Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Si la daridja algérienne n'est pas de l'Arabe, qu'est ce que c'es?

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Si la daridja algérienne n'est pas de l'Arabe, qu'est ce que c'es?

    Je me suis rendue compte dans l'autre topic que pas tous les algériens considèrent que la daridja est une forme parlée de l'Arabe.

    J'ai pensé que ce serait intéressant d'ouvrir un nouveau topic sur la question. C'est vrai que la daridja algérienne s'est éloignée de l'Arabe, mais n'empeche que c'est toujours largement basée sur l'Arabe.

    Quand vous dites "Daridja", vous parlez de quoi au juste?

    Ce serait également intéressant de partager des poemes, récits, proverbes ou autres choses exprimées en daridja d'autrefois pour voir comment elle a évolué (ou régressé, c'est selon).

  • #2
    c'est un beau mélange de langues, une langue bien métissée et bien épicée.
    C'est un idiome mais c'est quasiment une langue, il suffit d'un petit effort.

    Aux années 60 et 70, il y avait une multitude de dialectes en Algérie, avec le temps, cela s'unifie et c'est tant mieux. Le peuple a bâti lui-même une langue de plus en plus commune, c'est la darija actuelle. Une langue très vivante qu'il faudrait structurer.
    Dernière modification par Bachi, 10 juillet 2018, 18h32.
    Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

    Commentaire


    • #3
      bonjour


      c'est quasiment une langue
      tout a fait , a preserver, reconnaitre, etudier,,


      il y avait une multitudes de dialectes en Algérie, avec le temps, cela s'unifie et c'est tant mieux.
      dommage ,pourquoi tant mieux?? ,

      mais je dois encore dire qu'on algerie, reste encore une difference de dialecte entre region et en peut reconaitre encore l'origine de quelqu'un par son accent ou sa langue
      au maroc c'est presque 100% une langue et un dialect qui domine
      pour des raisons que j'ai mainte fois dis et répéter

      pour l'algerie peut on savoir quel dialect qui entrain d'effacer les autres celle (du centre, ouest,bedoui,jijlistifi,,ou le quel?
      المجد والخلود للرفيق والمناضل المغربي ابراهام سرفاتي

      Commentaire


      • #4
        disons que on arabe on devrais dire " el hadiqa" et on derja on dit " jardin" , ma grand mére aurait dit " el djnan" et mon grand pére lui il l'aurai plutôt appeler " el djenba " ou "el djeba" je sais plus .... et si ça ce trouve ces deux mots sont aussi arabe .... .. bref c'est une salade ... mais c'est notre salade a nous ....c'est la salade de toutes ma famille ... amis.... copain... ville ... quartier .... on peut la traiter de ce qu'on veut ..... elle est ce qu'elle est ..... notre langue ...



        et na***** li may7abhach
        tu tombe je tombe car mane e mane
        après avoir rien fait ...on a souvent le sentiment d'avoir faillie faire ....un sentiment consolateur

        Commentaire


        • #5
          Salam,

          La daridja algérienne est du franco-arabe.. une sorte de mélange d’un vieux parlé arabe (une daridja précoloniale).. mélangé à du français (souvent déformé). J’ai remarqué que ce franco-arabe repose sur une grammaire arabe, auquel on a ajouté une forte dose de vocabulaire français, parfois berbère, turc, espagnole.. Souvent, les termes arabes existent, mais il fait bon genre (plus classe) de leur substituer leur équivalent français. Dans les phrases, les verbes restent généralement arabes.. mais les noms et les sujets sont français. Par exemple, en français on dit : "donne-moi une pomme", en dardja arabe : "أعطيني تفاحة" ou "مد لي تفاحة".. en franco-arabe ça donne : "أعطيني une pomme"..

          Commentaire


          • #6
            Un mélange d'arabe, de berbère, de français et parfois même d'espagnol (dans l'ouest algérien).
            Il reflète bien notre histoire et les différentes époques traversées par notre pays.
            Hope is the little voice you hear whisper "maybe" when it seems the entire world is shouting "no!"

            Commentaire


            • #7
              comme dans la phrase "issoti ki elguet" milange ta3 spagnolia et français à la sauce algérienne cool !

              Commentaire


              • #8
                C'est une variante de l'arabe donc c'est de l'arabe

                Je me rappelle que harachi nous avait donné la bonne définition
                tchek tchek tchek

                Commentaire


                • #9
                  Si la daridja algérienne n'est pas de l'Arabe, qu'est ce que c'est?

