Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > L’OMS relève à 5 son niveau d’alerte sur la grippe porcine

L’OMS relève à 5 son niveau d’alerte sur la grippe porcine

jeudi 30 avril 2009, par Rédaction

L’Organisation mondiale de la santé a décidé de relever à 5 son niveau d’alerte pandémique sur la grippe porcine qui s’est déclenchée au Mexique.

L'OMS s'inquiète de l'évolution de la grippe porcine. Suite à cela, l’OMS a appelé les pays à activer leur plan de préparation à la pandémie. « Tous les pays doivent immédiatement activer leur plan de préparation à la pandémie », a prévenu la directrice générale de l’organisation. Relevant que « le virus s’étend (...) sans aucun signe de ralentissement », l’organisation avait décidé de convoquer le même jour son comité d’urgence regroupant une quinzaine d’experts internationaux afin d’étudier la possibilité de relever le niveau d’alerte à 5, son avant-dernier stade avant la déclaration de l’état d’épidémie mondiale. De son côté, l’Union africaine souhaite mettre en place « rapidement » un plan continental de prévention et de lutte contre la grippe porcine, a annoncé le président de la commission de l’UA, Jean Ping. « L’UA se concerte actuellement avec ses partenaires, notamment la FAO et l’OMS, et d’autres institutions concernées sur la grippe porcine », a déclaré M. Ping. « Nous espérons mettre en place un plan continental de prévention et si nécessaire de lutte contre cette épidémie qui ne touche pas encore l’Afrique », a-t-il ajouté. M. Ping a précisé que la commissaire de l’UA en charge des Affaires sociales, Bience Gawanas, « est chargée de coordonner les efforts et les contacts avec nos partenaires sur ce dossier ». Le souci de M. Ping semble être motivé par le fait que l’Afrique du Sud ait annoncé hier avoir détecté deux premiers cas suspects de grippe porcine du continent africain qui, de l’Egypte au Mozambique, renforçait sa surveillance sanitaire.

L’un des deux cas suspectés avait voyagé au Mexique. L’épidémie de grippe porcine a commencé dans ce pays, où 7 décès ont été confirmés et près de 160 morts restent suspectes. Elle s’est ensuite propagée à travers le monde, avec un enfant décédé aux Etats-Unis et des cas confirmés en Europe, Israël et Nouvelle-Zélande. L’épidémie semble s’être propagée sur tous les continents. Pour sa part, le Mexique continue de renforcer ses mesures de prévention contre la grippe porcine, qui a provoqué la mort « confirmée » de 7 personnes et pourrait être à l’origine de plus de 150 décès, en fermant les cafés et restaurants à Mexico et l’ensemble des sites archéologiques du pays. Par contre, la grippe porcine a fait son premier mort aux Etats-Unis et hors du Mexique, avec l’annonce hier du décès d’un jeune garçon au Texas, une situation jugée « grave » par le président Barack Obama dans un pays qui recense désormais 91 cas dans dix Etats. Cet enfant de 22 mois (bien 22) était mexicain, ont précisé les autorités sanitaires du Texas (sud), Etat frontalier du Mexique qui vient de déclarer l’état d’alerte. Cette épidémie est de « toute évidence préoccupante et assez grave pour requérir un maximum de précautions », a jugé le président Barack Obama, peu après l’annonce de ce premier cas mortel.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après El Watan