Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les dangers du tabagisme

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Les dangers du tabagisme

    Véritable désastre sanitaire, le tabagisme est responsable d'une surmorbidité ainsi qu'une surmortalité dans le monde dont un grand nombre sont hélas des morts prématurées (qui ont pu être évités).

    La mortalité croît de façon régulière en fonction, de l’âge auquel on a commencé à fumer, du nombre de cigarettes fumées, et du degré d’inhalation de la fumée (notamment pour le tabagisme passif).

    Il s'avère donc important d'en parler, d'autant que connaître un minimum sur les dangers du tabacs orientera la personne exposée (tabagisme actif ou passif) à prendre des mesures adéquates, à revoir son rythme de consommation ou mieux, penser éventuellement à un sevrage. ceci est indispensable aussi bien pour le bien de sa santé que celle de son entourage, qui se trouve, involontairement, face au risques liés au tabagisme passif (voir plus loin).

    Parce que chacun connaît déjà des notions sur les dangers du tabac, j'ai abordé la question en deux "sous-chapitres", dangers connus (avec quelques détails et chiffres intéressants à connaître), puis "dangers moins connus". ces deux chapitres seront suivis par un volet consacré aux dangers auxquels est exposé un non-fumeur qui se trouve en contact d'un fumeur (tabagisme passif), pour terminer enfin par quelques conseils pratiques, afin de réussir une tentative de sevrage.

    avant d'aborder ces dangers, un petit tour sur les composants du tabac sera intéressant afin de mieux comprendre les dangers conséquents:

    Les "ingrédients" d'un compagnon mortel..

    Cocktail de produits toxiques, la fumée de tabac se compose d’une phase gazeuse et d’une phase formée de particules très fines, qui pénètrent dans les alvéoles pulmonaires et dans toute la circulation de notre corps.

    Elle contient 4 types de substances particulièrement nocives, dont les effets toxiques se conjuguent :

    * La nicotine

    * L'oxyde de carbone (CO).

    * Les irritants bronchique.

    * Les carbures polycycliques.



    la nicotine
    substance très diffusible, 80% de la nicotine est retenue dans l’organisme qui inhale la fumée. ses effets néfastes sont nombreux, parmi les plus grave demeurent outre un spasme des petites bronches, le rétrécissement des petites artères, à l’origine d’accidents vasculaires, cardiaques et cérébraux notamment.

    C’est la nicotine, qui est responsable de la dépendance tabagique et de la toxicomanie qui en découle. Le fumeur privé de tabac ressent une impression de manque et, par accoutumance, devient tributaire des doses de plus en plus importantes.

    Rappelons enfin, que chaque bouffée de cigarette en contient une quantité suffisante de nicotine pour tuer un rat auquel on l’aurait injectée.

    l'oxyde de carbone (CO):
    substance très diffusible aussi, son danger découle du fait de sa grande affinité pour l'hémoglobine. il se trouve que le CO a une affinité 40x plus élevé que celle de l'oxygène pour l'hémoglobine. résultat: liaison de CO à l'hémoglobine au dépend de celle de l'oxygène, ce qui est à l'origine d'une
    sous-oxygénation et de risque d'accident grave lors de l'effort.

    les irritants bronchiques:
    Ils provoquent une agression de tout l’arbre respiratoire, les cils vibratiles de la muqueuse respiratoire sont paralysés par une dose infime de fumée de tabac, et on rapporte qu'une seule cigarette suffit à bloquer les cils vibratiles pendant 4 jours.


    Il en résulte un encombrement des voies respiratoires et une diminution des défenses de l’appareil respiratoire contre l’infection et les autres polluants de l’atmosphère.

    Les carbures polycycliques:

    Ce sont des substances cancérigènes, notamment les 3,4 benzopyrènes.



    -- >> r é c a p i t u l o n s.. << --

    véritable cocktail de produits toxiques, la fumée de tabac est particulièrement nocive pour la santé, aussi bien par des effets locaux: avec l'irritation de l'arbre bronchique et la diminution conséquente des capacités de défense(Cf. irritants bronchiques), une sous-oxygénation(Cf. Oxyde de carbone) qui est potentiellement aggravée par l'effet bronchoconstricteur et vasoconstricteur qu'exerce la nicotine, qui est, en outre, responsable de la dépenendance tabagique et de la toxicomanie. à tous ces effets néfastes qui peuvent s'exercer à court et moyen terme, s'ajoute le risque considérable de cancérisation qu'exerce les carbures polycyclique.

    la répercussion de l'ensemble de ses effets néfastes, connus ou moins connus sera abordé d'une manière abrégée, dans le post suivant..
    40
    Fumeur/Fumeuse.
    40,00%
    16
    Non fumeur/ Non fumeuse.
    60,00%
    24
    Dernière modification par thiziry, 15 octobre 2005, 15h15.
    Le tabac est la première cause de décès évitable dans le monde. Organisation Mondiale de la Santé

  • #2
    DANGERS CONNUS

    On en parle souvent des affections broncho-pulmonaire et cardio-vasculaire du tabac. dans ce volet seront abordés: les répercussions du tabagisme sur les appareils respiratoire et cardio-vasculaire,

    Mais, avant d'aborder les pathologies observés au niveau de ces deux appareils, il semble primordial d'évoquer les effets et répercussion du tabac sur une partie de notre corps accessible à la vue: la cavité buccale:

    1.Le tabac est "l’ennemi" de la bouche, des gencives et des dents

    - Il provoque des gingivites inflammatoires favorisant l’infection et entraînant une haleine fétide caractéristique.

    - Il favorise les caries, notamment la diminution des sécrétions salivaires.

    - Les dents imprégnées de produits tabagiques sont jaunies, leurs racines dénudées.

    - Le tabac provoque des plaques de leucoplasie de la bouche et du pharynx, qui font le lit du cancer et sont à l’origine de 6 à 7% des tumeurs malignes.

    Ce risque est aggravé par la conjugaison d’autres facteurs, en particulier l’alcool et la mauvaise hygiène.

    2- Tabac et Appareil respiratoire: (l’appareil respiratoire est la cible directe et privilégiée du tabac)

    * la bronchite chronique:

    Le tabagisme est la première cause de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), bronchite chronique et emphysème. Environ 10-15 % des fumeurs développent une obstruction bronchique clinique. On estime à environ 2 millions le nombre de personnes atteintes de bronchite chronique tabagique en France et à, au moins, 8 000 le nombre de décès annuels.

    * le cancer bronchique:

    le tabac est le principal facteur de risque des cancers des voies respiratoires, et on a constaté que 85 % des cancers du poumon sont dus au tabac.

    Quasiment inconnu au début du siècle, il a connu une progression foudroyante depuis la seconde guerre mondiale.

    Le cancer du poumon est le cancer responsable de la plus forte mortalité par cancer dans le monde (les deux sexes confondus) : il est le premier cancer chez l'homme et était le 5e chez la femme (suivant les tumeurs du sein, du col utérin, du côlon-rectum, et de l'estomac).

    Il est actuellement responsable en France de 23 000 décès annuels ; son incidence augmente chez la femme alors qu'il est stabilisé chez l'homme (l'augmentation du tabagisme féminin s'est traduite depuis 1986 chez la femme américaine par un taux de décès par cancer bronchique supérieur à celui du cancer du sein).

    Le risque relatif du cancer bronchique est multiplié par 20 chez le fumeur par rapport à celui du non-fumeur.

    L'arrêt du tabac diminue le risque de développement d'un cancer bronchique qui reste toutefois supérieur à celui de la personne qui n'a jamais fumé.

    3- Tabac et Appareil cardio-vasculaire:

    La consommation de cigarettes est associée aux risques d'infarctus du myocarde et de mort subite par affection coronarienne, qui sont 2 à 4 fois plus élevés chez le fumeur.

    Le risque d'artériopathie des membres inférieurs est augmenté par 4.

    Le risque d'accident vasculaire cérébral est également augmenté, particulièrement chez les femmes prenant des contraceptifs oraux.
    Le tabac est la première cause de décès évitable dans le monde. Organisation Mondiale de la Santé

    Commentaire


    • #3
      DANGERS MOINS CONNUS

      Le tabagisme est associé à un grand nombre d'autres pathologies (ulcères gastriques.. etc.) et particulièrement un nombre important d'affections néoplasiques (cancéreuses) en dehors du cancer bronchique, déjà abordé.



      1- Affections néoplasiques:
      on a vu dans le premier post, qu'un composant de la fumée du tabac:
      'les carbures polycyclique' comporte un redoutable effet cancérigène. cet effet peut s'exercer sur tout le trajet parcouru par la fumée de tabac : lèvres, langue , pharynx, larynx, bronches, et sur ses voies d’élimination: vessie.

      * Cancers des voies aérodigestives supérieures

      Ces cancers sont liés au rôle quasi exclusif du tabac et de l’alcool. L’association de l’un et l’autre (alcool-tabagisme) multiplie par 3 le risque de chacun d’eux :

      - Le cancer des lèvres du fumeur de mégot,

      - Le cancer de la langue du tabac à chiquer ou à priser,

      - Le cancer du pharynx (surtout l’alcool)

      - Le cancer du larynx (surtout le tabac)

      - auxquels s'ajoute le cancer de l'œsophage (alcool et tabac).



