Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > Des citoyens revendiquent leur terres au sud-est du Maroc

Des citoyens revendiquent leur terres au sud-est du Maroc

jeudi 30 avril 2009, par Rédaction

Des centaines de marocains dénoncent le refus de l’armée de leur rendre leur terres au sud-est du Maroc.

Le désert au sud-est du Maroc. Un millier de Marocains, membres d’une puissante tribu, veulent entrer en Algérie pour protester contre le refus de l’armée marocaine de les laisser accéder à leurs terres ancestrales, a-t-on appris de sources concordantes. Les membres de la tribu Doubla ont installé, il y a une semaine, leur campement à Khinget Balekhbar dans la localité de Tata dans le Sud-Est du Maroc engageant un bras de fer avec les forces militaires marocaines qui occupent leur terre depuis 34 ans, ont précisé les mêmes sources. Les membres de cette tribu, avec femmes et enfants, ont entamé une marche vers la frontière algérienne avant de s’installer à quelques dizaines de kilomètres du campement dans le rude désert marocain. Ils revendiquent le droit de parcours sur leurs terres ancestrales, plus précisément au lieu dit Oued Draa, confisquées par les forces armées royales.

L’armée marocaine a placé leurs terres situées au sud-est du Maroc sous son contrôle depuis 1975 en raison de leur proximité avec la frontière algérienne et suite aux incursions répétées du Front Polisario, le mouvement de libération au Sahara occidental. En dépit des contacts engagés par les représentants des autorités locales avec les contestataires, aucune solution n’a été trouvée. L’armée marocaine refuse de leur céder les terres, tandis que les membres de la tribu ont décidé de rejoindre l’Algérie. Les mêmes sources ont fait savoir que les militaires en faction au cantonnement de Khinget Balekhbar ont averti les membres de la tribu qu’ils ont reçu l’ordre d’ouvrir le feu au cas où les contestataires tenteraient de s’avancer vers le cantonnement ou à se diriger vers la frontière algérienne.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant