Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > MULTIMEDIA > Algérie Télécom fait la promotion du .dz

Algérie Télécom fait la promotion du .dz

mardi 7 décembre 2010, par Rédaction

Algérie Télécom et l’Association des fournisseurs d’accès algériens à Internet plaident pour un contenu internet algérien institutionnel et un développement du .dz.

Algérie Télécom fait la promotion du .dz. « Le problème d’Internet en Algérie consiste actuellement en l’absence du contenu national. Il faut des sites web algériens institutionnels pour attirer et intéresser davantage les citoyens », a indiqué Ali Kahlane, président de l’Association des fournisseurs d’accès algériens à internet, hier, lors d’une conférence-débat sur l’internet et son évolution dans le pays au forum d’ El Moudjahid. Ne comptant que 2 000 sites, le .dz, précise-t-il, n’a pas été assez promu en Algérie. « Pourtant, il représente le drapeau national sur Internet qui permettra aux institutions et aux entreprises de créer du contenu national », dit-il.

Il a rappelé qu’en 2000, le nombre d’abonnés à Internet ne dépassait pas les 50 000. Aujourd’hui, ils sont près de 6 millions à avoir accès à ce service. « Même si cela est un réel acquis, cela reste insuffisant », dit-il. Faisant une comparaison avec les autres pays, il affirme que l’Algérie est classée 4e dans le monde arabe. « Le taux de pénétration Internet (personnes raccordées à internet) dans notre pays est de 16,3%. Au Maroc, avec 11 millions d’internautes, ce taux est de 30%. Pour les 10 millions d’habitants de l’Arabie Saoudite, le taux de pénétration est de près de 40%. Les Emirats arabes unis sont à 74%, alors que la Tunisie a atteint 31% pour 8 millions d’habitants », précise-t-il. « L’accès à internet a été démocratisé. Les autorités ont mis le paquet pour que les différentes technologies soient intégrées dans notre pays », affirme le responsable de la communication à Algérie Télécom, Abdelkrim Meziani. Toutefois, il estime qu’« Algérie Télécom a été fragilisée dans sa filiale Djaweb suite à la réduction de l’accès à internet de 50% ».

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Soir d’Algérie