      * Cancer de la vessie:

      - Le risque est multiplié par 2 chez le fumeur.

      - Il y a corrélation statistique avec la durée de consommation des cigarettes.



      * Aussi, Certaines substances cancérigènes qui passent dans le sang sont excrétées au niveau du col de l’utérus. et on rapporte que le tabac multiplie par 3,6 le risque d’anomalies précancéreuses du col de l’utérus. La majoration de ce risque est proportionnelle à la consommation de cigarettes.


      2- Autres pathologies (non cancéreuses): (quelques exemples).

      * rôle dans l'ulcère peptique:

      La cigarette est un facteur de risque et de gravité pour l’ulcère gastroduodénal.

      Elle est un facteur de résistance aux traitements actifs, alors qu’on observe plus de 90% de guérison chez les non-fumeurs.

      Elle favorise la récidive et est responsable d'un nombre important de perforations d’ulcère.

      Il faut conseiller aux ulcéreux l’arrêt total et définitif du tabac.

      * répercussion sur l'immunité:

      Il existe chez les fumeurs une diminution significative des taux d’immunoglobulines qui assurent la défense de l’organisme contre les infections. Il en résulte une diminution des défenses anti-infectieuses vis à vis des bactéries et des virus, notamment au niveau des voies respiratoires et digestives.

      Leur taux redevient normal après un an d’arrêt de tabac.

      * Il existe aussi chez le fumeur un abaissement significatif du taux des hormones thyroïdiennes, contribuant à l’altération des paramètres lipidiques et athérome artériel.

      * Enfin, le tabagisme est lié à d'autres affections non-citées précédemment, mais peuvent être abordées ultérieurement..



      -- >> r é c a p i t u l o n s.. << --

      Le tabagisme n'est pas une maladie mais un comportement. et est la cause de multiples maladies potentiellement léthales, d'où son association à une sur-morbidité et sur-mortalité..
      Si les affections de l'appareil respiratoire et cardio-vasculaire sont les plus connues (par le fumeur), d'autre affections notamment d'ordre néoplasique touchant les autres appareils ne sont pas moins graves. ces affections demeurent en relation étroite avec les composants de la fumée du tabac déjà abordés. ainsi, on peut rattacher les pathologies cancéreuses au passage des
      carbures polycyclique à différents niveaux (lèvres, langue, pharynx et larynx, ainsi que son organe d'élimination: la vessie), cependant, le rôle vasoconstricteur et broncho-constricteur de la nicotine ainsi que la sous-oxygénation conséquente à l'oxyde de carbone semblent être plus incriminés dans les maladies coronariennes et les broncho-pneumopathie chronique obstructives..
      Que de souffrances et de morts prématurées qui pourraient être évitées par l’éviction du tabac !


      ..Bien que le tabac n'est pas une maladie, et encore moins une "affection contagieuse", il se trouve que les maladies qui lui sont associé n'affectent pas que les fumeurs, mais leur entourage direct aussi, par le biais du .. tabagisme passif : voir post suivant..
      Le tabac est la première cause de décès évitable dans le monde. Organisation Mondiale de la Santé

      Commentaire


      • #4
        TABAGISME PASSIF

        Le tabagisme est aussi un risque pour l’entourage du fait que la fumée exhalée par le fumeur crée un courant secondaire qui se propage dans l’air ambiant; le fumeur passif inhale environ le quart de la fumée produite : 20 cigarettes fumées équivalent alors à la fumée de 5 cigarettes inhalées par l’entourage.

        Les lieux privilégiés de cette inhalation passive sont les atmosphères confinées. et il se trouve que les 3 lieux d’élection du tabagisme passif sont: le domicile familial, la voiture (et les transports) et les lieux de travail (Bureaux..etc).

        Si ce tabagisme passifs n'est pas dénué de risque pour l'adulte sain (augmentation de 25 % du risque de cancer du poumon et de maladie cardiovasculaire) , ses conséquence peuvent être encore plus graves chez certaines cibles dites privilégiées : le foetus, l'enfant et l'adulte "fragilisé", auxquels on peut ajouter le conjoint de fumeur.

        1. Le fœtus:« Quand la femme enceinte fume, son enfant fume aussi! »

        le tabac traverse la barrière placentaire et entrave le développement de l’embryon, le tabac représente un danger majeur pour le fœtus au cours de la grossesseavec un risque accru d’avortement spontané, d’hématome rétroplacentaire, de prématurité, diminution du poids de naissanceet de mort subite du nourrisson.

        Rappelons aussi que le tabagisme réduit la fertilité de la femme et avance l’âge de la ménopause, sans oublier que le risque vasculaire (Infarctus du myocarde, Artérite des membres inférieurs et accidents vasculaires cérébraux) du tabagisme est multiplié par la pilule contraceptive.

        2- L'enfant:

        On a constaté une augmentation de fréquence des infections respiratoires hautes (otites) et basses, altération de la croissance de la fonction respiratoire, plus grande fréquence et sévérité de l'asthme, augmentation du risque de mort subite du nourrisson.

        3. L’adulte fragile est la 3ème cible du tabagisme passif.

        Notamment ceux qui souffrent de coronarite avec le risque d’aggravation de l’angine de poitrine.

        Ceux qui souffrent d’asthme, avec risque de passage à l’état de mal asthmatique.

        Le risque de cancer est accru chez le conjoint du fumeur :

        on a rapporté à ce titre que le cancer du poumon est 3 fois plus fréquent.
        Le tabac est la première cause de décès évitable dans le monde. Organisation Mondiale de la Santé

        Commentaire


        • #5
          ARRETER DE FUMER

          Le sevrage tabagique se déroule selon un processus stéréotypé. Le fumeur est d'abord indifférent à toute idée de sevrage (stade de précontemplation). Puis il envisage d'arrêter un jour de fumer (stade de contemplation). Suit la phase de préparation où l'arrêt est programmé dans moins de 30 jours. Il est habituel que le fumeur échoue à une ou plusieurs tentatives (qui se rapprochent dans le temps) avant d'arriver au sevrage définitif.

          Dans le stade de contemplation, il y'a des motivations qui doivent être conscientes, précises et fermes, aussi bien les motivations négatives, afin d’éviter les dangers du tabac, (sujet de cet article), que les motivations positives tenant à la liberté retrouvée par rapport à une dépendance et un "esclavage", ainsi qu’à la possibilité d’une vie plus riche, qui ne soit plus confinée dans un "écran de fumée". afin de réussir une éventuelle tentative de sevrage, il est conseillé que:

          -> Le moment soit bien choisi, mettant à profit les circonstances favorables.

          -> Le jour choisi, l’arrêt ne doit pas être progressif, mais total.

          -> Il conviendra de se mettre à l’abri des situations pièges (après les repas par exemple) et des tentations, en se débarrassant de la panoplie des fumeurs.

          -> Il est bon de rechercher un substitut au tabac qui soit positif pour la santé et l’épanouissement personnel.

          ---

          L’arrêt du tabac doit être l’occasion d’un changement de mode de vie et de l’adoption des règles d’une vie saine :

          - détente et relaxation; sommeil suffisant,

          - respiration profonde et de bonne qualité, notamment quand le besoin de fumer se fait sentir,

          - activité physique régulière telle que la marche et les activités physiques de plein air, en donnant la préférence aux sports d’endurance sur les sports de force,

          - une alimentation de qualité :

          * en évitant les excitants : le café et surtout l’alcool. L’alcool est le complice du tabac : 80% des buveurs sont aussi des fumeurs (on a vu plus haut que les cancers digestifs supérieurs sont souvent associé à l'alcoolo-tabagisme). L’alcool est aussi vecteur de calories vides qui font grossir.

          * en buvant beaucoup d’eau : 2 à 3 litres par jour (la nicotine est partiellement soluble dans l’eau) .

          * en réduisant le sucre et les friandises qui font grossir et ou préférant les glucides lents (pain, féculents, lentilles) ;

          * en choisissant une alimentation pauvre en calories (légumes verts, salades, yaourts) et riche en vitamines (agrumes, fruits frais).

          à la fin de cet aricle, Il n'y a pas de récapitualtif à rédiger, mais une question à poser, avec cette image parlante:



          fumer ou respirer ?




          Merci pour votre lecture et Saha f'tourkoum !

          ------------
          Principales références:
          1- Tabagisme: Epidémiologie et pathologies liées au Tabac.
          Dr J. Trédaniel, Pr A. Hirsch in La Revue du praticien
          2- Les dangers du tabac, Polycopié Dr R. Flurin
          Le tabac est la première cause de décès évitable dans le monde. Organisation Mondiale de la Santé

          Commentaire


          • #6
            Bonjour Tiziry,

            Merci pour le sujet extrêmement riche en informations…je vais l’imprimer pour pouvoir le lire calmement.

            Saha S’yamek et Saha F’tourek.

