Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > MULTIMEDIA > L’Algérie en retard dans la cyber sécurité

L’Algérie en retard dans la cyber sécurité

mercredi 5 juin 2013, par Rédaction

Le manque d’investissement de l’Algérie dans la cyber sécurité rend les sites web des institutions et des entreprises algériennes vulnérables aux attaques des pirates.

L'Algérie vulnérable dans la cyber sécurité. Le faible taux de pénétration d’Internet en Algérie (14 %) ne l’a pas prémunie contre les cyber-attaques qui ont touché y compris les sites de ses institutions de souveraineté. Des attaques qui ont été menées à travers des terminaux domiciliés sur les cinq continents. Un classement récent a même placé l’Algérie comme le dixième pays le moins sécurisé au monde. Cette vulnérabilité n’est néanmoins pas le propre des pays sous-développés car, ce sont plutôt les Etats-Unis d’Amérique – objet d’intrusions qui ont eu à faire face, entre autres, à une paralysie de leurs plus importantes banques (Bank of America, JP Morgan…) pour ne citer que celles-là –, qui « militent » pour revoir le droit international et qualifier les cyber-attaques comme un acte de guerre.

Si les spécialistes en cryptologie sont d’accord qu’il n’existe pas un risque zéro, qu’il est très difficile voire impossible d’identifier l’agresseur, des mesures doivent être prises pour au moins réduire les risques inhérents à l’utilisation d’Internet. « 50% des intrusions sont dues à des erreurs internes que commettent des employés ne respectant pas les règles d’utilisation des réseaux », a estimé M. Abdelaziz Derdouri, patron de SSRI, une Eurl spécialisée dans la sécurisation des réseaux informatiques.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Soir d’Algérie