Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > MULTIMEDIA > L’informatique peu développée en Algérie

L’informatique peu développée en Algérie

mercredi 23 mars 2011, par Rédaction

Il reste encore beaucoup à faire pour développer l’informatique en Algérie selon les professionnels du secteur.

L'informatique peu développée en Algérie. « Ces deux dernières années, nous avons assisté à un développement appréciable de la filière télécommunication », a indiqué Lamari Lahcen, P-DG de l’Entreprise nationale des systèmes informatiques (Ensi). M. Lamari a noté que de nombreuses infrastructures ont vu le jour et constituent un moyen d’accès et d’échanges d’informations où qu’elles soient. Toutefois, selon les professionnels, il reste encore beaucoup à faire pour développer l’informatique en Algérie, et il y a encore un retard à rattraper. Intervenant, hier, lors d’une conférence-débat organisée par le centre de presse d’El Moudjahid, le P-DG de l’Entreprise nationale des systèmes informatiques (Ensi) a relevé que l’informatique en Algérie se développe depuis les années 90 par l’acquisition du matériel, « alors que le contenu affiche un déficit considérable, et est très peu développé ». Le conférencier a fait état de l’« acquisition d’un grand volume d’équipements qui est en inadéquation avec leur utilisation. Il y a un manque de méthodologie répondant aux standards internationaux pour le développement des TIC ». M. Lamari a relevé, au cours de cette conférence-débat, l’absence d’une structure étatique chargée de la politique et de la stratégie de l’informatique nationale, et ainsi l’absence d’une politique et d’une stratégie globale nationale de développement des TIC.

« Le développement timide d’une informatique qui ne répond pas aux stratégies de développement de l’économie n’est que la conséquence de l’absence d’un organisme de l’Etat qui devrait être chargé de la politique et de la stratégie du développement de l’informatique en Algérie. A travers cette politique et stratégie, cet organisme sera chargé de mener la réflexion sur les actions des différents secteurs pour le développement de l’informatique en harmonie avec les plans de développement sectoriels dictés par l’Etat et de leur mise en œuvre ». Tout cela permettra, selon l’intervenant, de développer l’informatique dans notre pays, car c’est « un levier wincontournable pour la mutation vers une économie numérique ». « L’informatique est devenue aujourd’hui un moteur des grandes entreprises. Il s’agit de développer une informatique avec l’objectif d’une mutation rapide vers l’économie numérique et une informatique orientée services. Les managers doivent, par conséquent, appréhender l’informatique comme une ressource stratégique (un service) et non plus comme un moyen technique de soutien à l’activité de l’entreprise. La maîtrise des systèmes d’information constitue un levier majeur pour la compétitivité des entreprises, ce qui nous amène à introduire le concept de gouvernance des systèmes informatiques », souligne M. Lamari.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après InfoSoir