et il a raison, Lamamra cette taxe n'a rien de discriminatoire ni arbitraire.
    Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

    Commentaire


    • #3
      Un message clair et Net du pitbull de la politique ..

      des crocs durs qui laissent saigner le sang politique


      * Il a ajouté que la Tunisie a toujours réservé un bon accueil aux citoyens algériens, sans visa même lors des années du terrorisme "où l'Algérie luttait seule contre ce fléau dans un contexte où certains ne le lui reconnaissaient pas alors que d'autres parlaient d'une guerre civile ou de violence politique".
      A qui sait comprendre , peu de mots suffisent

      Commentaire


      • #4
        L'application de cette taxe a été reportée au mois d'octobre prochain.
        Cela me fera une économie de 30 dinars. Un bon plat de poissons.

        Commentaire


        • #5
          @Bachi

          Pas discriminatoire certes puisque applicable à tous, ni arbitraire non plus, mais certainement pas adéquate à mon avis. Pour une famille algérienne de 4, 5 ou 6 personnes la facture sera tout de même salée.
          "L'armée ne doit être que le bras de la nation, jamais sa tête" [Pio Baroja, L'apprenti conspirateur, 1913]

          Commentaire


          • #6
            Autrement dit algériens payer cette taxe et fermé la. Le pouvoir algérien apport son soutien financier a une Tunisie en crise et il ne pense pas d appliqué la réciprocité.
            If you want to go fast go alone, if you want to go far go together....
            You have to have a dream so you can get up in the morning....

            Commentaire


            • #7
              Pour une famille algérienne de 4, 5 ou 6 personnes la facture sera tout de même salée.
              Dissuasive pour certains sauf si elle n'est appliquée qu'au conducteur du véhicule (3 DT actuellement).

              Il y a aussi les chauffeurs routiers (qui ont initié un mvt de protestation du côté des frontières) transportant des marchandises dans les deux sens (plusieurs fois par mois) et qui seront taxés à chaque passage.

              Appliquée à tous les passagers, elle fera des "victimes" colatérales en fin d'année. Celles qui font le change (de 4 ou 5 personnes) pour passer une matinée en Tunisie et revenir pour écouler les euros au marché parallèle.
              Dernière modification par jawzia, 15 septembre 2014, 18h11.

              Commentaire


              • #8
                salut Harrachi

                Pas discriminatoire certes puisque applicable à tous, ni arbitraire non plus, mais certainement pas adéquate à mon avis. Pour une famille algérienne de 4, 5 ou 6 personnes la facture sera tout de même salée.
                Quand on a les moyens de passer des vacances à l'hotel, on a les moyens de payer les taxes.

                mais de toutes les façons, on ne connait pas encore les modalités de cette taxe.
                Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                Commentaire


                • #9
                  Sahha Bachi

                  Ce n'est pas tant une question de moyens BACHI, mais s'agissant de taxes c'est toujours repulsant, surtout qu'il s'agit d'une taxe à payer à la sortie, c'est-à-dire une fois le budget vaccances consommé.

                  Je crois qu'il aurait été plus intélligent d'établir une taxe de séjour, à ponctionner directement sur le prix de l'hôtel par exemple. Ça serait passé incognito...
                  "L'armée ne doit être que le bras de la nation, jamais sa tête" [Pio Baroja, L'apprenti conspirateur, 1913]

                  Commentaire


                  • #10
                    @Jawzia

                    Quid des conventions de l'UMA ? Y'a pas entorse en la matière ?
                    "L'armée ne doit être que le bras de la nation, jamais sa tête" [Pio Baroja, L'apprenti conspirateur, 1913]

                    Commentaire


                    • #11
                      @Medgacen

                      On aurait invoqué et appliqué le principe de réciprocité si il s'agissait d'une mesure propre aux ressortissants algériens. Ce n'est pas le cas.
                      "L'armée ne doit être que le bras de la nation, jamais sa tête" [Pio Baroja, L'apprenti conspirateur, 1913]

                      Commentaire


                      • #12
                        12 euros ......'c'est pas beaucoup .......dirouha sadaka
                        " Je me rend souvent dans les Mosquées, Ou l'ombre est propice au sommeil " O.Khayaâm

                        Commentaire


                        • #13
                          @Harrachi,

                          Toujours à faire preuve de gymnastique pour justifier tes arguments

                          Je te cite un exemple: les visas pour les citoyens français et algériens. Qu'en dis tu?

                          Parce que appliquer la réciprocité quand un pays exige un visa pour un tas d'étrangers dont les algériens n'en est pas une?

                          Commentaire


                          • #14
                            la réciprocité s'impose voisin ou pas !!

                            il ne faut pas prendre les gens pour des pigeons ...

                            Commentaire


                            • #15
                              @El-Bahar

                              - Les arguments ne se "justifient" pas (sic). Ils tiennent, ou ne tiennent pas.

                              - Le principe de réciprocité s'invoque lorsque l'autre partie vise tes ressortissants d'une mesure administrative particulière limitant leurs accès à son térritoire. Il s'agit là d'une mesure fiscale et non pas administrative ; elle est générale et non pas limitée aux algériens seuls ou à un groupe de nationalités en particulier ; elle est applicable à la sortie du térritoire et non pour en limiter l'accès.
                              Dernière modification par Harrachi78, 15 septembre 2014, 20h15.
                              "L'armée ne doit être que le bras de la nation, jamais sa tête" [Pio Baroja, L'apprenti conspirateur, 1913]

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X