Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > L’abbé Pierre n’est plus

L’abbé Pierre n’est plus

lundi 22 janvier 2007, par Céline

L’insurgé de la bonté, l’abbé Pierre, s’est éteint lundi matin à l’âge de 94 ans à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris, victime d’une infection pulmonaire.

L'abbé Pierre, longtemps personnalité préférée des Français. "C’est la France entière qui est touchée au coeur", a immédiatement réagi le président de la République Jacques Chirac, qui s’est dit "bouleversé". Dans un communiqué, le chef de l’Etat estime que la France perd "une immense figure, une conscience, une incarnation de la bonté". Cet homme "de coeur et d’engagement, (...) a montré à tous le chemin vers les plus démunis", a salué le Premier ministre Dominique de Villepin. "L’abbé Pierre nous a montré la voie de la générosité individuelle et collective. Il manquera à tous les Français".

Pour l’heure, le président d’Emmaüs France Martin Hirsch a annoncé que l’abbé Pierre serait inhumé dans la plus stricte intimité à Esteville en Seine-Maritime en fin de semaine. Le public devrait pouvoir se recueillir, probablement à partir de mercredi, devant le cercueil de l’abbé Pierre dans la chapelle de l’hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris, et un "grand temps de rassemblement" devrait avoir lieu à Paris avant les obsèques, a-t-il précisé.

Martin Hirsch avait fait part de la "peine terrible" ressentie par "l’immense famille qu’il représentait, pour les compagnons d’Emmaüs, toutes les personnes qui ont été aidées". L’abbé Pierre avait "ouvert les yeux à l’opinion publique sur le sort des sans-abri et de ceux qui souffrent de mauvaises conditions de logement", a salué le président du Droit au Logement (DAL) Jean-Baptiste Eyrault, qui avait reçu le soutien de l’abbé lors de la fondation du DAL.

Synthèse de Céline
D’après AP