                  Je reprends ce que j'ai écrit sur le même sujet sur un autre topic:

                  "Il n y a pas de dichotomie, ni de séparation entre la langue Arabe classique, fos7a, standard et le dialecte arabe populaire oral, "3amya", derja. Il y a, bien au contraire, une osmose et une symbiose entre les deux.
                  les tentatives planifiées et préméditées de les séparer et les mettre en rivalité datent de la période coloniale et furent reprises malicieusement par les berberistes (chez nous) après les indépendances et les "chou3oubistes" (au moyen orient). mais ces tentatives ont été vaines et sont vouées à l’échec (pour l'avenir), sauf partiellement en égypte et au liban.

                  dans le monde arabophone, il y a des dialectes, des parlers, des idiomes arabes (particuliers) issus ou inspirés de la langue arabe classique dans chaque pays, chaque région, chaque sous-région ou espace culturel et linguistique isolé. mais la langue fos7a classique standard constitue unanimement et de façon majoritairement acquise la langue véhiculaire, transculturelle, transnationale, de rassemblement et de rapprochement (pour toute cette région). c'est une particularité de la langue arabe classique, (peut-être) partagée par, je crois savoir, l’allemand germain qui montre certains traits de similitude.

                  la derja est une dérivée de la langue arabe fos7a et tire son vocabulaire, sa sémantique et sa syntaxe de la langue véhiculaire formelle. avant la colonisation française, elles étaient liées organiquement et la derja était pure et plus fidèle à son prototype. certes, la colonisation de 132 ans et la domination culturelle de 56 ans l'a créolisée et beaucoup de termes français s'y sont incrustés et implantés mais il est faux, archi-faux de dire qu'elle est dérivée du berbere ou qu'elle est un mélange de berbere et d'arabe. je défie les prétentieux de donner un exemple d'emprunt avéré. j'ai beau chercher dans la derja, je n'y trouve aucun, à part le terme "argaz" qui n'est utilisé que dans le langage de la rue et l'argot. mes parents ni ma famille n'ont jamais prononcé ce terme (vu qu'il existe l’équivalent, fréquemment usité "f7al").
                  La langue standard est la langue écrite formelle, des situations formelles, officielles, solennelles, cérémoniales, c'est la langue académique, la langue savante, des lettrés, du protocole et de la diplomatie. elle ne peut, de ce fait, être la langue maternelle d'aucun locuteur : d'où les incompréhension, les malentendus et quiproquos avec les détracteurs et les malicieux agitateurs".

                  nb : je ne répondrais, ni réagirais qu'aux posts courtois, civils et pertinents. les autres, chahuteurs, je les zappe tout simplement.

                  Commentaire


                  • #10
                    La Darija est un dialecte d'analphabètes qui s'est développé au fil des périodes d'occupation de l'Algérie.

                    Les algériens dans leur majorité n'ont jamais su du fait de leur analphabétisme, maîtriser correctement l'arabe classique, de ce fait ils ont développés une bouillie infâme qui est un mélange entre l'Arabe et le Tamazight, avec des ajouts de mots Français, Espagnol et Turc.

                    C'est un dialecte qui doit être banni et remplacer avec l'arabe classique. En plus de n'avoir aucune règle grammatical ni rien, elle est immonde, aucun sens du charisme n'est possible avec ce dialecte qui est trop familier.

                    Commentaire


                    • #11
                      Je pense qu'on doit d'abord définir ce qu'on veut dire par "langue", la daridja n'est pas une langue et je ne vois pas comment on pourrait en faire une langue sans la renouer avec ses racines arabes!!!

                      Et puis, notre daridja n'a rien de spécial, tous les pays arabes ont leurs formes de "daridja", qui comportent un cocktails de mots provenant de différentes langues, meme l'Arabe classique comporte de tels mots! Mais le fait qu'on se comprenne tous prouve que tous ces dialects sont issus de l'Arabe.

                      Maintenant c'est vrai que notre daridja a changé, mais c'est le cas de toutes les daridjas, le dialecte egyptien par exemple comporte de plus en plus de mots anglais. Je pense que ce complexe d'inferiorité est partagé par tous les pays arabes

                      Je trouve que l'idee de tracks dans l'autre topic est interessante, voici un extrait d'un vieux poeme algérien, Haizia, ecrit en daridja:

