Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > L’Iran ne renoncera pas au nucléaire

L’Iran ne renoncera pas au nucléaire

mardi 8 septembre 2009, par Rédaction

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a rappelé hier que le droit de l’Iran à la maîtrise de la technologie nucléaire n’est pas négociable.

L'Iran ne renoncera jamais au nucléaire. C’est ce qu’a déclaré hier matin Mahmoud Ahmadinejad, lors d’une conférence de presse. Pour le président iranien, malgré la pression internationale et les menaces de sanctions, il n’est pas question de renoncer au programme nucléaire. Néanmoins, il s’est dit prêt à une coopération étroite avec l’AIEA. Discours clair et ferme, le président iranien a réaffirmé hier que l’Iran ne céderait pas, malgré les pressions de la communauté internationale, sur le programme nucléaire. « Ce que j’ai annoncé avant mon élection et après tient toujours », a-t-il précisé aux journalistes, ajoutant que l’Iran était dans son bon droit et ne ferait pas marche arrière sur ce sujet. Cette mise au point d’Ahmadinejad survient au moment même où s’ouvre à Vienne le conseil des gouverneurs des 35 pays membres de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

Réuni pour cinq jours, le conseil devrait se prononcer sur d’éventuelles sanctions plus contraignantes à l’encontre de Téhéran, sur la base du dernier rapport du directeur général de l’agence, Mohamed El-Baradei, qui soupçonnait l’Iran de continuer à enrichir de l’uranium. Le cas de la Syrie devrait aussi monopoliser les débats, un rapport accusant Damas de ne pas coopérer pleinement avec les inspecteurs de l’AIEA, sur la construction d’un éventuel complexe nucléaire dans le désert sur un site bombardé par l’aviation israélienne en 2007. Mais, face à cette nouvelle menace de sanctions, Téhéran rétorque le droit légitime du peuple iranien à accéder à cette technologie. Les pays européens et les Etats-Unis devraient, selon lui, sortir de leur tour d’ivoire afin de changer d’attitude et reconnaître les droits de la nation iranienne en matière nucléaire. « Nous allons poursuivre nos travaux », a-t-il promis, avant de conclure que le droit au nucléaire était non négociable.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant