Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > SPORTS > Le match Algérie-Egypte sous tensions

Le match Algérie-Egypte sous tensions

mercredi 14 octobre 2009, par Rédaction

Le match entre l’Algérie et l’Egypte prévu le 14 novembre prochain au Caire pourrait être joué dans une autre ville égyptienne.

Le match Algérie-Egypte sous tensions. La fédération égyptienne de football a engagé de vives discussions avec les services de sécurité locaux et les instances concernées pour examiner l’option de délocaliser le match Egypte-Algérie comptant pour la dernière journée des éliminatoires jumelées de la coupe du monde et de la coupe d’Afrique 2010 qui aura lieu le 14 novembre prochain. Les parties impliquées dans l’organisation envisagent sérieusement de faire jouer cette rencontre capitale pour les joueurs de Shehata à Bordj El-Arab, région se situant en Alexandrie, où est érigé un nouveau stade qui accueille près de 80 000 spectateurs et non pas au stade d’Alexandrie, dont la capacité d’accueil ne dépasse pas 19 000. Le stade en question se trouve en dehors des ensembles urbains, contrairement au Cairo Stadium.

L’option, en discussion jusqu’à présent, est motivée, selon les responsables locaux, par des soucis sécuritaires sachant l’énorme tension qui pèsera sur ce match. Les autorités égyptiennes appréhendent grandement le flux des supporters algériens, connus, dit-on ici, pour ne pas lésiner sur les moyens pour accompagner leur équipe nationale et la soutenir par tous les moyens. La délocalisation de la rencontre entre l’Algérie et l’Egypte permettra une meilleure gestion de l’aspect sécurité des supporters des deux équipes et un meilleur contrôle. Toutefois, il est à se demander comment les instances sportives comptent contourner les dispositions de la FIFA ou du moins convaincre ses responsables de cette option, sachant que la réglementation dans ce sens est claire. L’article 18 de la Fédération internationale de football stipule que toute décision de délocalisation doit être soumise à l’instance trois mois avant la tenue du match et pour le changement d’horaire deux mois.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant