Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > CULTURE > L’Algérie et le Maroc se disputent la Tidjania

L’Algérie et le Maroc se disputent la Tidjania

mardi 14 octobre 2008, par Rédaction

Deux villes en Algérie et au Maroc revendiquent le statut de berceau de la Tarîqa Tidjania.

La Tidjania présente au Maroc et en Algérie. Les plus avisés en matière de soufisme relèvent que le Maroc est plus avancé que l’Algérie du point de vue de l’importance dévolue à la Tarîqa Tidjania. Le royaume chérifien qui cherche à s’approprier la voie soufie a mis le paquet particulièrement après l’ouverture de la mosquée Hassa II à Dakar, la capitale sénégalaise, et l’institution d’un centre d’études historiques de la Tidjania relevant de l’université de Rabat. Le Maroc accorde par ailleurs une place de choix aux grands penseurs de ce courant en Afrique et sachant que de nombreux chefs d’états africains sont issus de la Tarîqa Tidjania, il ne serait pas étonnant que le pays devienne un repère pour les adeptes de cette voie.

Le vieux désaccord persiste par ailleurs sur le berceau de la Tidjania ; l’Algérie et le Maroc se disputent ce privilège et s’autoproclament chacune de son côté capitale de la Tarîqa. Il est a noté que Hadj Ali Temacini, le grand khalife de Sidi Ahmed El-Tidjani est le fondateur de la zaouïa de Temacine où il est enterré. Cette zaouïa est considérée comme le plus grand centre de la tarîqa Tidjania en Algérie, au plan architectural, à l’importance des manuscrits que renferme sa bibliothèque ainsi que le nombre de ses disciples.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Echorouk