Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > MULTIMEDIA > Le gouvernement veut lutter contre le piratage informatique en (...)

Le gouvernement veut lutter contre le piratage informatique en Algérie

lundi 10 mai 2010, par Rédaction

La commercialisation et l’utilisation de logiciels piratés demeurent largement répandues en Algérie malgré les engagements du gouvernement.

Le gouvernement veut lutter contre le piratage informatique en Algérie. Le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication soumettra au gouvernement deux projets de lois relatifs à la protection contre le piratage informatique et la cybercriminalité en Algérie. « Ces deux textes seront déposés au gouvernement avant le premier semestre 2010 », a indiqué hier la chargée des affaires juridiques au ministère, Mme Bouzidi, lors d’une conférence sur les technologies de l’information et la propriété intellectuelle. La responsable a précisé que le premier texte concerne le volet économique et commercial, notamment la sécurisation des transactions commerciales dans le cadre du commerce électronique. Le second est relatif à la protection des données personnelles des individus, de la vie privée et des correspondants ainsi que la protection des enfants contre la cybercriminalité et les produits immoraux.

La représentante du ministère a souligné que ces lois seraient vaines si le pays ne disposait pas de moyens techniques et scientifiques pour créer des logiciels afin de garantir la sécurité informatique. A ce propos, elle a affirmé que « l’Algérie a à sa portée les géants de l’informatique, à l’image de Microsoft et Intels qui peuvent l’accompagner dans une telle démarche afin d’élever les normes de sécurité [au niveau des] standards internationaux ». Pour certains, la problématique de la propriété intellectuelle est la bataille des pays industrialisés qui veulent maintenir et protéger leurs innovations et leurs productions sur leur propre territoire et même dans les pays émergents et les pays industrialisés qui veulent profiter de ces innovations par tous les moyens. De son côté, Mme Bouder Hadjira, chercheur au CERIST, a rappelé que l’Algérie est en tête de liste en termes de piratage informatique, notamment de logiciels. Les entreprises informatiques telles que Microsoft se sont plaintes auprès de l’Office national des droits d’auteurs.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Le Jeune Indépendant