            Commentaire


            • #7
              Bonjour Thiziry, Thirga,

              Tout d'abord je te remercie d'aborder un sujet aussi important que le tabagisme et de le faire avec tant de beauté.

              Ce que je trouve dommage, c'est que le tabac soit nocif et on voit bien à l'énoncé du florilège de cancer qu'il peut amener que fumer est dangereux alors pourquoi un tel produit nocif pour tous, aussi bien individu qu'environnement , a été un jour mis en vente? N'y a t'il pas moyen de faire des cigarettes non toxiques?

              Je pense aussi qu'un enfant qui nait dans une famille de fumeur a certainement plus de "chance " de devenir un fumeur.
              C'est encore aux parents d'éduquer leurs enfants et de leur faire comprendre qu'il ne faut pas fumer par imitation des copains.

              Pour un fumeur, je sais qu'il est excessivement dur d'arreter et que la meilleur méthode est de ne jamais commencer car les fumeurs connaissent tous les risques mais bof c'est pour demain et ils continuent de fumer.

              Saha F'tourkoum

              Commentaire


              • #8
                comment arréter de fumer ?

                Salut c bosich je suis un assez grand fumeur ( 1 paquet par jour ), je fume des rym ( si vous connaissez )
                Et j'ai décidé d'arréter, j'en ai marre :

                FINANCIEREMENT

                SANTEE

                HYGIENE DE VIE

                Donc si vous avez le même probléme ou vous avez un reméde miracle soyez le bienvenus
                Dernière modification par bosich, 08 novembre 2005, 18h13.
                " Cogito ergo sum " ( je pense donc je suis )

                Commentaire


                • #9
                  J'ai le même probleme...
                  Il parait que les patchs de nicotine aident...
                  Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                  Commentaire


                  • #10
                    @ Bachi

                    J'ai essayé les patches et résultats des courses = je suis avec mes patches sur le bras et la cigarette à la bouche = de quoi faire une over dose
                    " Cogito ergo sum " ( je pense donc je suis )

                    Commentaire


                    • #11
                      bonjour bosish
                      j'ai fumé durant 15 ans ,2 paquets par jour (marlboro),puis un jour j'ai décidé d'arreter,j'ai pris un genre de cachets a macher de la nicotine ,vendu en pharmacie,durant un mois en diminuant les doses progressivement,puis un jour comme ça pffft,c'etait fini,le but aprés c'est de ne pas se laisser tenter,maintenant je ne supporte plus la fumée,et cela m'ecoeur a tel point qu'il m'est impossible de rester dans un lieu ou l'on fume,(un chochoteux :22: ).
                      je suis du peuple des humains,et notre patrie s'appelle:terre

                      Commentaire


                      • #12
                        de ma part je n'ai jamais fummé de ma vie ! alors je n peut pas te donner bcp d'aide !! sauf que le GAWRI a toujour dit QUI VEU PEU !! parce que les patches et tout ça sans la volonté c'est comme si que tu pédalé dans le vide !!!
                        Dernière modification par karimalia, 01 novembre 2005, 15h19.
                        2.7. et Dieu a scellé leur cœur et leur entendement. De même qu’un voile leur barre la vue, et ils sont voués à un terrible châtiment. (Al Baqâra)

                        Commentaire


                        • #13
                          Je me suis shooté longtemps aux brunes Afras pour les connaisseurs des cibiches locales, aux gauloises après, à la moyenne de deux paquets par jours. …….J’ai pris la décision d’arrêter lorsque est devenu laborieux de monter les marches……. C’est une question de motivation je crois. Celui qui veut vraiment stopper le massacre, il y parviendra. Compter une semaine où l’on sent le manque, les trois premiers jours étant les plus déterminant. Bonne cure.

                          Commentaire


                          • #14
                            que penser vous si je vous dis que j'ai arréter de fumer pendant 3 mois et j'ai repris
                            mais, je suis un nerveux ou plutôt un faux calme ( je laisse tout à l'intérieur )
                            et je trouve la paix en fumant c bête je sais mais c comme un cercle visieux :22:
                            " Cogito ergo sum " ( je pense donc je suis )

                            Commentaire


                            • #15
                              !!!!!!!!!!!!!!!

                              ...La volonte!...oui oui, la volonte!
                              une personne tres proche de moi a arrete de fumer apres pres de 20 ans (1 paquet par jour)....du jour au lendemain, elle a decide d'erreter...elle a jette son paquet et elle n'a plus jamais retoucher a une cloppe!
                              Pour ma part, je ne fume pratiquement plus, je me contente d'une ou deux puff (djebda.... ) par jour, juste pour me gaver...mais je compte arreter deffinitivement inchallah!

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X