                      عزوني يا مـــــــــــلاح في رايس لبــنات
                      ســــكنت تحت اللحود نـــــــــاري مقديا
                      يــاخي انـــا ضريـــــر بيا مــــــا بيا
                      قــلبي سافر مع الضـــــــامر حيزيــــه
                      يا حصراه على قبيل كـــــــــــنا في تاويل
                      كي نوار العطـــــــيل شاو النقصــــــيا
                      ما شفنا من أدلال كي ظل الخــــــــــــيال
                      راحت جدي الغزال بالــــــــجهد عليــــا
                      وإذا تمشي أقبــــال تســـــــلب العــقال
                      أختي بــاى المحال راشـــــق كمـــــيا
                      طلقت ممشوط طاح بروايـــــــــح كى فاح
                      حاجب فوق اللماح نونـــــــين بريـــــا
                      عينك قرد الرصاص حربي فى قرطـــــــاس
                      ســورى قيـاس فى يدين حـــــــــربيا
                      خدك ورد الصباح و قرنفل وضــــــــــاح
                      الدم عليه ساح مــــثل الضوايــــــــا
                      شوف الرقبة خيار من طلعة جمار
                      جعبة بلار و العواقد ذهبيــــــــــــا
                      فى بازر حاطين أنصـــــــــبح فى الزين
                      واحــــــنا متبســـطين فى خير الدنيا
                      نصبح فى الغزال انصرش للفــــــــال
                      كالى ساعي المال وكنوز قويـــــــــا
                      ما يسواش المال نقحات الخلخــــــــال
                      كى انجبي للجبال نلقى حيزيــــــــــا
                      تتسحوج فالمروج بخلخيل تســــــــوج
                      عقلي منها يروج قلبي وأعضــــــــيا
                      فالتل مصيفين جيـــنا أمحــــــــدرين
                      للصحراء قاصدين نا والطوايــــــــا
                      الأجحاف مغلقـــين و البارود إنـــــين
                      الأزرق بي يمين ساحة حيــــــــزيا
                      ماذا درنا أعراس لزرق فى الـــــمرداس
                      يدرق بي خلاص في روحنيـــــــــا
                      تاقت طول العـــــــلام جوهر فالتبسام
                      تمعني فالــــكلام و تفهم فيــــــــا
                      بنت حميده اتبان كى ضي الومــــــــان
                      نخلة بستان غى وحدها شعويــــــــــا
                      زند عنها الريــح قـــلعها فالــــــميح
                      ما نحسبها أطيح دايم محضيــــــــــا
                      في واد أثل نعيد حاطين سماط فريـــــــد
                      رايسة الغيد ودعتــــــني يا خويـــــا
                      في ذا الليلة وفــات عادت في المـــــمات
                      كحلا الرمقات ودعت دار الدنيـــــــــا
                      خطفت عقلي راح مصبوغة الألمـــــــاح
                      بنت الناس المـــلاح زادتــني كيـــــا
                      حطوها في لكفان بنت عالي الشـــــــان

                      Commentaire


                      • #12
                        La derja est bien antérieure à la venue des arabes en Afrique du Nord, sa morphologie, sa syntaxe, sa prononciation et son vocabulaire sont différents de ceux de l'arabe fous'ha. La derja s'établit sur un substrat initialement berbère, latin (Langue romane d'Afrique) et dans une moindre mesure punique.

                        Elle a été enrichie par les langues des conquérants qui sont passés dans la région, l'arabe bien sûr, le turc ottoman, l'espagnol et le français car l'habitant de l'Afrique du Nord a cette capacité d'intégrer assez facilement le parlé des visiteurs au sien (voir la facilité avec laquelle s'est faite l'intégration de mots français dans notre parlé quotidien).

                        Si beaucoup de vocabulaire est issue de l'arabe, c'est en partie dû à la religion adoptée par la grande majorité, cette dernière se pratique qu'en arabe et les écoles coraniques et les zaouïas y ont beaucoup contribué.

                        https://fr.wikipedia.org/wiki/Arabe_alg%C3%A9rien : c'est ce qui se rapproche le plus de la vérité sur notre derja nationale.

                        Commentaire


                        • #13
                          Voilà j'ai trouvé la citation que nous avons partagé notre ami Arrachi


                          Le "peuple arabe"est un groupe composé des individus qui parlent l'une des variantes de la langue arabe et s'identifient à l'histoire et à la culture qui se sont constitués depuis l’émergence des grands empires omeyyade au 7e s. puis abasside.
                          tchek tchek tchek

                          Commentaire


                          • #14
                            UnAlgérien
                            La derja est bien antérieure à la venue des arabes en Afrique du Nord,
                            c'est nouveau pour moi.
                            Je ne l'aurais jamais imaginé.
                            Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                            Commentaire


                            • #15
                              Salam Bachi,

                              Avant le VIIIe siècle, la conquête arabe, le parlé des autochtones, l'ancêtre de la derja, reposait principalement sur le berbère et dans une moindre mesure le punique pour ce qui est des contrées non loin des cotes de la méditerranée. Le parlé a intégré par la suite l'arabe, etc...

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X