Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > CINEMA ET TELEVISION > The Constant Gardener

The Constant Gardener

mercredi 28 décembre 2005, par Céline

Le thriller « The Constant Gardener » du brésilien Fernando Meirelles, est une excellente adaptation au cinéma du roman de l’anglais John Le Carré, avec le duo Ralph Fiennes et Rachel Weisz.

Rachel Weisz et Ralph Fiennes dans « The Constant Gardener ».

Le film, tourné en grande partie en Afrique, est un mélange fort de thriller et d’histoire d’amour, sur fond de dénonciation des agissements de l’industrie pharmaceutique qui utilise des êtres humains comme cobayes pour des médicaments expérimentaux.

L’histoire du film « The Constant Gardener » commence avec le meurtre de Tessa Quayle (Rachel Weisz), dont le corps est retrouvé dans un véhicule au bord d’une route déserte du Kenya. Avocate britannique, la jeune femme militait dans des ONG et dénonçait divers scandales de santé publique, mettant dans l’embarras le gouvernement kenyan et certains diplomates britanniques en poste dans le pays.

Un médecin local (Hubert Kounde), qui l’accompagnait et l’aidait dans ses recherches, est suspecté de l’avoir tuée, peut-être pour des raisons sentimentales car la rumeur le disait son amant. Le mari de Tessa, Justin Quayle (Ralph Fiennes), un diplomate du Haut commissariat britannique au Kenya, accuse le coup avec dignité. Ses collègues pensent qu’il va rentrer en Grande-Bretagne et y faire son deuil. Mais non. Guidé par le désir un peu pervers de savoir la vérité sur l’infidélité supposée de sa femme, il va également enquêter sur le meurtre de celle-ci, et découvrir qu’elle avait mis le nez dans un scandale mettant en cause l’industrie pharmaceutique et sa recherche du profit au détriment de la dignité humaine...

Après le succès de son précédent film "La Cité de Dieu", nommé à l’Oscar du meilleur film étranger, Fernando Meirelles a fait le pari à la fois d’adapter un roman de Le Carré et de réaliser un film personnel, « The Constant Gardener ». L’histoire à suspense et le message humaniste n’empêchent ainsi pas un récit intimiste, au ton doux-amer, où il est question d’amour, de perte, de confiance perdue et retrouvée.

Synthèse de Céline
D’après AP