Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > L’Egypte face à l’envolée des prix des produits alimentaires

L’Egypte face à l’envolée des prix des produits alimentaires

mardi 29 avril 2008, par Rédaction

L’Egypte traverse une conjoncture économique des plus difficiles avec une inflation qui a atteint 15,8% en mars dernier.

Le prix du pain en Egypte en hausse. Le prix des céréales et du pain a augmenté de près de 50% par rapport à l’an dernier, selon des chiffres officiels. Le prix de l’huile végétale a bondi de 45,2%, tandis que les produits alimentaires en général ont augmenté en moyenne de 23,5%. L’Egypte fait face à une sérieuse crise concernant le pain, en raison notamment d’une hausse des cours du blé sur les marchés mondiaux. Le prix du pain a été multiplié par cinq dans les boulangeries privées, semant la panique parmi les consommateurs qui craignent que le pain vienne à manquer dans les boulangeries contrôlées par l’Etat. Des échauffourées sont quotidiennes devant les boulangeries où des queues énormes se forment. Au cours des dernières semaines, sept personnes ont été tuées dans ces heurts, selon la police. Le Premier ministre égyptien, Ahmed Nazif, dans un entretien à l’organe du parti au pouvoir, Al Watani al Youm, a appelé quiconque pouvant résoudre le problème de la hausse des prix à présenter ses idées, ajoutant que le président Hosni Moubarak avait demandé à ce que tous les Egyptiens bénéficient d’une hausse de salaire de 15%.

Repris par l’AFP, le quotidien indépendant Al Masri al Youm a fixé un compte à rebours en première page, après que Nazif eut affirmé le mois dernier que la crise du pain serait résolue en six semaines. Il reste sept jours jusqu’à la date limite du 5 mai, selon le journal. La date limite tombe au lendemain d’un mouvement national de protestation contre la hausse des prix en Egypte prévu le 4 mai, le jour même du 80ème anniversaire de Hosni Moubarak. La flambée des prix des produits alimentaires fait actualité et débat. Elle a fait que l’ONU convoque une série de conférences internationales et régionales, pour en discuter. La dernière rencontre en date a été organisée hier à Berne. Elle a réuni Ban Ki-moon et les dirigeants des 27 agences et organisations des Nations unies. Il a été question, au cours de cette réunion, d’élaborer un plan de bataille face à la crise provoquée par l’envolée des prix. Le rapporteur de l’ONU pour le droit à l’alimentation, Jean Ziegler, a qualifié cette rencontre de « jour essentiel » pour les gens qui ont faim dans le monde. Il a également renouvelé son appel à un « moratoire total » sur les biocarburants, qu’il accuse d’être l’une des causes de la flambée des prix agricoles.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après La Tribune